Navigation – Plan du site
Faire circuler. Partager

Le don de colostrum en situation de séparation mère-enfant

De l’aliment au traitement
Céline Verguet
p. 168-179

Résumés

En 2013, une étude consacrée au colostrum (financée par l’ANR) s’installe à l’hôpital l’Archet à Nice. Les premiers résultats immunologiques et anthropologiques présentés aux professionnels impliqués dans la problématique de la séparation parents/enfant lors d’une naissance prématurée ont favorisé l’élaboration d’un « projet colostrum » concerté entre les services de néonatalogie et de maternité. Un protocole de soin inédit consistant à donner le colostrum de leur mère à des enfants nés en dessous de 32 semaines d’aménorrhée est alors mis en place. Ce don indirect implique l’expression manuelle du premier lait, son transport et parfois sa conservation pour qu’il passe du sein de la mère à la bouche du bébé. Sans recommandations spécifiques au colostrum, les procédures élaborées combinent la nouveauté à l’habituel pour aboutir au basculement du colostrum du domaine de l’alimentaire à celui du traitement.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Plan

De l’ANR Colostrum au « projet colostrum »
Une étude inédite à l’impact inattendu
Le protocole de soin
Le protocole médical
Le protocole infirmier
Du sein de la mère à la bouche du bébé
Expression du colostrum
La conservation du colostrum

Aperçu du début du texte

Image d’ouverture

Image d’ouverture

© ANR Colostrum

Premier fluide émis par la glande mammaire pendant 3 jours après l’accouchement, le colostrum est un apport hydrique, nutritionnel, immunoprotecteur et enzymatique régulier pour le nouveau-né (Candau et al. à paraître). Chez tous les mammifères, il est produit alors que la glande mammaire est en transition sous l’effet conjugué des changements physiologiques maternels qui surviennent après la parturition, et de la stimulation par le petit. En 2013, des chercheurs en immunologie et en anthropologie commencent à l’Hôpital l’Archet de Nice une étude inscrite dans le cadre d’un programme international de recherche inédit sur la toute première phase de l’allaitement. Coordonné par Joël Candau et financé par l’ANR (2013-2016), ce programme, conduit dans 7 pays situés sur 4 continents , a été consacré au don et à la consommation néonatale du colostrum ainsi qu’à la compréhension des logiques qui les régissent.

La présentation des ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Céline Verguet, « Le don de colostrum en situation de séparation mère-enfant », Techniques & Culture, 69 | 2018, 168-179.

Référence électronique

Céline Verguet, « Le don de colostrum en situation de séparation mère-enfant », Techniques & Culture [En ligne], 69 | 2018, mis en ligne le 17 mai 2020, consulté le 18 décembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/tc/8819 ; DOI : 10.4000/tc.8819

Haut de page

Auteur

Céline Verguet

Docteure en anthropologie sociale, Céline Verguet est chercheuse associée au laboratoire d’anthropologie et de psychologie cliniques, cognitives et sociales (LAPCOS, EA7278), Université Côte d’Azur.

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page