Navigation – Plan du site

AccueilNuméros74Arts de la subversionFragments de lutteDu conflit public à la force des ...

Arts de la subversion
Fragments de lutte

Du conflit public à la force des intériorités

Stratégies taoïstes de la lutte
Georges Favraud
p. 156-157

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2023.
Consulter cet article

Aperçu du début du texte

L’organisation impériale de la Chine est vieille de plus de deux millénaires. L’État y est passé maître dans la hiérarchisation et le contrôle de la société par des structures rationnelles et légales, mais également par l’orthopraxie rituelle confucéenne, des généalogies patrilinéaires, une langue graphique et une cosmologie intégrative. Par contraste, une tradition de refus du pouvoir et de la hiérarchie s’est perpétuée dans le taoïsme. Le confucianisme d’État est fondé sur le façonnement direct des interactions par des rituels mettant en acte les écritures canoniques ; et c’est même là la traduction littérale du concept chinois de « culture [légitime] » (wenhua 文化). Le taoïsme a pour sa part réinventé les institutions d’État sur un plan divin – de manière graphique et gestuelle, par le rituel communautaire et la méditation – afin de s’y ménager une grande mobilité symbolique, de les explorer, de les apprivoiser et de les réinvestir de manière autono...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Georges Favraud, « Du conflit public à la force des intériorités », Techniques & Culture, 74 | 2020, 156-157.

Référence électronique

Georges Favraud, « Du conflit public à la force des intériorités », Techniques & Culture [En ligne], 74 | 2020, mis en ligne le 02 janvier 2023, consulté le 24 janvier 2021. URL : http://journals.openedition.org/tc/14401 ; DOI : https://doi.org/10.4000/tc.14401

Haut de page

Auteur

Georges Favraud

Georges Favraud, directeur de l’Institut des arts chinois du corps (Inacc), est chercheur associé au LISST et à l’Institut français de recherche sur l’Asie de l’Est (FRE 2025, Inalco). Il intervient dans les cursus d’anthropologie et de sinologie de l’université Toulouse Jean Jaurès.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search