Navigation – Plan du site

Essai d’ethnographie dessinée

Les mystères des cristaux d’oxyde de zinc ou comment apprendre l’art délicat des émaux céramiques
The mysteries of zinc oxide crystals or How to learn the subtle art of ceramic glazes : An ethnography in drawings
Alice Doublier
p. 48-65

Résumés

Cet article retrace les tribulations de quatre étudiants d’une université d’art de Kyoto alors qu’ils enquêtent sur les émaux cristallins. Chaque jeudi, suivant un protocole minutieux, ces apprentis céramistes testent différentes recettes et combinaisons de matériaux sur des petits carreaux de terre cuite dans l’espoir de parvenir à stabiliser des préparations à base d’oxyde de zinc, particulièrement délicates à maîtriser. L’observation de ces longues heures passées à faire des calculs de pourcentages et de grammages, à remplir des graphiques, à examiner à la loupe chacune des pièces test, à mélanger ces matériaux volatiles ou à les appliquer sur l’argile donne cependant à voir combien ce processus est traversé d’incertitudes et d’hésitations. Relatant ces expérimentations en suivant une double narration par le récit ethnographique et le dessin, il s’agit ici de questionner ce que peut être l’apprentissage au contact de matériaux qui en deviennent insaisissables tant ils se transforment.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

Des cercles, des carrés et des triangles : généalogie d’un protocole
En quête des cristaux métalliques. Leçons de la 1re expérience
« Les cristaux plus que le métal ». Mise en place de la 2e expérience
Sous les émaux, les particules : les dessous de l’expérience
Éloge du bricolage ?
Ce que cristallisent les expériences

Aperçu du début du texte

Image d’ouverture.

Image d’ouverture.

Fanyon, étudiant en deuxième année de céramique au sein d’une université d’art de Kyoto, essaie avec trois de ses camarades de découvrir à la loupe les propriétés sibyllines des émaux cristallins.

© Alice Doublier.

Dans l’atelier collectif de l’université d’art privée de Kyoto où il apprend la céramique depuis près de deux ans, Fanyon  observe minutieusement un petit carreau de terre cuite recouvert d’un émail de couleur beige. Les yeux rivés sur sa loupe miniature, il passe au crible chacun de ses recoins, commentant à voix haute : « Ah oui ! Ici aussi ils sont sortis, n’est-ce pas ? » Ou un peu plus tard, examinant une autre pièce : « Là aussi ça a rendu… c’est comme… des petits grains ! » Assis à ses côtés, Rio remet soigneusement en place, sur une planche de bois qui sert de table de fortune, les pièces que son camarade repose négligemment après les avoir longuement regardées. Il lui explique : « Les petits grains, c’est la cristallis...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Alice Doublier, « Essai d’ethnographie dessinée », Techniques & Culture, 68 | 2017, 48-65.

Référence électronique

Alice Doublier, « Essai d’ethnographie dessinée », Techniques & Culture [En ligne], 68 | 2017, mis en ligne le 18 décembre 2019, consulté le 21 avril 2018. URL : http://journals.openedition.org/tc/8563 ; DOI : 10.4000/tc.8563

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page