Navigation – Plan du site

AccueilNuméros75Ce qui est en bas

Notes de la rédaction

Retrouvez l’article complet sur https://journals.openedition.org/tc/14948 : Techniques&Culture 75 « Abîmes, abysses, exo-mondes » (rubriques électroniques, supplément 75).

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2024.
Consulter cet article

Aperçu du début du texte

Image d’ouverture

Image d’ouverture

L’accueil des participants : sous mon suaire, couronnée de fleurs artificielles, je joue une statue prête à prendre vie

© Jean Belette

Catacombes de Paris. 14 décembre 2019. C’est l’heure où le temps n’a plus d’importance. Vous avez traversé l’eau. Vous êtes passés à travers les pierres. Vous avez marché dans des galeries qui sont si basses que vous n’avez pu les franchir qu’en rampant. Vous vous sentez bien, là, à vingt mètres sous le sol de Paris. Au creux de la terre. Vous venez de croiser un fémur vieux de plusieurs siècles. Séparé de son squelette, glissé sous le sable au coin d’une galerie sans issue, il attend la fin des temps.

Vous vous dirigez vers la salle du dragon pour y faire une pause. Apparaît alors un homme au masque de lapin, il a l’air pressé et… vous choisissez de le suivre. Vous marchez depuis des minutes qui sont peut-être des heures. Ici, les parois des galeries sont recouvertes de tags récents. Là, votre doigt frôle ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Claire Parizel, « Ce qui est en bas », Techniques & Culture, 75 | 2021, 112-115.

Référence électronique

Claire Parizel, « Ce qui est en bas », Techniques & Culture [En ligne], 75 | 2021, mis en ligne le 01 janvier 2024, consulté le 18 octobre 2021. URL : http://journals.openedition.org/tc/15653 ; DOI : https://doi.org/10.4000/tc.15653

Haut de page

Auteur

Claire Parizel

Claire Parizel est artiste et chercheuse indépendante. Diplômée de l’École Centrale de Lille (Ingénierie généraliste), de l’École du Louvre (Histoire des arts) et de l’EHESS (Histoire des sciences et des techniques), elle mobilise tant les arts que les sciences pour créer, entre sensible et théorie, des performances à forte dimension épistémologique.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search