Navigation – Plan du site
Faire circuler. Partager

Prendre soin des maniocs et séduire les poissons

Conservation et partage d’aliments chez les Baniwa (Amazonie, Brésil)
Milena Estorniolo
p. 148-151

Notes de la rédaction

En ligne : retrouver l’article complet sur journals.openedition.org/tc : Techniques&Culture 69 « Le temps des aliments » : https://journals.openedition.org/tc/8945.

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Aperçu du début du texte

Image d’ouverture

Image d’ouverture

Femme au jardin de manioc. Les femmes rangent soigneusement les tubercules de manioc récoltés dans des paniers tissés par les hommes et les transportent quotidiennement du jardin au village, où elles transforment le manioc en farine et galettes dans des maisons construites à cette fin.

© Milena Estorniolo, 2014.

Les Baniwa habitent les rives du Río Içana et de ses affluents en Amazonie brésilienne, dans le Haut Rio Negro, une région réputée pour la pauvreté en nutriments de ses eaux et de son sol. La farine et les galettes de manioc, les poissons et la viande de gibier, ainsi que des fruits et du piment sont les principaux ingrédients des repas. La pénurie de viande marquant certaines périodes de l’année, la conservation des aliments joue un rôle central non seulement pour éviter le gaspillage lors des moments d’abondance relative, mais aussi pour permettre alors, l’accumulation et le stockage de nourriture visant des fêtes et des rituels...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Milena Estorniolo, « Prendre soin des maniocs et séduire les poissons », Techniques & Culture, 69 | 2018, 148-151.

Référence électronique

Milena Estorniolo, « Prendre soin des maniocs et séduire les poissons », Techniques & Culture [En ligne], 69 | 2018, mis en ligne le 17 mai 2020, consulté le 23 octobre 2018. URL : http://journals.openedition.org/tc/8956 ; DOI : 10.4000/tc.8956

Haut de page

Auteur

Milena Estorniolo

Milena Estorniolo est brésilienne, doctorante en anthropologie sociale et ethnologie au Laboratoire d’anthropologie sociale (LAS) de l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS). En 2014, elle publie un livre sur les tentatives d’élevage de poissons chez les Baniwa du Haut Rio Negro, où sont mis en évidence les dialogues et les malentendus entre les savoirs indigènes et scientifiques. Sa recherche actuelle porte sur l’univers de l’alimentation chez les Baniwa et les Koripako un peuple voisin. À partir d’une approche valorisant le dialogue entre techniques et cosmologie elle poursuit son analyse des relations entre humains et non humains dans les sociétés animistes.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page