Navigation – Plan du site
I. L’œuvre de Bernard Palissy

Les grands moules en plâtre du fonds Palissy conservés au musée national de la Renaissance, Écouen

Large plaster moulds in the Palissy collection now in the Musée national de la Renaissance, Écouen
Anne Courcelle et Véronique Picur
p. 33-41

Résumés

À la suite des deux campagnes de fouilles menées entre 1983 et 1990 dans le jardin des Tuileries, de nombreux fragments de moules ont été découverts, dont une série reconstituant des grands moules de personnages féminins et masculins drapés à l’antique ou habillés d’éléments de la nature qui devaient orner les grottes conçues par Bernard Palissy. Notre intervention poursuit celle des archéologues. Une quarantaine de moules ont été identifiés dont quinze portraits, ce qui supposerait autant de personnages, antiques et termes.
Les contraintes techniques liées à l’état de conservation des moules et à leur nature même (représentation en « négatif ») ne permet pas de proposer d’assemblages certains. La poursuite des travaux par remontage des moules encore à l’état de fragments pourrait rendre possible la prise de leurs dimensions internes et permettrait une lecture globale en lumière rasante qui faciliterait la lecture des modelés. L’étude en cours des moules des décors architecturaux complètera les informations que ce matériel, conservé au château d’Écouen, apporte à la compréhension des grottes palisséennes.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en juin 2020.

Plan

La typologie des grands moules
Les étapes de réalisation des grands moules
Le modèle original
Le moule
Le positif : hypothèse ou réalité ?
Les assemblages : quelques exemples

Aperçu du texte

En 1555-1556, le connétable Anne de Montmorency passa commande à Bernard Palissy d’une grotte en terre cuite glaçurée plombifère pour l’un de ses châteaux. Les aléas religieux et politiques empêchèrent ce dernier de la construire. L’ensemble décrit dans son ouvrage Architecture et ordonnance de la grotte rustique, en 1563, concerne peut-être cette grotte.

Catherine de Médicis lui commanda en 1565 une grotte pour le Palais des Tuileries, sur le modèle de celle qu’il était en train de faire pour le Connétable. Certains de ces éléments pourraient avoir été intégrés à la grotte des Tuileries. Vraisemblablement édifiée en partie, elle fut détruite ou tomba rapidement en ruine.

Au cours du percement d’une tranchée dans la cour du Carrousel au Palais des Tuileries, en 1878, on découvrit plus d’une soixantaine de fragments supposés provenir de l’atelier parisien de Bernard Palissy. Ces fragments étaient les premiers témoins des travaux de Palissy concernant la grotte, jusque-là connue unique...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Anne Courcelle et Véronique Picur, « Les grands moules en plâtre du fonds Palissy conservés au musée national de la Renaissance, Écouen », Technè, 47 | 2019, 33-41.

Référence électronique

Anne Courcelle et Véronique Picur, « Les grands moules en plâtre du fonds Palissy conservés au musée national de la Renaissance, Écouen », Technè [En ligne], 47 | 2019, mis en ligne le 01 juin 2020, consulté le 27 janvier 2020. URL : http://journals.openedition.org/techne/1449

Haut de page

Auteurs

Anne Courcelle

Restauratrice du patrimoine des œuvres sculptées et polychromées (anne.courcelle92[at]orange.fr)

Véronique Picur

Restauratrice du patrimoine des œuvres sculptées et polychromées (v.picur[at]hotmail.fr).

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
La revue Technè. La science au service de l’histoire de l’art et de la préservation des biens culturels est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Centre de recherche et de restauration des musées de France (C2RMF)
  • Logo Ministère de la Culture
  • OpenEdition Journals