Navigation – Plan du site

AccueilNuméros74Voies du soulèvementFragments de lutteSimuler et politiser la mort : le...

Voies du soulèvement
Fragments de lutte

Simuler et politiser la mort : le die-in

Lucille Gallardo
p. 74-75

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2023.
Consulter cet article

Aperçu du début du texte

Die-in du comité interpersonnel et étudiant de l’IEP d’Aix-en-Provence, 8 février 2020

Die-in du comité interpersonnel et étudiant de l’IEP d’Aix-en-Provence, 8 février 2020

© Tifenn Ripoll / VOST Collectif

Un samedi de l’hiver 2020, des enseignants-chercheurs – titulaires et précaires – et des étudiants de l’Institut d’études politiques d’Aix-en-Provence se joignent à la journée portes ouvertes de leur école pour protester contre la Loi de programmation pluriannuelle de la recherche. Masquée, de noir vêtue, la procession déambule autour des parents d’élèves au rythme de « La Marche funèbre » de Chopin. Puis, au signal d’une personne désignée pour déclencher l’action, l’assemblée s’allonge face à la foule. Un discours est alors prononcé sur les effets délétères du projet de loi. La cérémonie s’achève par une minute de silence en mémoire du « service public, de la recherche libre, de la pédagogie, des sciences sociales, et de l’égalité », que cette loi va finir de détruire. Les réactions de l’assistance sont hétérogènes : applaudissements, i...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Lucille Gallardo, « Simuler et politiser la mort : le die-in », Techniques & Culture, 74 | 2020, 74-75.

Référence électronique

Lucille Gallardo, « Simuler et politiser la mort : le die-in », Techniques & Culture [En ligne], 74 | 2020, mis en ligne le 02 janvier 2023, consulté le 18 janvier 2021. URL : http://journals.openedition.org/tc/14281 ; DOI : https://doi.org/10.4000/tc.14281

Haut de page

Auteur

Lucille Gallardo

Lucille Gallardo est doctorante en sociologie au laboratoire Sophiapol de l’université Paris Nanterre, et Ater à l’IEP d’Aix-en-Provence. Elle travaille sur l’engagement inter-associatif franco-africain contre le sida.

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search