Navigation – Plan du site
4. Requalifications

Vues d’en bas

Des restes et des hommes
Views from Below. Of Leftovers and Men
Franck Pourcel et Frédéric Joulian
p. 297-309

Texte intégral

Image d’ouverture

Image d’ouverture

La nature retrouvée, décharge municipale de Sénas. France, décembre 1992

© Franck Pourcel

Chez le photographe Franck Pourcel le travail photographique est qualifiable d’anthropologique. Il appartient à une catégorie tout compte fait assez rare. On connaît l’histoire de la photographie dite « humaniste » et documentaire liée à l’histoire sociale, aux États-Unis avec la Farm Security Administration, en France avec les fondateurs de l’agence Magnum, et celle – plus récente et sans odeur – qui stylise les hommes et omet le social (celles des grandes entreprises de Salgado ou ­d’Artus-Bertrand). Ne possédant pas les modes de penser et d’agir des sciences sociales, leur médiatisation génère aujourd’hui mille ambiguïtés sur les arts et les objectifs des uns et des autres.

1À l’inverse, certains photographes anthropologues, Verger, Depardon, Shore, Pourcel – pour n’en citer que quatre – comprennent les ressorts de l’objectivation savante, les utilisent ou s’en défont, construisent la distance d’entendement et d’enregistrement, tentent parfois même d’inté­grer la relation dans le dispositif, tentent de la rendre visible.

2Pour Franck Pourcel la véracité de la situation est dans la subjectivité de la rencontre et de la relation. Il travaille avec un « Leica M » numérique, mais à l’ancienne ; l’œilleton est sur le côté et le visage du photographe décalé à l’extérieur, comme bi partitionné, un œil et une partie du visage avec la personne, l’autre partie cachée, ailleurs. Le contrat compliqué d’être avec les autres tout en étant absent nécessite artifice et rigueur. À la différence des nouveaux dispositifs numériques et photophoniques « immergés », l’appareil de Franck Pourcel s’affiche, il complique, biaise mais, dès lors qu’il est maîtrisé et visibilisé pour tous, il révèle les choses – les corps, les espaces et l’abandon à la tâche – que souvent les mots cachent et réinventent.

3Le passage de l’argentique au numérique, ces dernières années, a eu différents effets, notamment celui de gommer la surprise, bonne ou mauvaise, que l’on avait au visionnage du négatif ou de la planche contact. Le numérique génère de nouvelles possibilités et de nouveaux rapports aux autres et à la mémoire ; mais la sauvegarde des images, après la journée de travail, n’empêche pas le regret d’avoir mal saisi ce qui s’était réellement passé et de ne pouvoir retourner sur le terrain.

4Les pages qui suivent, racontent en quelques images séquencées, un long terrain d’enspiralement au cours duquel Franck Pourcel a patiemment exploré les milieux et la vie des travailleurs des déchets (en Albanie, Égypte, Turquie, ici, en France et en Italie). Ces images disent la confiance, le temps pris à écouter, à être accepté tout en conservant la distance.

5Pour trouver la juste distance photographique, le photographe doit savoir marcher, bouger : un pas en avant, un pas en arrière ou sur le côté, se dresser sur la pointe des pieds, s’agenouiller, décrire et interpréter avec son corps « sensible », face aux autres. Les photographes savent marcher, parfois sautiller comme des boxeurs, toujours mobiles, plus rarement élégants comme des danseurs (c’était le cas de Cartier-Bresson) ; leurs corps et leur boîte en mouvement, ils happent la vie. Cet art physique tout autant que visuel et langagier est difficile à acquérir et à enseigner. Il implique l’engagement et l’écriture, voire idéalement, le travail collaboratif de deux personnes, l’ethnologue et le photographe.

1.

1.

Terrain de rejet des déchets, décharge municipale de Sénas. France, janvier 1993

© Franck Pourcel

2.

2.

Travail de récupération, décharge municipale de Sénas. France, janvier 1993

© Franck Pourcel

3.

3.

