Skip to navigation – Site map
La vie en mode dégradé

La crainte de la panne des moulins à Paris, xiiie-xvie siècle

Pierre Marchandin
p. 86-103

Abstracts

From the Early Middle Ages to the 19th century, the Parisians’ food sufficiency was based on the proper functioning of a battery of mills grinding the wheat necessary for their bread supply. The unexpected and unwanted failure of these machines could quickly cause major problems of subsistence. This article aims at examining the issue of the breakdown of mills in Paris between the 13th and the 16th century on different scales, from the localised failure of an isolated machine to the general breakdown affecting the entire milling grid. After offering a typology of the hazards which may affect the mills, this article provides an insight into the measures taken —by the millers and by public authorities alike —in an attempt to keep this technical risk under control and to scare off the spectre of a food crisis.

Top of page

Text / excerpt

Cairn

Full-text article available to subscribers or on a "pay per view" basis. It will be available on this URL in January 2022.
Read it

Outline

Les différents types de pannes de moulins
Pannes endogènes, pannes exogènes
Pannes localisées, pannes générales
Domestiquer la panne
Prévenir la panne : le rôle des meuniers et des constructeurs de moulins
Vivre avec la panne : les solutions immédiates
Les autorités comme remparts face au chaos
Éviter le blackout : vers une combinaison d’énergies plus diversifiées

Text / first lines

Image d’ouverture

Image d’ouverture

Meunier mettant son moulin au vent (3e quart du xiiie siècle). Les moulins à vent devaient être orientables afin que leurs ailes puissent suivre la direction du vent. Le meunier utilisait une queue de bois pour les tourner. Lorsque les moulins étaient en pierre, la queue venait se loger dans la toiture du moulin qui reposait sur des rails. Les moulins en bois étaient construits sur un pivot et tournaient dans leur ensemble. Ici, la représentation est plus stylisée, représentant un moulin visiblement en pierre reposant sur un pivot, actionné par une queue de bois horizontale (alors que celle-ci est normalement oblique).

Aristote, De Anima, Harley 3487, fol. 161 © British Library / The British Library Board.

En 1417, alors que la guerre de Cent Ans éprouvait le royaume de France et sa capitale, Charles VI ordonnait à deux hôpitaux parisiens de construire à frais communs un moulin à chevaux destiné à faire face au « défaut de moulins, dont il av...

Top of page

References

Bibliographical reference

Pierre Marchandin, « La crainte de la panne des moulins à Paris, xiiie-xvie siècle », Techniques & Culture, 72 | 2019, 86-103.

Electronic reference

Pierre Marchandin, « La crainte de la panne des moulins à Paris, xiiie-xvie siècle », Techniques & Culture [Online], 72 | 2019, Online since 02 January 2022, connection on 20 February 2020. URL : http://journals.openedition.org/tc/12311 ; DOI : https://doi.org/10.4000/tc.12311

Top of page

About the author

Pierre Marchandin

Pierre Marchandin, archiviste-paléographe, est doctorant à l’École nationale des chartes et à l’École pratique des hautes études (ED 472) sous la direction d’Olivier Guyotjeannin et de Mathieu Arnoux. Ses recherches, mêlant les approches de l’histoire des techniques, de l’histoire des institutions et de l’histoire de l’énergie, portent sur l’utilisation des moulins à eau et à vent dans le Paris de la fin du Moyen Âge.

Top of page

Copyright

Tous droits réservés

Top of page