Navigation – Plan du site
Bonifier. Capitaliser

Économie politique de la poudre de lait en Afrique de l’Ouest

Samuel Pinaud
p. 30-33

Notes de la rédaction

En ligne : retrouver l’article complet sur journals.openedition.org/tc : Techniques&Culture 69 « Le temps des aliments » : https://journals.openedition.org/tc/8832

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Aperçu du début du texte

Image d’ouverture

Image d’ouverture

Un étal de produits alimentaires vendus en vrac. Au premier plan, se trouvent empilés du sucre, du thé et du café, au second du thé et de la poudre de lait.

© Samuel Pinaud, 2009

Les techniques industrielles de dessiccation, en enlevant l’eau contenue dans le lait cru, permettent l’obtention d’un « lait de conserve » : la poudre de lait. Additionnée d’eau, la poudre de lait donne un lait liquide aux caractéristiques sanitaires et nutritionnelles proches du lait d’origine.

Cette innovation-produit permet d’entrevoir une distribution de lait désencastrée du système sociotechnique (Akrich 1989) duquel elle était auparavant tributaire : d’abord des techniques de pasteurisation ou de traitement à Ultra haute température (UHT) qui rend le produit aseptique ; de la chaîne du froid ensuite qui contrôle le développement microbien. La forte capacité de conservation de la poudre de lait rend techniquement possible une recomposition large de l’économi...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Samuel Pinaud, « Économie politique de la poudre de lait en Afrique de l’Ouest », Techniques & Culture, 69 | 2018, 30-33.

Référence électronique

Samuel Pinaud, « Économie politique de la poudre de lait en Afrique de l’Ouest », Techniques & Culture [En ligne], 69 | 2018, mis en ligne le 17 mai 2020, consulté le 25 juin 2018. URL : http://journals.openedition.org/tc/8842 ; DOI : 10.4000/tc.8842

Haut de page

Auteur

Samuel Pinaud

Samuel Pinaud est maître de conférences à l’université Paris-Dauphine, chercheur à l’Irisso. Ses travaux portent sur les transformations contemporaines des marchés et des entreprises agricoles, en France (Hauts-de-France) et en Afrique de l’Ouest (Mali, Burkina Faso).

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page