Navigation – Plan du site

AccueilNuméros56Éditorial

Texte intégral

1Avec ce numéro 56 paraît le second volet du dossier consacré aux Matières noires, sens et substances. Si, par le passé, plusieurs numéros doubles ont déjà été publiés dans Technè, si la couleur et les pigments ont souvent été développés, c’est la première fois qu’un appel à contribution a rencontré un engouement tel qu’il a fallu concevoir deux volumes pour présenter des approches différentes et complémentaires autour d’un même sujet. Et le choix a été ardu pour sélectionner, parmi toutes les propositions d’articles, celles qui se répondraient, correspondraient aux attentes des lecteurs et ouvriraient le plus d’aperçus originaux. Le premier volume, préfacé par Michel Pastoureau, consacré à la perception du noir au travers des œuvres de quelques artistes contemporains emblématiques et aux techniques de fabrication d’objets et de matières noires, a rencontré un franc succès. Dans ce second volume, d’autres directions sont explorées ; appréhender des matières noires dans toute leur complexité et leur richesse implique en effet de convoquer nos sens, notamment le toucher, l’odorat, la vue bien sûr, et de faire appel à nos expériences cognitives les plus variées.

2C’est aussi dans ce second numéro que sont abordées les questions du noir témoin d’altérations, de transformations accidentelles ou liées à des perturbations au cœur de l’environnement de conservation. Cette problématique particulièrement d’actualité fera d’ailleurs l’objet d’un prochain dossier de la revue au regard de l’importance de ces enjeux pour l’ensemble des collections.

3Les contributions, pour certaines du moins, élargissent considérablement le champ d’investigation habituel de la revue ; elles relèvent de la volonté de la rédaction d’ouvrir Technè à des domaines nouveaux, inattendus, et à des auteurs susceptibles d’enrichir la connaissance des œuvres.

4Il fallait, pour introduire un numéro aussi foisonnant et mettre en perspective les diverses contributions, toutes les compétences multiples de Georges Roque (pour l’avant-propos) et de Sven Dupré (pour l’introduction). Je les en remercie vivement ; leurs textes ajoutent incontestablement à l’ensemble une dimension supplémentaire.

5Il faut également souligner l’important engagement des trois pilotes de ce dossier : Agnès Lattuati-Derieux, Charlotte Ribeyrol et Arlen Heginbotham. Par leur enthousiasme communicatif concernant ce sujet, leur professionnalisme et leur volonté, ils ont réussi à démontrer comment un trio réellement pluridisciplinaire et international pouvait fédérer tant d’acteurs différents.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jean-Michel Loyer-Hascoët, « Éditorial »Technè, 56 | 2023, 3.

Référence électronique

Jean-Michel Loyer-Hascoët, « Éditorial »Technè [En ligne], 56 | 2023, mis en ligne le 14 mars 2024, consulté le 24 juin 2024. URL : http://journals.openedition.org/techne/18100 ; DOI : https://doi.org/10.4000/techne.18100

Haut de page

Auteur

Jean-Michel Loyer-Hascoët

Directeur du Centre de recherche et de restauration des musées de France
(jean-michel.loyer-hascoet[at]culture.gouv.fr).

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-NC-ND-4.0

Le texte seul est utilisable sous licence CC BY-NC-ND 4.0. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search