Navigation – Plan du site

AccueilNuméros74Refuges et pratiques réparatricesPrendre soin des manifestants

Refuges et pratiques réparatrices

Prendre soin des manifestants

Les street-medics dans le mouvement des Gilets jaunes
Perrine Poupin
p. 160-173

Résumés

Le mouvement des Gilets jaunes est la cible d’une répression intense qui cause un nombre élevé de blessés parmi les manifestants. Cet article analyse comment, en l’absence des organismes de secourisme sur place, des bénévoles prodiguent des soins et des gestes de premiers secours aux blessés. Il décrit la mise en place d’un corps dédié, les street-medics. La découverte des violences policières et le choc moral qui en résulte sont le moteur de l’engagement pour ces soignants. La pratique engage ensuite un travail de réflexion constant, élaboré à partir des situations vécues, sur le soin en situation de danger et l’action des forces de l’ordre. L’article montre que la pratique particulière que revêtent les street-medics dans les Gilets jaunes est pétrie de la culture du soin partagée dans ce mouvement (notamment sur les ronds-points) et des expériences des soignants volontaires, dont une partie est dans le civil des soignants et des secouristes professionnels.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2023.
Consulter cet article

Plan

Des blessures, des armes et des protections
Devenir medic
Les soins de rue
Une culture du soin

Aperçu du début du texte

Image d’ouverture

Image d’ouverture

Un street-medic administre du sérum physiologique à Strasbourg, le 12 février 2019

© Alexandre Mahler

Né en novembre 2018, le mouvement des Gilets jaunes a bousculé les habitudes manifestantes par des rassemblements hebdomadaires spontanés ou sommairement organisés au moyen d’appels sur les réseaux sociaux. Il a interpellé le gouvernement en manifestant à quelques centaines de mètres du palais de l’Élysée. Ce type de mobilisations a été considéré comme illégitime et a donné lieu à un maintien de l’ordre musclé, qui a occasionné des milliers de blessés parmi les manifestants, journalistes et passants (2448, selon les chiffres du ministère de l’Intérieur, arrêtés au 3 mars 2020). Cet article se consacre à leur prise en charge pendant les manifestations et cerne en même temps certains aspects de l’expérience physique de la répression et ses suites. Il la lie de manière plus générale à la culture du soin qui s’est développée dans le mouvement....

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Perrine Poupin, « Prendre soin des manifestants », Techniques & Culture, 74 | 2020, 160-173.

Référence électronique

Perrine Poupin, « Prendre soin des manifestants », Techniques & Culture [En ligne], 74 | 2020, mis en ligne le 02 janvier 2023, consulté le 24 janvier 2021. URL : http://journals.openedition.org/tc/14406 ; DOI : https://doi.org/10.4000/tc.14406

Haut de page

Auteur

Perrine Poupin

Perrine Poupin est sociologue des mobilisations collectives, spécialiste de la France et de la Russie. Depuis janvier 2019, elle travaille en tant que chercheuse postdoctorale à Télécom Paris et à l’université de la Sorbonne dans le cadre du projet ANR « Résistance sur Internet. Critiques et contournement des frontières numériques en Russie » (ResisTIC).

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search