Navigation – Plan du site

AccueilNuméros52I. Enjeux et apports de la datationLa datation au radiocarbone nous ...

I. Enjeux et apports de la datation

La datation au radiocarbone nous raconte l’histoire des instruments de musique modernes : exemple de vina-s indiennes traditionnelles du Musée de la musique, Paris

Radiocarbon dating tells us the tale of the history of modern musical instruments: the example of the tradition Indian Vina-s of the Museum of Music in Paris
Marie-Gabrielle Durier, Christine Hatté et Stéphane Vaiedelich
p. 36-43

Résumés

Bien qu’un musicien transporte en quelques secondes son auditoire dans un autre temps, l’instrument de musique est souvent paradoxalement difficile à dater ! Objet d’art, d’usage, véhicule de valeurs culturelles, soumis aux modifications successives pour le mettre « au goût du jour », de quelle époque l’instrument ancien est-il vraiment ? Tenter de répondre à cette question nécessite de faire dialoguer plusieurs disciplines. Aujourd’hui, la datation 14C intègre la boîte à outils des approches de caractérisation des instruments de musique de la période moderne, du xvie au xixe siècle, permettant d’en retracer les usages et les transformations par application aux éléments constitutifs : il suffit pour cela que les matériaux contiennent du carbone. La rencontre récente entre les milieux de la conservation/restauration, de la facture instrumentale et des techniques d’analyses scientifiques, introduisant l’accès à la nouvelle génération de spectromètres de masse MICADAS dédiés à la datation 14C, apporte de nouveaux éléments quant à l’histoire matérielle des instruments des collections muséales, que nous présentons ici au travers de l’étude de deux instruments indiens de la collection du Musée de la musique à Paris.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en avril 2023.

Plan

Introduction
Le corpus d’étude
Échantillonnage
Traitement chimique
Mesures physiques
La kinnari vina (E.1444)
La période de manufacture
Le sillet, une pièce non originale
Vers la mise en évidence d’un savoir-faire ancien ?
La rudra vina (E.997.24.1)
Conclusion

Aperçu du texte

Introduction

Dans son célèbre ouvrage Origine des instruments de musique, A. Schaeffner questionne les relations qui s’établissent entre la musique et « les objets sonores ou bruyants dont elle provoque l’emploi », insistant sur une incertitude fondamentale : « La musique est-elle l’œuvre de ses instruments ou n’ont-ils été construits que selon son usage ? » Cette question est au cœur de la problématique de la datation de l’instrument de musique. Car cet objet d’usage, tout autant qu’objet d’art, est immanquablement voué à se modifier au gré des pratiques musicales (ou des contrées géographiques) traversées, afin de rester intégré au paysage sonore et culturel environnant. Ainsi, dater un instrument de musique ne consiste pas à identifier un millésime qui correspondrait à sa date de finition au sein d’un atelier, mais à construire des référentiels chronologiques liés à son évolution matérielle au fil du temps. Il s’agit donc ici de dater les éléments constitutifs de l’objet permettan...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Marie-Gabrielle Durier, Christine Hatté et Stéphane Vaiedelich, « La datation au radiocarbone nous raconte l’histoire des instruments de musique modernes : exemple de vina-s indiennes traditionnelles du Musée de la musique, Paris »Technè, 52 | 2021, 36-43.

Référence électronique

Marie-Gabrielle Durier, Christine Hatté et Stéphane Vaiedelich, « La datation au radiocarbone nous raconte l’histoire des instruments de musique modernes : exemple de vina-s indiennes traditionnelles du Musée de la musique, Paris »Technè [En ligne], 52 | 2021, mis en ligne le 14 avril 2023, consulté le 07 octobre 2022. URL : http://journals.openedition.org/techne/9723 ; DOI : https://doi.org/10.4000/techne.9723

Haut de page

Auteurs

Marie-Gabrielle Durier

Doctorante, Équipe Conservation Recherche, Musée de la musique, Cité de la musique-Philharmonie de Paris – CRC-MNHN-CNRS USR 3224, Paris (mgdurier[at]cite-musique.fr) – LSCE, UMR 8212 CEA-CNRS-UVSQ, université Paris-Saclay (marie-gabrielle.durier[at]lsce.ipsl.fr).

Christine Hatté

Directrice de recherche, LSCE, UMR 8212 CEA-CNRS-UVSQ, université Paris-Saclay – Institute of Physics – CSE, Silesian University of Technology, Gliwice, Pologne (christine.hatte[at]lsce.ipsl.fr).

Stéphane Vaiedelich

Responsable du laboratoire de recherche et de restauration, Équipe Conservation Recherche, Musée de la musique, Cité de la musique-Philharmonie de Paris – CRC-MNHN-CNRS USR 3224, Paris (svaiedelich[at]cite-musique.fr).

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

CC BY-NC-ND 4.0

Creative Commons - Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International - CC BY-NC-ND 4.0

https://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/4.0/

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search