Navigation – Plan du site

AccueilNuméros75Les étranges pérégrinations d’Ale...

Les étranges pérégrinations d’Alexandre le Grand

Explorations sous-marine et céleste
Maud Pérez-Simon
p. 76-91

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2024.
Consulter cet article

Plan

Concevoir un véhicule pour partir à la découverte d’espaces inexplorés
Les motivations du voyage
Les dangers et les leçons du voyage
Toujours plus loin…

Aperçu du début du texte

Image d’ouverture

Image d’ouverture

Enluminure extraite d’un manuscrit du Roman d’Alexandre en vers. Alexandre de Paris, Roman d’Alexandre, Oxford, Bodleain Library 264 (Flandres, 1338-1344), fol. 50

© Bodleian Libraries, University of Oxford

Alexandre le Grand, à l’âge de 32 ans, avait conquis la presque totalité du monde connu des Occidentaux. Qui se souvient aujourd’hui qu’on lui attribuait aussi l’exploration du ciel et des abysses ? Les versions tardo-antiques et médiévales de l’épopée alexandrine font une large place au merveilleux, ce qui a grandement contribué à la fascination qu’exerçait le héros macédonien sur des générations de lecteurs, de voyageurs et de dirigeants, comme Louis XIV ou Napoléon.

La version de la vie d’Alexandre qui a eu la plus grande postérité au Moyen Âge est, à tort, attribuée à Callisthène, neveu d’Aristote, historien et compagnon d’Alexandre, d’où son nom de « version du Pseudo-Callisthène » (Bounoure & Serret 1992). Oubliée aujourd’hui, ell...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Maud Pérez-Simon, « Les étranges pérégrinations d’Alexandre le Grand », Techniques & Culture, 75 | 2021, 76-91.

Référence électronique

Maud Pérez-Simon, « Les étranges pérégrinations d’Alexandre le Grand », Techniques & Culture [En ligne], 75 | 2021, mis en ligne le 01 janvier 2024, consulté le 18 octobre 2021. URL : http://journals.openedition.org/tc/15640 ; DOI : https://doi.org/10.4000/tc.15640

Haut de page

Auteur

Maud Pérez-Simon

Membre de l’IUF, spécialiste de la littérature médiévale en prose, Maud Pérez-Simon enseigne à l’université de la Sorbonne Nouvelle – Paris 3. Ses recherches récentes dans le domaine transverse du texte et de l’image la conduisent actuellement à s’intéresser au rôle de la littérature dans l’iconographie domestique. Elle prépare également en collaboration avec Pierre-Olivier Dittmar l’édition de la première encyclopédie de monstres en langue française.

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search