Navigation – Plan du site

AccueilNuméros73Le chant des poissons

Le chant des poissons

Lia Giraud, Térence Meunier, Philippe Marmottant et Nathalie Henrich Bernardoni
p. 146-165

Résumés

Au fil de leurs résidences de recherche-création au LIPhy (Laboratoire interdisciplinaire de physique, Université Grenoble-Alpes), les deux artistes Lia Giraud et Térence Meunier ont enquêté sur le mystérieux « chant des poissons », aidés par des chercheurs spécialisés en physique des bulles (Philippe Marmottant), en sciences de la voix (Nathalie Henrich Bernardoni), en bioacoustique et biologie animale.
Ce projet cherchait originellement à reproduire les sons émis par les poissons en modélisant en laboratoire des vessies natatoires et l’action du muscle sonique associé. Au fil de la recherche, les deux artistes ont été amenés à interroger l’approche biomimétique de ce phénomène et à proposer une nouvelle méthodologie de travail inspirée de la démarche concrète que l’on retrouve au cœur de la musique dite « acousmatique ». Et si ces chants n’étaient finalement qu’une histoire de « stick-slip » ?
De la démarche organologique aux fantasmes biomimétiques, de l’imaginaire poétique à la réalité des dispositifs expérimentaux, ce récit explore les zones de glissement et de friction entre différentes manières d’approcher et de comprendre un phénomène.
Notre choix de format d’écriture s’est porté sur le portfolio, ce qui nous permet de restituer cette enquête par le biais d’un corpus d’images. Ces documents, collectés et produits lors des expérimentations et rencontres, s’offrent comme fil rouge de notre réflexion.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2023.
Consulter cet article

Plan

L’approche biomimétique
L’approche pragmatique

Aperçu du début du texte

Image d’ouverture

Image d’ouverture

Le chant des poissons : ce que l’objet biomimétique nous raconte.

© Lia Giraud & Térence Meunier

En 2017, j’apprends l’existence d’un étrange et poétique phénomène : le chant des poissons. Du mythe de la sirène au présumé « monde du silence », mon esprit d’artiste-chercheuse s’émoustille : comment et pourquoi les poissons chantent-ils ? La question contamine rapidement Térence Meunier, compositeur de musique concrète, Philippe Marmottant, physicien travaillant sur « chant des bulles », Nathalie Henrich Bernardoni, phonéticienne spécialiste de la voix parlée et chantée, ainsi que la SFR Création qui nous offre son soutien matériel  afin de tenter d’y répondre. Pour espérer fabriquer des instruments de musique capables de reproduire le chant des poissons, les scientifiques suggèrent de comprendre comment les organes des poissons sont impliqués dans la production du son. Il s’agit de mener une étude « organologique », terme plurivoque , prop...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Lia Giraud, Térence Meunier, Philippe Marmottant et Nathalie Henrich Bernardoni, « Le chant des poissons », Techniques & Culture, 73 | 2020, 146-165.

Référence électronique

Lia Giraud, Térence Meunier, Philippe Marmottant et Nathalie Henrich Bernardoni, « Le chant des poissons », Techniques & Culture [En ligne], 73 | 2020, mis en ligne le 01 janvier 2023, consulté le 22 septembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/tc/13611 ; DOI : https://doi.org/10.4000/tc.13611

Haut de page

Auteurs

Lia Giraud

Lia Giraud est artiste-chercheuse, titulaire d’un doctorat en Arts visuels (SACRe/PSL) et diplômée de l’École nationale supérieure des Arts décoratifs (EnsAD). Ses œuvres, exposées en France et à l’étranger, s’attachent à une expérimentation sensible et réflexive du vivant à l’ère où se déploient les sciences et techniques.

Térence Meunier

Térence Meunier est artiste et technicien du son, principalement compositeur de musique acousmatique et chef opérateur du son pour le cinéma. Il compose pour des concerts acousmatiques, de la danse, du théâtre, des installations sonores, des lectures. Ses musiques ont le bruit pour saveur.

Philippe Marmottant

Philippe Marmottant est directeur de recherche CNRS au Laboratoire interdisciplinaire de physique. Ses activités de recherche sont l’acoustique des bulles (qu’il préfère cubiques) et la physique des plantes (embolies gazeuses dans la sève, mécanisme de capture carnivore).  Il est passionné par la vulgarisation au travers de clips vidéo mettant en scène ses observations.

Nathalie Henrich Bernardoni

Directrice de recherche au CNRS, chef de chœur et chanteuse, Nathalie Henrich Bernardoni est une scientifique passionnée par la voix humaine sous toutes ses formes d’expressions, du human beatbox aux chants mongols de l’Altaï. Ses plis vocaux vibrent souvent pour partager ses recherches à tout public, petits et grands.

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search