Organisation du tri, décharge municipale de Sénas. France, décembre 1992

© Franck Pourcel

4.

4.

Récupération de cuivre, décharge municipale de Sénas. France, mars 1992

© Franck Pourcel

5.

5.

Brûlage, décharge municipale de Sénas. France, novembre 1992

© Franck Pourcel

6.

6.

Organisation du tri et brûlage, décharge municipale de Sénas. France, novembre 1992

© Franck Pourcel

7.

7.

Les employés municipaux, gestionnaires de la décharge, décharge municipale de Sénas, France, juillet 1992

© Franck Pourcel

8.

8.

Repas avec un visiteur, décharge municipale de Sénas. France, janvier 1993

© Franck Pourcel

9.

9.

La grue sort les déchets du train, décharge de Marseille. France, Entressen, septembre 1997

© Franck Pourcel

10.

10.

Dans la locomotive du train de déchets qui vient de Marseille, décharge de Marseille. France, Entressen, septembre 1997

© Franck Pourcel

11.

11.

Ballet de gabians et de bulldozers sur la montagne de déchets, décharge de Marseille. France, Entressen, septembre 1997

© Franck Pourcel

12.

12.

L’employé municipal passe nettoyer les wagons du train de déchets après le passage de la grue, décharge de Marseille. France, Entressen, septembre 1997

© Franck Pourcel

13.

13.

Incinérateur, Acerra. Italie, région de Naples, août 2015

© Franck Pourcel

14.

14.

Porte d’entrée des camions de déchets, incinérateur d’Acerra. Italie, région de Naples, août 2011

© Franck Pourcel

15.

15.

Un employé nettoie sous les machines de tri, centre de tri de Tufino. Italie, région de Naples, août 2011

© Franck Pourcel

16.

16.

Portes de déchargement des camions de déchets, centre de tri de Tufino. Italie, région de Naples, août 2011

