Navigation – Plan du site
I. L’œuvre de Bernard Palissy

Trois décennies d’études palisséennes : apports d’une approche interdisciplinaire

Three decades of Palissian studies: contributions owing to an interdisciplinary approach
Aurélie Gerbier
p. 12-17

Résumés

Ces trente dernières années, les recherches sur l’œuvre de Bernard Palissy ont connu un développement remarquable suite à la fouille de son atelier dans le jardin des Tuileries qui a permis l’étude de milliers de fragments assurément de la main du céramiste. L’interdisciplinarité qui a animé les recherches palisséennes suite à cette découverte exceptionnelle, aujourd’hui conservée au musée national de la Renaissance – château d’Écouen, et l’intérêt renouvelé pour ses écrits ont permis des avancées majeures relatives à la connaissance de ses techniques céramiques et à son corpus d’œuvres.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en juin 2020.

Plan

Les fouilles de l’atelier au jardin des Tuileries
Bernard Palissy et le musée national de la Renaissance, une évidence
Jalons et orientations de la recherche

Aperçu du texte

Le mythe Palissy s’est construit dans le dernier tiers du xviiie siècle et au xixe siècle, s’appuyant sur une première réédition de son œuvre écrite établie en 1777 par Faujas de Saint-Fond et Gobet, suivie au siècle suivant d’au moins deux nouvelles éditions, dont une du fait de l’érudit Benjamin Fillon. À l’instar d’Anne-Marie Lecoq, soulignons le point suivant : alors même que les œuvres de Palissy – ou plutôt celles qu’on lui attribuait à l’époque – ont fait l’objet d’un engouement sans précédent sur le marché de l’art au xixe siècle, suscitant une importante production d’imitations, ce n’est pas tant le céramiste ou l’artiste que le protestant, l’autodidacte ou l’artisan polyvalent qui ont, dans un premier temps, fait l’objet d’appropriation par les courants intellectuels romantiques, protestants ou encore républicains. Ainsi façonnée, la légende de Bernard Palissy a été progressivement déconstruite ces trente dernières années, à l’aune des découvertes archéologiques, des nouve...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Aurélie Gerbier, « Trois décennies d’études palisséennes : apports d’une approche interdisciplinaire », Technè, 47 | 2019, 12-17.

Référence électronique

Aurélie Gerbier, « Trois décennies d’études palisséennes : apports d’une approche interdisciplinaire », Technè [En ligne], 47 | 2019, mis en ligne le 01 juin 2020, consulté le 26 janvier 2020. URL : http://journals.openedition.org/techne/1403

Haut de page

Auteur

Aurélie Gerbier

Conservateur du patrimoine au musée national de la Renaissance – château d’Écouen (aurelie.gerbier[at]culture.gouv.fr).

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
La revue Technè. La science au service de l’histoire de l’art et de la préservation des biens culturels est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Centre de recherche et de restauration des musées de France (C2RMF)
  • Logo Ministère de la Culture
  • OpenEdition Journals