Navigation – Plan du site

AccueilNuméros78Langage et paroleLa parole, structure d’un rituel ...

Langage et parole

La parole, structure d’un rituel judiciaire et institutionnel

Le cas des audiences de l’application des peines
Eléonore Hourt
p. 86-89

Notes de la rédaction

Retrouvez l’article complet sur journals.openedition.org/tc : Techniques&Culture 78 « Mécaniques rituelles », http://journals.openedition.org/tc/18006.

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2026.
Consulter cet article

Aperçu du texte

Image d’ouverture.  Thémis, déesse de la justice

Image d’ouverture.  Thémis, déesse de la justice

CC0

En quoi la parole participe-t-elle à mettre en forme et en ordre un rituel judiciaire – les audiences, ou débats contradictoires, de l’application des peines – et modèle-t-elle ainsi la symbolique de la justice, aussi bien en tant qu’idéal conceptuel qu’en tant qu’institution régalienne incarnée ? C’est ce que nous examinons dans la version complète de notre contribution. Avant tout, une première question demande d’être posée : en quoi les audiences étudiées possèdent-elles un caractère rituel ? L’acception de ce terme retenue ici – soutenue par certaines lectures et par notre propre interprétation – s’appuie sur trois grands critères de définition, qu’elles réunissent : des séquences formelles, répétitives aux procédures et rôles codifiés ; des mots, actes et contextes agissants et symboliques ; la représentation d’une entité puissante.

Afin de montrer le rôle joué par la parole dans la construction du ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Eléonore Hourt, « La parole, structure d’un rituel judiciaire et institutionnel »Techniques & Culture, 78 | 2022, 86-89.

Référence électronique

Eléonore Hourt, « La parole, structure d’un rituel judiciaire et institutionnel »Techniques & Culture [En ligne], 78 | 2022, mis en ligne le 01 janvier 2026, consulté le 24 juin 2024. URL : http://journals.openedition.org/tc/18119 ; DOI : https://doi.org/10.4000/tc.18119

Haut de page

Auteur

Eléonore Hourt

Eléonore Hourt mène actuellement une thèse de sociologie au laboratoire Sophiapol de l’université Paris Nanterre, sous la direction de Philippe Combessie. Son sujet d’étude porte sur l’encadrement biographique et judiciaire des condamnés produit par les aménagements de peine. Diplômée d’un master de sociologie politique et d’un master de sociologie, ses recherches précédentes ont été consacrées au domaine de l’application des peines et à ses magistrats.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-NC-ND-4.0

Le texte seul est utilisable sous licence CC BY-NC-ND 4.0. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search