© Franck Pourcel

Haut de page

Table des illustrations

Titre Image d’ouverture
Légende La nature retrouvée, décharge municipale de Sénas. France, décembre 1992
Crédits © Franck Pourcel
URL http://journals.openedition.org/tc/docannexe/image/8072/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 156k
Titre 1.
Légende Terrain de rejet des déchets, décharge municipale de Sénas. France, janvier 1993
Crédits © Franck Pourcel
URL http://journals.openedition.org/tc/docannexe/image/8072/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 100k
Titre 2.
Légende Travail de récupération, décharge municipale de Sénas. France, janvier 1993
Crédits © Franck Pourcel
URL http://journals.openedition.org/tc/docannexe/image/8072/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 208k
Titre 3.
Légende Organisation du tri, décharge municipale de Sénas. France, décembre 1992
Crédits © Franck Pourcel
URL http://journals.openedition.org/tc/docannexe/image/8072/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 124k
Titre 4.
Légende Récupération de cuivre, décharge municipale de Sénas. France, mars 1992
Crédits © Franck Pourcel
URL http://journals.openedition.org/tc/docannexe/image/8072/img-5.jpg
Fichier image/jpeg, 176k
Titre 5.
Légende Brûlage, décharge municipale de Sénas. France, novembre 1992
Crédits © Franck Pourcel
URL http://journals.openedition.org/tc/docannexe/image/8072/img-6.jpg
Fichier image/jpeg, 136k
Titre 6.
Légende Organisation du tri et brûlage, décharge municipale de Sénas. France, novembre 1992
Crédits © Franck Pourcel
URL http://journals.openedition.org/tc/docannexe/image/8072/img-7.jpg
Fichier image/jpeg, 112k
Titre 7.
Légende Les employés municipaux, gestionnaires de la décharge, décharge municipale de Sénas, France, juillet 1992
Crédits © Franck Pourcel
URL http://journals.openedition.org/tc/docannexe/image/8072/img-8.jpg
Fichier image/jpeg, 188k
Titre 8.
Légende Repas avec un visiteur, décharge municipale de Sénas. France, janvier 1993
Crédits © Franck Pourcel
URL http://journals.openedition.org/tc/docannexe/image/8072/img-9.jpg
Fichier image/jpeg, 76k
Titre 9.
Légende La grue sort les déchets du train, décharge de Marseille. France, Entressen, septembre 1997
Crédits © Franck Pourcel
URL http://journals.openedition.org/tc/docannexe/image/8072/img-10.jpg
Fichier image/jpeg, 96k
Titre 10.
Légende Dans la locomotive du train de déchets qui vient de Marseille, décharge de Marseille. France, Entressen, septembre 1997
Crédits © Franck Pourcel
URL http://journals.openedition.org/tc/docannexe/image/8072/img-11.jpg
Fichier image/jpeg, 64k
Titre 11.
Légende Ballet de gabians et de bulldozers sur la montagne de déchets, décharge de Marseille. France, Entressen, septembre 1997
Crédits © Franck Pourcel
URL http://journals.openedition.org/tc/docannexe/image/8072/img-12.jpg
Fichier image/jpeg, 124k
Titre 12.
Légende L’employé municipal passe nettoyer les wagons du train de déchets après le passage de la grue, décharge de Marseille. France, Entressen, septembre 1997
Crédits © Franck Pourcel
URL http://journals.openedition.org/tc/docannexe/image/8072/img-13.jpg
Fichier image/jpeg, 100k
Titre 13.
Légende Incinérateur, Acerra. Italie, région de Naples, août 2015
Crédits © Franck Pourcel
URL http://journals.openedition.org/tc/docannexe/image/8072/img-14.jpg
Fichier image/jpeg, 80k
Titre 14.
Légende Porte d’entrée des camions de déchets, incinérateur d’Acerra. Italie, région de Naples, août 2011
Crédits © Franck Pourcel
URL http://journals.openedition.org/tc/docannexe/image/8072/img-15.jpg
Fichier image/jpeg, 56k
Titre 15.
Légende Un employé nettoie sous les machines de tri, centre de tri de Tufino. Italie, région de Naples, août 2011
Crédits © Franck Pourcel
URL http://journals.openedition.org/tc/docannexe/image/8072/img-16.jpg
Fichier image/jpeg, 40k
Titre 16.
Légende Portes de déchargement des camions de déchets, centre de tri de Tufino. Italie, région de Naples, août 2011
Crédits © Franck Pourcel
URL http://journals.openedition.org/tc/docannexe/image/8072/img-17.jpg
Fichier image/jpeg, 110k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Pourcel, F. & F. Joulian 2016 « Vues d’en bas. Des hommes et leurs restes », Techniques&Culture 65-66 « Réparer le monde. Excès, reste et innovation », p. 294-309.

Référence électronique

Franck Pourcel et Frédéric Joulian, « Vues d’en bas », Techniques & Culture [En ligne], 65-66 | 2016, mis en ligne le 31 octobre 2018, consulté le 16 juillet 2019. URL : http://journals.openedition.org/tc/8072 ; DOI : 10.4000/tc.8072

Haut de page

Auteurs

Franck Pourcel

Franck Pourcel vit et travaille à Marseille. Il est membre du studio Hans Lucas depuis 2015. Auteur, photographe indépendant, il mène une réflexion sur les rapports que l’homme entretient avec son territoire. Son travail photographique allie regard documentaire et création artistique. Ses photographies ont été exposées en France et à l’étranger. Certaines font partie des collections de la Bibliothèque nationale de France, du FRAC PACA, des Archives départementales des Bouches-du-Rhône, … Il est l’auteur de huit ouvrages, dont Comme un souffle de poussière (Le bec en l’air éditions, 2015), Ulysse ou les constellations (texte de Gilles Mora, Le bec en l’air éditions, 2013), La Petite Mer des Oubliés, étang de Berre paradoxe méditerranéen (texte de Jean-Louis Fabiani, Le bec en l’air éditions, 2006)…Anthropologue et éthologue. Maître de conférences à l’École des hautes études en sciences sociales

Frédéric Joulian

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page