Navigation – Plan du site

AccueilVie de la revueAppel à textesL’Université : actrice de territo...

L’Université : actrice de territoires en mutation(s)

Martine Benoit et Caroline Norrant

Appel à textes

En septembre 2019, plus de 1.000 enseignants et chercheurs, en tête d’une liste de quelque 7.500 signataires, lançaient un appel à l’État pour qu’il "initie une stratégie de transition de l’enseignement supérieur positionnant le climat comme l’urgence première » et en demandant qu’ « aucun étudiant ne (puisse) valider une formation dans l’enseignement supérieur sans avoir compris les causes, les conséquences du changement climatique et travaillé à l’identification de solutions possibles ». Ce numéro de Territoire en Mouvement propose de réfléchir à ce qui se passe en France (et, si possible également, au-delà, en Europe notamment) autour de l’urgence climatique et environnementale qui en découle. Des thèmes très variés peuvent être abordés, concernant d’abord les offres de formation de nos universités et la place qu’elles donnent à cette question ainsi que l’engagement des laboratoires et de la recherche ; également les questions concrètes sur nos campus, par exemple sur l’alimentation proposée par nos CROUS, les initiatives diverses comme des potagers partagés, des offres de paniers bio. On devra aussi considérer l’université dans son contexte géographique et politique, en s’interrogeant sur l’intégration de l'université dans son territoire en concertation avec les décideurs politiques et les forces économiques. Des éléments de comparaison, notamment avec nos voisins belges ou allemands, pourraient contribuer à dégager des idées nouvelles

Ce numéro thématique de la revue Territoire en Mouvement propose donc de faire le point sur la place de l’Université par rapport à son territoire dans ce contexte de prise de conscience environnementale. Pour ce faire, différents axes seront privilégiés :

  • L’offre de formation à l’Université ainsi que les thématiques de recherche des laboratoires : beaucoup d’enseignants-chercheurs travaillent sur le climat et l’environnement, mais l’offre de formation et les axes de recherche affichent-ils explicitement ces notions ?

  • Le réseau universitaire des « référents zéro carbone », la question de l’alimentation avec les circuits courts et l’économie circulaire, de l’architecture des campus universitaires, la question des mobilités et de l’accessibilité… de façon plus générale, les grands enjeux sociétaux et environnementaux : comment l’université s’en saisit et met en place des politiques dans son territoire d’action ?

  • Le dialogue nécessaire entre l’Université et le territoire, mais aussi avec le tissu socio-économique local : l’intercommunalité, la région, qui sont des partenaires indispensables ; les décisions doivent se faire en concertation avec les décideurs politiques. En effet, l’Université est un acteur majeur du territoire, mais qui rencontre des limites et des contraintes ou des résistances au développement durable, particulièrement politiques, économiques, structurelles et institutionnelles.

Ce numéro thématique veut insister sur une approche critique de la question, en montrant aussi bien des exemples qui fonctionnent et où la prise en compte du développement durable a bien été intégrée, que des exemples pour lesquels la transition est plus difficile, en essayant de comprendre les points de contrainte. L’accent sera mis sur la stratégie de développement territorial des universités et les synergies entre l’Université, la société et son territoire.

Les articles sont à envoyer à Martine Benoit (martine.benoit@univ-lille.fr) ou Caroline Norrant (caroline.norrant@univ-lille.fr) au plus tard le 31 juillet 2020. Les articles peuvent être rédigés en français ou en anglais. Un article publié dans la revue Territoire en Mouvement ne dépasse pas 50 000 signes (espaces compris) et est rédigé selon le respect des consignes de la note aux auteurs de la revue. Les modalités d’envoi des différents formats de fichiers doivent aussi être respectés (se conformer aux informations de la note aux auteurs : https://journals.openedition.org/​tem/​1379).

Calendrier 

Date limite pour l’envoi des articles : 31 juillet 2020
Date de publication prévisionnelle : fin 2020

Contacts

Martine Benoit
Professeur des Universités en histoire des idées en études germaniques
Université de Lille – Pont de Bois
59650 Villeneuve d’Ascq
martine.benoit@univ-lille.fr

Caroline Norrant
Maître de Conférences en Géographie
Université de Lille – Cité Scientifique
UFR de Géographie et Aménagement
Avenue Paul Langevin
59 655 Villeneuve d’Ascq cedex
caroline.norrant@univ-lille.fr

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search