Navigation – Plan du site

AccueilNuméros78Renouer avec le rituelChaîne opératoire dessinée d’un m...

Renouer avec le rituel

Chaîne opératoire dessinée d’un mythe ankave

Une perspective d’outil en architecture
Aïda Filali-Ansary
p. 192-207

Résumés

L’interprétation dessinée d’un mythe ankave que déroule cet article propose une définition et une utilisation de la chaîne opératoire. Au cours du dessin, celle-ci est comprise comme un outil d’analyse et de décomposition de la fabrication du tambour ankave, étudiée par Pierre Lemonnier. La chaîne opératoire permet de diviser cette fabrication en 140 bulles, chacune représentant une opération technique ou un événement mythique. Ces bulles sont ensuite assemblées en séquences, rythmées par des caractéristiques récurrentes du mythe ankave, tels que la recherche, le songe ou le conflit. Différentes versions du mythe se forment dans ces séquences, proposant à la fois plusieurs échelles de lecture du récit et une mise en application graphique de la chaîne opératoire. Image par image, ce document raconte précisément les différentes étapes de fabrication du tambour. Une lecture par séquences met en avant l’interpénétration des différentes versions du mythe, révélant la chronologie plurilinéaire du récit. Enfin, le réseau de bulles dans sa globalité montre l’imbrication de techniques, de culture et d’esthétique définissant la chaîne opératoire, ce document ayant été initialement conçu dans le but d’expliquer cette méthode anthropologique à des architectes qui n’y sont pas familiers. Cette planche, par ses différents niveaux de lecture, propose ainsi une application de la chaîne opératoire autant que son outil de compréhension.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2026.
Consulter cet article

Aperçu du texte

Image d’ouverture. Recherche des éléments de fabrication du Songain

Image d’ouverture. Recherche des éléments de fabrication du Songain

Extrait de la première version du mythe

© Aïda Filalai-Ansary

Le présent article propose une interprétation dessinée de la chaîne opératoire d’un tambour cérémoniel, émanant d’une démarche de reformulation du « faire projet » en architecture . Cette illustration fut initialement produite dans le but d’expliquer cette méthode anthropologique à des architectes n’y étant pas familiers. L’exploration de la chaîne opératoire à travers un mythe, et non pas un objet architectural, est délibérée. De cette manière, elle donne la preuve de son pouvoir analytique, avant de faire l’hypothèse de son application dans le processus d’un projet d’architecture. En effet, la chaîne opératoire permettrait dans les pratiques du projet de prendre du recul, d’avoir un regard sur le déjà fait et ainsi de rétroagir, bifurquer, essayer d’autres méthodes tout en autorisant les imprévus, jusqu’à en tirer parti. Le for...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Aïda Filali-Ansary, « Chaîne opératoire dessinée d’un mythe ankave »Techniques & Culture, 78 | 2022, 192-207.

Référence électronique

Aïda Filali-Ansary, « Chaîne opératoire dessinée d’un mythe ankave »Techniques & Culture [En ligne], 78 | 2022, mis en ligne le 01 janvier 2026, consulté le 21 février 2024. URL : http://journals.openedition.org/tc/18441 ; DOI : https://doi.org/10.4000/tc.18441

Haut de page

Auteur

Aïda Filali-Ansary

Aïda Filali-Ansary est titulaire d’un diplôme d’architecte d’État obtenu à l’École nationale supérieure d’architecture de Paris-Malaquais, avec une mention recherche (sous la direction du Pr. Dominique Rouillard). Elle consacre ses travaux à la recherche d’alternatives au processus de création architecturale par le biais d’expérimentations. Le modelage de l’argile constitue son principal outil de réflexion, avec la synthèse graphique et l’analyse de processus techniques provenant des domaines de la construction, de l’archéologie du bâti et de la littérature anthropologique.

Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-NC-ND-4.0

Le texte seul est utilisable sous licence CC BY-NC-ND 4.0. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search