Navigation – Plan du site

Restitution du geste professionnel dans les études de l’Inventaire général

Catherine Chaplain-Manigand et Jean Davoigneau
p. 140-143

Notes de la rédaction

En ligne : retrouver l’article complet sur journals.openedition.org/tc : Techniques&Culture 71 « Technographies » :https://journals.openedition.org/tc/10954

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Aperçu du début du texte

Image d’ouverture.

Image d’ouverture.

Marc Kerignard, photographe de l’Inventaire en mission photographique, église Sainte-Perpétue. Nîmes, 30

Photographie de Josiane Pagnon, © Région Occitanie, Inventaire général

Depuis 1964, date de création de l’Inventaire général des richesses artistiques de la France, dénommé depuis 2004 au détour de la seconde loi de décentralisation, l’Inventaire général du patrimoine culturel, les principes qui fondent en France cette démarche s’appuient à la fois sur une méthode nationale qui en assure la cohérence, mais aussi sur deux constantes : son caractère général (toute œuvre qui constitue un élément du patrimoine) et son ancrage topographique (étudiée dans un cadre territorial donné).

Bien que le champ patrimonial, depuis cinquante ans, n’ait cessé de s’élargir, qualifié même parfois d’inflation patrimoniale, l’appréhension et la compréhension de ce concept « en mouvement » par l’outil inventaire ont toujours été conduites dans le respect des...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Catherine Chaplain-Manigand et Jean Davoigneau, « Restitution du geste professionnel dans les études de l’Inventaire général », Techniques & Culture, 71 | 2019, 140-143.

Référence électronique

Catherine Chaplain-Manigand et Jean Davoigneau, « Restitution du geste professionnel dans les études de l’Inventaire général », Techniques & Culture [En ligne], 71 | 2019, mis en ligne le 11 juin 2019, consulté le 20 septembre 2019. URL : http://journals.openedition.org/tc/11332

Haut de page

Auteurs

Catherine Chaplain-Manigand

Catherine Chaplain-Manigand, ingénieur d’études hors classe, référent patrimoine industriel à la Mission de l’Inventaire général du patrimoine culturel, au sein de la direction générale des Patrimoines du ministère de la Culture, est en charge de l’expertise et du suivi scientifique et technique de l’inventaire du patrimoine industriel.

Articles du même auteur

Jean Davoigneau

Jean Davoigneau, chargé d’études documentaires principal, référent patrimoine scientifique à la Mission de l’Inventaire général du patrimoine culturel, au sein de la direction générale des Patrimoines du ministère de la Culture, est en charge des questions de méthodologie des études d’inventaire : organisation documentaire, normes de description et d’analyse, vocabulaires et thésaurus.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page