Navigation – Plan du site

AccueilNuméros56I. Perception et réception des ma...Back to Black: A fashionable colo...

I. Perception et réception des matériaux noirs

Back to Black: A fashionable colour from Worth to Chanel

Retour au noir : une couleur à la mode de Worth à Chanel
Alessandra Ronetti
p. 62-71

Résumés

Alors que le noir a principalement dominé la mode masculine tout au long du xixe siècle, les nouvelles couleurs aussi vives qu’éclatantes des teintures à l’aniline ont influencé la mode féminine, reléguant le noir à une tendance de fond. Le présent article traite de l’essor du noir en tant que tendance de la mode féminine, depuis la vogue des soies noires impériales du Second Empire et le retour du noir dans les tenues de soirée de la culture fin-de-siècle jusqu’à la petite robe noire moderne de Chanel (1926), interprétée comme l’ultime et définitive opposition en réaction aux couleurs criardes héritées de la révolution chromatique du xixe siècle. L’étude aborde par conséquent le noir en tant que couleur en vogue liée aux cultures matérielles, populaires et visuelles, et examine la notion de « noir artificiel » qui prend plus généralement naissance dans la culture visuelle du xixe siècle.

Haut de page

Notes de l’auteur

The research presented in this article has received funding from the European Research Council (ERC) under the European Union’s Horizon 2020 research and innovation programme (CHROMOTOPE – grant agreement No. 818563).

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en mars 2025.

Plan

Artificial black
Black as night

Aperçu du texte

In 1926, Vogue published a drawing of Gabrielle Chanel’s iconic little black dress, which inaugurated the trend of black as a “chic” colour for the modern woman (fig. 1). Chanel popularized an idea that was in the spirit of the times. Paul Poiret, in the same years, created other fashionable interpretations of the black dress, but the difference was that Chanel “imposed black” as “a sort of uniform for all modern women of taste”.

Fig. 1. Chanel’s little black dress, drawing, Vogue France, November 1926, p. 9

Fig. 1. Chanel’s little black dress, drawing, Vogue France, November 1926, p. 9

The use of black for elegant clothes had already reappeared as a trend at the end of the 19th century, on the other hand, the mourning industry had increased the production of black for daily clothing, since the beginning of the 20th century, growing particularly during First World War I. The little black dress is often interpreted as a symbol of the cultural transformation of black from a mourning colour to the nuance of elegance and sophistication. ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Alessandra Ronetti, « Back to Black: A fashionable colour from Worth to Chanel »Technè, 56 | 2023, 62-71.

Référence électronique

Alessandra Ronetti, « Back to Black: A fashionable colour from Worth to Chanel »Technè [En ligne], 56 | 2023, mis en ligne le 14 mars 2025, consulté le 11 juin 2024. URL : http://journals.openedition.org/techne/18504 ; DOI : https://doi.org/10.4000/techne.18504

Haut de page

Auteur

Alessandra Ronetti

Postdoctoral Research Fellow for the ERC Project Chromotope, Sorbonne Université (2021-2023) – Doctor in Art History and Research Associate, Université Paris I Panthéon-Sorbonne (HiCSA) (alessandra.ronetti[at]gmail.com).

Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-NC-ND-4.0

Le texte seul est utilisable sous licence CC BY-NC-ND 4.0. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search