Navigation – Plan du site

Une technographie par l’objet 

Expériences du musée national des Arts et Traditions populaires
Marie-Charlotte Calafat et Denis Chevallier
p. 92-105

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Aperçu du début du texte

Image d’ouverture.

Image d’ouverture.

Galerie culturelle, section : Un établissement humain, l’Aubrac. Dans un buron d’Aubrac vers 1910.

Photo : Danièle Adam Marseille, Mucem. php. 2005.3.563.

Dès la création du musée national des Arts et Traditions populaires (MNATP) en 1937, Georges Henri Rivière en assure la direction et met en œuvre les méthodes de collecte et les principes muséographiques qu’il a expérimentés au sein du musée d’Ethnographie du Trocadéro dont il était directeur adjoint depuis 1929. Sur l’incitation de Paul Rivet, il se met à voyager pour étudier la muséographie et les pratiques des musées à l’étranger. Il applique avec persévérance un des principes qu’il rappellera tout au long de sa carrière : fonder les collections à partir de la recherche, collecter les objets sur le terrain au plus près de leur fabricant, documenter leurs usages afin de pouvoir les contextualiser (1989). Georges Henri Rivière synthétise dès 1936 son projet :

« Dans un tel musée, l’obj...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Marie-Charlotte Calafat et Denis Chevallier, « Une technographie par l’objet  », Techniques & Culture, 71 | 2019, 92-105.

Référence électronique

Marie-Charlotte Calafat et Denis Chevallier, « Une technographie par l’objet  », Techniques & Culture [En ligne], 71 | 2019, mis en ligne le 01 janvier 2022, consulté le 19 octobre 2019. URL : http://journals.openedition.org/tc/11378 ; DOI : 10.4000/tc.11378

Haut de page

Auteurs

Marie-Charlotte Calafat

Conservatrice du patrimoine Marie-Charlotte Calafat est responsable du secteur histoire et du pôle documentaire, adjointe au département des collections du Mucem.

Denis Chevallier

Denis Chevallier est ethnologue et conservateur général du patrimoine, responsable du département de la Recherche du Mucem de 2012 à 2018.

Articles du même auteur

  • Technographies [Accès restreint]
    Dans la trousse à outils de celles et ceux qui travaillent sur la technique
    Paru dans Techniques & Culture, 71 | 2019
Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page