Skip to navigation – Site map
Penser par cas

Comment s’inventent les bateaux ?

Cargos en bois du Tamil Nadu
Denis Vidal and Dhandapani Balasubramanian
p. 176-195

Abstracts

In Tamil Nadu (In Cuddalore and Tuticorin in particular) a tradition has arisen of wooden cargo ships with sails which navigate around the Indian coast and near-by islands. Far from being merely the remnant of a bygone era, this tradition only arose in the second half of the twentieth century in this region of India. In this chapter we analyse the reasons for such a development as well as the various methodological conclusions that one can draw from it with regards to the history of naval construction; but also in terms of the evolution of technology.

Top of page

Text / excerpt

Cairn

Full-text article available to subscribers or on a "pay per view" basis. It will be available on this URL in January 2021.
Read it

Outline

Le retour de la voile ?
Cargos en bois du Tamil Nadu
Un phénomène de survivance ?
Des barges de transbordement aux cargos en bois
Tuticorin (Thoothucudi en Tamoul)
Cuddalore (Kadalur en Tamoul)
Complémentarités variées
Une niche économique
Une niche légale
Aléas variés
Un puzzle méthodologique

Text / first lines

Ceux qui n’ont qu’une ressource se rendent toujours très savants dans l’art qui leur est nécessaire.
Voltaire (Russie : II, 12)

Image d’ouverture

Image d’ouverture

Kathivaram, un des plus grands maîtres charpentiers de marine du Tamil Nadu, en train de nous expliquer les raisons pour lesquelles il donne la forme qui est la leur aux coques des vaisseaux qu’il construit. Beypore, 2015.

© D. Vidal

Même si de brèves informations ont pu circuler à ce sujet, beaucoup s’étonnent d’apprendre que l’on puisse en revenir à l’usage de la voile dans le commerce maritime ; ou, pour être plus précis, que l’on envisage la possibilité que les cargos du futur combinent étroitement l’usage de la voile avec celui de moteurs, comme ils l’avaient déjà fait dans le passé. On ne se formalisera pas cependant d’un tel étonnement car le public partage avec de nombreux spécialistes une conception fondamentalement évolutionniste de l’histoire maritime. Et il semble acquis de ce point de vue, même si c’est ave...

Top of page

References

Bibliographical reference

Denis Vidal and Dhandapani Balasubramanian, « Comment s’inventent les bateaux ? », Techniques & Culture, 67 | 2017, 176-195.

Electronic reference

Denis Vidal and Dhandapani Balasubramanian, « Comment s’inventent les bateaux ? », Techniques & Culture [Online], 67 | 2017, Online since 06 June 2019, connection on 21 July 2018. URL : http://journals.openedition.org/tc/8486 ; DOI : 10.4000/tc.8486

Top of page

About the authors

Denis Vidal

Denis Vidal est anthropologue, directeur de recherche à l’Institut français de Recherche sur le Développement (URMIS- Paris Diderot), membre associé au CEIAS et enseignant associé à L’École des hautes études en sciences sociales et au musée du quai Branly. Il a mené l’esseniel de ses recherches en Inde (Himachal Pradesh, Rajasthan, Delhi). Depuis plusieurs années, ces dernières portent plus spécifiquement sur l’anthropologie visuelle et l’anthropologie des techniques. Son dernier ouvrage paru en 2016 s’intitule Aux frontières de l’humain. Dieux, figures de cire, robots et autres artefacts. Paris : Alma Éditeur.

By this author

Dhandapani Balasubramanian

Dhandapani Balasubramanian œuvre à diverses initiatives interdisciplinaires à la frontière des technologies de l’information, de l’écologie et des humanités, en particulier au sein de l’Institut Français de Pondicherry. Son travail comme ses intérêts portent d’une manière générale sur l’ensemble des pratiques qui mettent en jeu le lien entre technologie et société : communautés du logiciel libre, science citoyenne, implications informatiques du développement durable et de la biodiversité, etc.

Top of page

Copyright

Tous droits réservés

Top of page