Navigation – Plan du site
Bonifier. Capitaliser

La conservation du mil par la potasse. Vers une épistémologie dogon des matières

Laurence Douny
p. 34-37

Notes de la rédaction

En ligne : retrouver l’article complet sur journals.openedition.org/tc : Techniques&Culture 69 « Le temps des aliments » : https://journals.openedition.org/tc/8850

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Aperçu du début du texte

Image d’ouverture

Image d’ouverture

La cendre de tige de mil est utilisée comme moyen de conservation des épis, des grains et aussi des semis de mil.

© Laurence Douny

Pour les communautés rurales dogons du Mali en Afrique de l’Ouest, la conservation des récoltes et des aliments cuits constitue un véritable défi quotidien. Le pays dogon est caractérisé par un climat de type sahélien marqué par de longues périodes de sécheresse et de fortes pluies, qui tombent de manière irrégulière spatialement et temporellement. De plus, dans certaines zones, les sols s’érodent et s’appauvrissent continuellement, rendant ainsi la culture du mil (pennisetum glaucum) de plus en plus difficile. Dans de telles conditions, les récoltes inégales et souvent faibles ne suffisent pas à nourrir les grandes familles (Douny 2014). Par ailleurs, avant et après les récoltes, les nuisibles, tels que les insectes et les petits rongeurs, mettent en péril la conservation du mil, laquelle reste essentielle, a...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Laurence Douny, « La conservation du mil par la potasse. Vers une épistémologie dogon des matières », Techniques & Culture, 69 | 2018, 34-37.

Référence électronique

Laurence Douny, « La conservation du mil par la potasse. Vers une épistémologie dogon des matières », Techniques & Culture [En ligne], 69 | 2018, mis en ligne le 17 mai 2020, consulté le 15 octobre 2018. URL : http://journals.openedition.org/tc/8860 ; DOI : 10.4000/tc.8860

Haut de page

Auteur

Laurence Douny

Laurence Douny, anthropologue, elle mène depuis 2001 des recherches approfondies sur l’écologie du paysage sahélien et la culture matérielle ouest-africaine. Ses travaux portent sur l’anthropologie des techniques et des matériaux qu’elle a publiés dans plusieurs articles et un livre intitulé Living in a Landscape of Scarcity. Materiality and Cosmology in West Africa (Left Coast Press / Routledge, 2014). La potasse est un thème commun qui a émergé de ses recherches sur l’alimentation, la soie indigène et la teinture à l’indigo. Elle est actuellement collaboratrice scientifique à l’Université libre de Belgique et chercheur honoraire à l’University College de Londres.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page