Navigation – Plan du site

AccueilNuméros48VariaInvestigations of a Gandharan stu...

Varia

Investigations of a Gandharan stucco head of the Buddha at the Victoria and Albert Museum (IM.3-1931)

Recherches sur une tête de Bouddha en stuc du Gandhara conservée au Victoria & Albert Museum (inv. IM.3-1931)
Giovanni Verri, Christian Luczanits, Victor Borges, Nick Barnard et John Clarke
p. 136-149

Résumés

Cette étude présente les résultats d’une recherche technique et historique sur une importante tête du Gandhara conservée au Victoria and Albert Museum, à Londres. Cette œuvre occupe depuis des années une place éminente dans l’histoire de l’art gandharien en raison de sa grande qualité esthétique. Pourtant, elle n’a guère été étudiée scientifiquement depuis son exposition au musée dans les années 1930. Aux recherches sur les données matérielles, muséales et de conservation-restauration s’est ajoutée une analyse structurelle utilisant des techniques non-invasives hors contact : imagerie, spectroscopie IRTF (Spectrométrie infrarouge par transformée de Fourier), XRF (analyse par fluorescence X), FORS (Spectrométrie par réflexion à l’aide de fibre optique). Le support se compose de plusieurs couches de mortier chaux-plâtre (plâtre de gâchage). Les pigments, appliqués uniquement sur les principaux traits du visage (tels que les lèvres, les yeux) et sur les cheveux, sont respectivement une ocre rouge de grande qualité et un noir non identifié. Un examen attentif de la construction de la tête a permis de déterminer qu’elle appartenait probablement à une représentation iconique du Bouddha, par opposition aux scènes narratives.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en juillet 2021.

Plan

Introduction
Stucco: lime, gypsum or clay?
Methodology
A stucco head of the Buddha at the V&A
Physical history
Curatorial and conservation history
Results and discussion
Core and coarse stucco layers
Finishing layer and skin tones
Polychromy
The orientation of the head
Conclusions

Aperçu du texte

Introduction

The appearance of ancient stone sculpture in the Mediterranean, Central Asia and the India Subcontinent is often associated with pristine, unpainted surfaces, appreciated for their unblemished appearance. This is certainly the case for ancient Greek and Roman sculpture, which has been long praised for its whiteness. However, it is a well-known fact that ancient sculpture was generally painted and the Buddhist sculptures from the Gandharan region are not an exception. While most schist sculpture now appears “elegantly” uniform and grey, stucco sculpture, by nature more porous than schist, often retains traces of their original painted decoration. While the making of ancient Greek and Roman sculptural polychromy has been the subject of intense scholarly studies and fierce debates since at least the late 18th century, Gandharan sculptural polychromy has received limited attention. Only a handful of technical investigations exist on metal and schist sculpture, and on clay an...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Giovanni Verri, Christian Luczanits, Victor Borges, Nick Barnard et John Clarke, « Investigations of a Gandharan stucco head of the Buddha at the Victoria and Albert Museum (IM.3-1931) »Technè, 48 | 2019, 136-149.

Référence électronique

Giovanni Verri, Christian Luczanits, Victor Borges, Nick Barnard et John Clarke, « Investigations of a Gandharan stucco head of the Buddha at the Victoria and Albert Museum (IM.3-1931) »Technè [En ligne], 48 | 2019, mis en ligne le 01 juillet 2021, consulté le 25 février 2021. URL : http://journals.openedition.org/techne/2792 ; DOI : https://doi.org/10.4000/techne.2792

Haut de page

Auteurs

Giovanni Verri

Conservation Scientist, The Art Institute of Chicago, Chicago, IL, USA (gverri[at]artic.edu).

Articles du même auteur

Christian Luczanits

Senior Lecturer, Department of History of Art and Archaeology, School of Arts, SOAS, London, UK (cl46[at]soas.ac.uk).

Victor Borges

Senior Sculpture Conservator, Sculpture Conservation, Victoria and Albert Museum, London, UK (v.borges[at]vam.ac.uk).

Nick Barnard

Curator, Asian Department, Victoria and Albert Museum, London, UK (n.barnard[at]vam.ac.uk).

John Clarke

Curator, Asian Department, Victoria and Albert Museum, London, UK (j.clarke[at]vam.ac.uk).

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
La revue Technè. La science au service de l’histoire de l’art et de la préservation des biens culturels est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search