Skip to navigation – Site map
Les devenirs des pannes

« La télé est morte. »

Algues brunes, corrosion, contagion aux Antilles
Florence Ménez
p. 184-199

Abstracts

Since 2011, the coasts of Martinique, like many Caribbean and Gulf of Mexico coasts, have been the scene of massive strandings of sargasses, pelagic brown algae, which, as they decompose, release a combination of gases, including hydrogen sulphide and ammonia. Chronic exposure to these gases causes damage to technical objects through the corrosion of electronic components, and daily inhalation causes health problems.
The ethnographic field survey conducted in Martinique since 2018 mobilizes the technical object here as a sign of environmental hazards, with ecological, health, political, economic and social consequences. The traces left on the objects are shown as tangible evidence of a dysfunction in nature and society. The "dead" technical object becomes a metrological instrument displayed by citizens' groups at the same time as pollution measurement instruments to publicize the problem in the context of the emergence of a public problem. The ethnographer attends on the one hand to a narrative of the breakdown and the prevention of its contagion, through the use of olfaction, the appropriation of knowledge about pollution measures and the tinkering with practices, and on the other hand to an equivalence of the symptoms of technical failures and disease symptoms.

Top of page

Text / excerpt

Cairn

Full-text article available to subscribers or on a "pay per view" basis. It will be available on this URL in January 2022.
Read it

Outline

L’objet technique, signe tangible des aléas
Les origines du trouble
Un paradis au goût d’aléas
La technique au service de la prévention du danger
D’un capteur hésitant à un capteur en panne

Text / first lines

Image d’ouverture

Image d’ouverture

Échouages de sargasses au Vauclin, commune de la côte atlantique, Martinique, 5 janvier 2019. Dès le début de la nouvelle année, les sargasses sont revenues en masse à la Pointe Faula mais également au bourg de la commune du Vauclin, sur la côte atlantique, au sud-est de la Martinique. Le Vauclin, qui compte 9 000 habitants, vit essentiellement de pêche et de tourisme. Très ventée, la Pointe Faula est connue pour ses différentes attractions nautiques – présence de l’Union nationale des centres sportifs de plein air (UCPA) et notamment pour son spot de kitesurf. Les sargasses en cette fin de vacances de Noël n’ont d’ailleurs pas empêché les kitesurfeurs de tenter des sorties. La plage de la Pointe Faula accueille également régulièrement des concerts de jazz, des expositions d’artisans et est bordée de petites boutiques de restauration. La plage est régulièrement nettoyée et ne peut donc être un indicateur de la modification des activités à ca...

Top of page

References

Bibliographical reference

Florence Ménez, « « La télé est morte. » », Techniques & Culture, 72 | 2019, 184-199.

Electronic reference

Florence Ménez, « « La télé est morte. » », Techniques & Culture [Online], 72 | 2019, Online since 02 January 2022, connection on 24 February 2020. URL : http://journals.openedition.org/tc/12359 ; DOI : https://doi.org/10.4000/tc.12359

Top of page

About the author

Florence Ménez

Florence Ménez est chercheure associée au Laboratoire caribéen des Sciences sociales (LC2S-UMR 8053, université des Antilles) et membre du réseau d’expertise scientifique et technique Espèces exotiques envahissantes (REST EEE, UICN et Agence française pour la biodiversité). À partir d’enquêtes ethnographiques à Venise, dans le delta du Pô, en Bretagne et aux Antilles françaises, elle s’intéresse aux dynamiques des relations interspécifiques qui accompagnent les perturbations brutales de l’environnement, notamment lors de proliférations d’algues, de mollusques ainsi que lors de marées noires.

Top of page

Copyright

Tous droits réservés

Top of page