Navigation – Plan du site
I. L’œuvre de Bernard Palissy

La céramique de Saint-Porchaire

Saint-Porchaire ceramics
Thierry Crépin-Leblond
p. 48-50

Résumés

Fabriquée entre les années 1540 et 1560 environ, avec une soixantaine de pièces conservées, la céramique de Saint-Porchaire est une production à base de kaolin imitant l’orfèvrerie contemporaine. Palissy, sans en être l’auteur, s’y est intéressé de près, ainsi qu’en témoignent plusieurs fragments retrouvés dans son fonds d’atelier.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en juin 2020.

Aperçu du texte

La présence au sein du fonds d’atelier de Palissy de fragments liés à la production de Saint-Porchaire intrigue les chercheurs depuis leurs découvertes. Elle peut s’expliquer soit par une tentative inaboutie du céramiste d’imiter cette production grâce à des œuvres prêtées par des collectionneurs à l’instar des pièces d’orfèvrerie qu’il moulait, soit par l’acquisition de fragments provenant de l’atelier de Saint-Porchaire à l’arrêt de sa production. L’analyse à venir de ces fragments apportera sans doute la réponse.

Il subsiste moins de soixante pièces, réparties entre collections publiques et privées, de cette céramique à base de kaolin extrêmement caractérisée, imitant l’orfèvrerie contemporaine, produite entre les années 1540 et 1560 et nommée d’après des textes du xvie siècle qui la rattachent à un lieu maintenant inclus dans l’agglomération de Bressuire (Deux-Sèvres).

Les pièces repérées, reproduites pour la plupart dès le xixe siècle, s’inspirent de l’orfèvrerie contemporaine : ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Thierry Crépin-Leblond, « La céramique de Saint-Porchaire », Technè, 47 | 2019, 48-50.

Référence électronique

Thierry Crépin-Leblond, « La céramique de Saint-Porchaire », Technè [En ligne], 47 | 2019, mis en ligne le 01 juin 2020, consulté le 26 janvier 2020. URL : http://journals.openedition.org/techne/1484

Haut de page

Auteur

Thierry Crépin-Leblond

Conservateur général du patrimoine au musée national de la Renaissance – château d’Écouen (thierry.crepin-leblond@culture.gouv.fr).

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
La revue Technè. La science au service de l’histoire de l’art et de la préservation des biens culturels est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Centre de recherche et de restauration des musées de France (C2RMF)
  • Logo Ministère de la Culture
  • OpenEdition Journals