Navigation – Plan du site

AccueilNuméros50II. OutilsNaviguer dans la toile : imagerie...

II. Outils

Naviguer dans la toile : imagerie 3D de textiles minéralisés du site de Nausharo (première moitié du IIIe millénaire av. J.-C.)

Navigating through the web: 3D imaging of mineralised textiles from the Nausharo site (first half of the 3rd millennium BC)
Jiayi Li, Mathieu Thoury, Aurore Didier, Christophe Moulherat, Luc Robbiola, Andrew King, Cécile Fossé, Corentin Reynaud, Marta Bellato, Ariane Thomas et Loïc Bertrand
p. 72-79

Résumés

Les textiles sont périssables dans la plupart des environnements archéologiques. L’un des principaux processus conduisant à la préservation exceptionnelle de leur morphologie résulte du contact avec un objet métallique, un phénomène connu sous le nom de « minéralisation ». Nous présentons ici l’étude d’un textile ancien en lin provenant du site de Nausharo (vallée de l’Indus, Balochistan, Pakistan) et daté du IIIe millénaire av. J.-C. Cette étude est intégrée dans un programme de recherche sur des vestiges textiles minéralisés au contact d’objets en cuivre corrodés particulièrement anciens, mené avec le CNRS-UMR 7041/ArScAn, le musée du Louvre et le musée du quai Branly-Jacques Chirac, et mettant à profit de nouvelles approches d’investigation. Il s’agit de la première attestation directe de la présence de lin tissé sur le site. L’imagerie tomographique 3D sur synchrotron permet d’accéder à des données quantitatives encore inaccessibles sur ces textiles, comme le nombre précis de fibres par fil. Nous avons par ailleurs, à partir d’approches complémentaires, détecté la présence de signatures cellulosiques exceptionnellement bien conservées, même dans le cas d’un tel textile extrêmement transformé par les mécanismes physico-chimiques d’altération depuis son dépôt jusqu’à nos jours. La description de ces restes rares permet d’approfondir l’interprétation archéologique de ces textiles et nous informe également sur l’état d’altération du support métallique dont la corrosion a joué un rôle-clé dans la préservation des fibres.

Haut de page

Notes de l’auteur

Ce travail a bénéficié du soutien de la Fondation des Sciences du Patrimoine/LabEx PATRIMA ANR-10-LABX-0094-01.

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en avril 2022.

Plan

Introduction
Matériels et méthodes
Résultats
Discussion

Aperçu du texte

Introduction

Les textiles anciens ont sans doute reçu moins d’attention que nombre d’autres matériels archéologiques, notamment parce qu’ils sont constitués de composés organiques périssables (fibres végétales ou animales), et qu’ils ont souvent été employés comme emballages d’objets paraissant plus précieux (artefacts métalliques, objets céramiques, etc.), tant dans le Proche et le Moyen-Orient qu’en Europe. Les tissus archéologiques apportent cependant non seulement un témoignage matériel fondamental d’activités humaines telles que la production textile, l’habillement et les pratiques funéraires, mais constituent également des témoins précieux du développement des techniques et des arts des plus anciennes civilisations.

Les tissus exceptionnellement conservés sous une forme « minéralisée » constituent la principale voire souvent l’unique source de connaissance sur les textiles anciens dans de nombreux contextes archéologiques. Retrouvés à proximité ou au contact direct d’objets méta...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jiayi Li, Mathieu Thoury, Aurore Didier, Christophe Moulherat, Luc Robbiola, Andrew King, Cécile Fossé, Corentin Reynaud, Marta Bellato, Ariane Thomas et Loïc Bertrand, « Naviguer dans la toile : imagerie 3D de textiles minéralisés du site de Nausharo (première moitié du IIIe millénaire av. J.-C.) »Technè, 50 | 2020, 72-79.

Référence électronique

Jiayi Li, Mathieu Thoury, Aurore Didier, Christophe Moulherat, Luc Robbiola, Andrew King, Cécile Fossé, Corentin Reynaud, Marta Bellato, Ariane Thomas et Loïc Bertrand, « Naviguer dans la toile : imagerie 3D de textiles minéralisés du site de Nausharo (première moitié du IIIe millénaire av. J.-C.) »Technè [En ligne], 50 | 2020, mis en ligne le 01 avril 2022, consulté le 02 août 2021. URL : http://journals.openedition.org/techne/7931 ; DOI : https://doi.org/10.4000/techne.7931

Haut de page

Auteurs

Jiayi Li

Doctorante, université Paris-Saclay, CNRS, ministère de la Culture, UVSQ, IPANEMA, Saint-Aubin (jiayi.li[at]synchrotron-soleil.fr).

Mathieu Thoury

Ingénieur de recherche, université Paris-Saclay, CNRS, ministère de la Culture, UVSQ, IPANEMA, Saint-Aubin (mathieu.thoury[at]synchrotron-soleil.fr).

Articles du même auteur

Aurore Didier

Chargée de recherche, ArScAn, CNRS, UMR 7041, université Paris Nanterre, université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, ministère de la Culture, Nanterre (aurore.didier[at]cnrs.fr).

Christophe Moulherat

Chargé d’analyses des collections/référent textile, département du Patrimoine et des Collections, Pôle conservation/restauration, musée du quai Branly-Jacques Chirac, Paris (christophe.moulherat[at]quaibranly.fr).

Articles du même auteur

Luc Robbiola

Ingénieur de recherche, TRACES, CNRS, UMR 5608, université Toulouse Jean-Jaurès (luc.robbiola[at]univ-tlse2.fr).

Andrew King

Scientifique, Synchrotron SOLEIL, Saint-Aubin (andrew.king[at]synchrotron-soleil.fr).

Cécile Fossé

Assistante ingénieure, université Paris-Saclay, CNRS, ministère de la Culture, UVSQ, IPANEMA, Saint-Aubin (fosse[at]post.bgu.ac.il).

Corentin Reynaud

Étudiant, université Paris-Saclay, CNRS, ministère de la Culture, UVSQ, IPANEMA, Saint-Aubin (corentin.reynaud[at]ens-paris-saclay.fr).

Marta Bellato

Étudiante, université Paris-Saclay, CNRS, ministère de la Culture, UVSQ, IPANEMA, Saint-Aubin (marta.bellato[at]mnhn.fr).

Ariane Thomas

Conservateur du patrimoine en charge des collections mésopotamiennes, département des Antiquités orientales, musée du Louvre, Paris (ariane.thomas[at]louvre.fr).

Articles du même auteur

Loïc Bertrand

Chercheur, université Paris-Saclay, ENS Paris-Saclay, CNRS, Photophysique et Photochimie Supramoléculaires et Macromoléculaires, Gif-sur-Yvette (loic.bertrand[at]ens-paris-saclay.fr).

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
La revue Technè. La science au service de l’histoire de l’art et de la préservation des biens culturels est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search