Navigation – Plan du site
Les devenirs des pannes

Des pannes bio-techniques ?

Transformation du rapport au vivant dans l’aquariophilie récifale
Simon Gérard
p. 180-183

Notes de la rédaction

En ligne : retrouver l’article complet sur journals.openedition.org/tc : Techniques&Culture 72 « En cas de panne » : https://journals.openedition.org/tc/12510.

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Aperçu du début du texte

Image d’ouverture

Image d’ouverture

Une anémone de mer nichée dans un recoin de pierre au sein d’un aquarium récifal ornemental.

© S. Gérard.

Julia, infirmière, est aquariophile et vit en Floride. Une fois par semaine, elle visite une boutique spécialisée où elle informe les employés des évènements se déroulant dans son aquarium récifal et discute des nouveaux spécimens et instruments acquis par le magasin. Elle se rend aussi régulièrement à des conventions locales organisées par des clubs d’aquariophilie, échange des organismes avec d’autres hobbyistes et consulte quasi quotidiennement des sites internet et forums pour améliorer ses compétences et savoirs aquariophiles.

Afin de faire vivre les êtres habitant son aquarium, Julia a installé un système de life support relié à l’Internet, qui lui permet de contrôler à distance les facteurs environnementaux constituant l’équilibre écologique du bassin nécessaire à la vie des non-humains. La plupart des machines et instruments co...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Simon Gérard, « Des pannes bio-techniques ? », Techniques & Culture, 72 | 2019, 180-183.

Référence électronique

Simon Gérard, « Des pannes bio-techniques ? », Techniques & Culture [En ligne], 72 | 2019, mis en ligne le 25 novembre 2019, consulté le 17 février 2020. URL : http://journals.openedition.org/tc/12551

Haut de page

Auteur

Simon Gérard

Simon Gérard est doctorant en anthropologie sociale à l’EHESS, rattaché au Credo. Après un master portant sur les manières dont le corail affecte le quotidien et transforme les relations sociales dans l’aquariophilie récifale au sud de la Floride, il continue d’explorer comment s’entremêlent des formes de vie et des formes vivantes par le prisme de l’anthropologie des techniques. Son travail de terrain dans l’archipel des Palaos en Micronésie examine notamment les transformations de différentes techniques de production d’êtres vivants.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page