Navigation – Plan du site
II. Après Palissy

Le bore dans les glaçures des céramiques post-palisséennes

Boron in post-Palissian ceramic glazes
Patrice Lehuédé, Jacques Castaing et Anne Bouquillon
p. 116-125

Résumés

Le bore a été utilisé essentiellement à partir de la fin du xviiie siècle dans la formulation des verres et glaçures. Toutefois, sa présence en très faibles quantités dans certaines glaçures post-Renaissance, donc dès le xviie siècle, nous a incités à évoquer l’histoire de cet élément dans les matériaux vitreux. Nous tenterons de comprendre l’origine du bore dans ces glaçures et discuterons son impact sur les questions de datation et d’authentification des productions post-palisséennes.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en juin 2020.

Plan

Le bore dans les matériaux vitreux : petite histoire des verres boro-silicatés
Propriétés des verres boraciques
Méthodes d’analyse du bore dans les glaçures
La fluorescence
La spectrométrie de masse
Le LIBS (Laser-Induced Breakdown Spectrometry)
Le PIGE (Particle-Induced Gamma-ray Emission)
Bore et glaçures des œuvres de Palissy et des céramistes post-palisséens
Discussion

Aperçu du texte

Depuis longtemps, et même encore aujourd’hui dans certains musées, on confond les œuvres authentiques de Bernard Palissy et les céramiques à décor moulé sorties d’ateliers postérieurs, traditionnellement connues sous la dénomination de « suiveurs de Palissy ». Dans le cadre de la recherche pluridisciplinaire destinée à discriminer ces productions, l’étude physico-chimique des matériaux constitutifs est essentielle et devrait conduire à proposer des critères d’authentification plus objectifs. Dans cet article, nous allons développer la réflexion, initiée dans Bouquillon et al. sur le bore, élément chimique qui apparaît riche d’enseignements.

Le bore dans les matériaux vitreux : petite histoire des verres boro-silicatés

Le bore, élément chimique, de numéro atomique 5 dans la classification de Mendeleïev, est un métalloïde. Il est bien connu des verriers et céramistes d’aujourd’hui. On détecte déjà sa présence dans le natron qui est utilisé dès l’Antiquité dans les procédés de momificat...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Patrice Lehuédé, Jacques Castaing et Anne Bouquillon, « Le bore dans les glaçures des céramiques post-palisséennes », Technè, 47 | 2019, 116-125.

Référence électronique

Patrice Lehuédé, Jacques Castaing et Anne Bouquillon, « Le bore dans les glaçures des céramiques post-palisséennes », Technè [En ligne], 47 | 2019, mis en ligne le 01 juin 2020, consulté le 27 janvier 2020. URL : http://journals.openedition.org/techne/1590

Haut de page

Auteurs

Patrice Lehuédé

Chercheur bénévole au C2RMF/IRCP (patrice.lehuede[at]culture.gouv.fr).

Articles du même auteur

Jacques Castaing

Chercheur, Sorbonne Université/UPMC Univ. Paris 06/CNRS UMR 8220 (jacques.castaing[at]upmc.fr).

Articles du même auteur

Anne Bouquillon

Ingénieur de recherche au C2RMF/IRCP (anne.bouquillon[at]culture.gouv.fr).

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
La revue Technè. La science au service de l’histoire de l’art et de la préservation des biens culturels est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Centre de recherche et de restauration des musées de France (C2RMF)
  • Logo Ministère de la Culture
  • OpenEdition Journals