Navigation – Plan du site
I. L’œuvre de Bernard Palissy

Datation par le carbone 14 de charbons de bois inclus dans un moule en plâtre du fonds Palissy

Radiocarbon dating of charcoal inserted into a plaster mold from the Palissy’s collection
Pascale Richardin
p. 42-47

Résumés

Nous avons daté par radiocarbone plusieurs petits fragments de charbon de bois, qui étaient inclus dans un moule en plâtre du fonds Palissy conservé au musée national de la Renaissance à Écouen. Le défi était double : la taille extrêmement petite des échantillons et la rareté des résultats de datation sur les charbons de bois inclus dans des plâtres. L’un des deux échantillons prélevés a permis de réaliser deux mesures. Les deux âges radiocarbone obtenus ont été combinés et la valeur calculée est : 488±22 ans BP, soit une date comprise dans l’intervalle 1410-1445 apr. J.-C.
Cette étude nous a permis de discuter de la faisabilité (préparation de l’échantillon, mesure et calibration de la date) et de la pertinence de la datation par le carbone 14 de très petits fragments de bois ou de charbon de bois, qui seraient a priori de la période Renaissance.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en juin 2020.

Plan

Introduction
Objets d’étude
Prélèvements des échantillons
Préparation des échantillons et mesure du taux de carbone 14
Calibration de l’âge radiocarbone pour la période de la Renaissance
La datation par le carbone 14 du bois ou du charbon de bois
Conclusion

Aperçu du texte

Introduction

La datation par le carbone 14 ou radiocarbone (noté 14C) est une des méthodes de datation les plus populaires, malgré des résultats et des conclusions parfois discutés et mis en cause. D’un principe relativement simple, la méthode demande cependant de grandes précautions lors de sa mise en œuvre, notamment lors des prélèvements (sélection, localisation et taille), du protocole de préparation des échantillons, de la calibration des mesures et de l’interprétation des résultats.

Cette méthode de datation, qui s’applique à tous les matériaux contenant du carbone issus d’organismes ayant été vivants (végétaux ou animaux), est donc tout particulièrement adaptée à la datation du bois ou du charbon de bois. Cependant, pour que la datation soit réalisable et significative, trois conditions sont requises : le carbone doit provenir de la période de formation de la matière (bois, graines, os…), il doit être facilement extrait ou isolé par des traitements qui n’apportent pas de carbo...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Pascale Richardin, « Datation par le carbone 14 de charbons de bois inclus dans un moule en plâtre du fonds Palissy », Technè, 47 | 2019, 42-47.

Référence électronique

Pascale Richardin, « Datation par le carbone 14 de charbons de bois inclus dans un moule en plâtre du fonds Palissy », Technè [En ligne], 47 | 2019, mis en ligne le 01 juin 2020, consulté le 26 janvier 2020. URL : http://journals.openedition.org/techne/1478

Haut de page

Auteur

Pascale Richardin

Ingénieure de recherche, responsable du groupe Datation, département Recherche, C2RMF (pascale.richardin[at]culture.gouv.fr).

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
La revue Technè. La science au service de l’histoire de l’art et de la préservation des biens culturels est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Centre de recherche et de restauration des musées de France (C2RMF)
  • Logo Ministère de la Culture
  • OpenEdition Journals