Navigation – Plan du site

AccueilNuméros115PortfolioCaserne Dossin (Malines). Le part...

Portfolio

Caserne Dossin (Malines). Le parti pris de la clarté et des droits de l’homme

Kazerne Dossin : Mémorial, Musée et Centre de Documentation sur l’Holocauste et les Droits de l’Homme
Kazerne Dossin (Mechelen): A choice for clarity and Human Rights. Kazerne Dossin: Memorial, Museum and Documentation Center on Holocaust and Human Rights
Kazerne Dossin (Mechelen): Een keuze voor duidelijkheid en mensenrechten. Kazerne Dossin: Memoriaal, Museum en Documentatiecentrum over Holocaust en Mensenrechten
Philippe Mesnard
p. 110-119
Traduction(s) :
Kazerne Dossin (Mechelen): Een keuze voor duidelijkheid en mensenrechten [nl]

Texte intégral

1Bâtie dans la ville de Malines (Mechelen en flamand), la Kazerne Dossin a servi aux autorités nazies et aux SS à rassembler les Juifs arrêtés en Belgique avant de les déporter, pour la majorité, vers Auschwitz pour que la plupart y soit gazée et qu’un pourcentage mineur soit astreint au travail forcé avec une espérance de vie de trois mois. Au total, 25 259 déportés, dont 1 223 rescapés. Parmi ceux- ci, une grande partie était issue d’une immigration récente, souvent venue de l’Est, en général, et de la Pologne, en particulier, pour échapper aux pogroms et à l’antisémitisme, ou à la précarité économique et politique du pays où ils s’étaient installés. C’est dire que quantité de Juifs résidant en Belgique à l’heure du nazisme avaient déjà connu le racisme, les persécutions, la condition de réfugiés, de demandeurs d’asile et d’immigrés. Ancienne caserne, Dossin a été l’équivalent de Westerbork en Hollande, de Drancy en France, de Fossoli en Italie...

2Jusqu’en 2012, le musée était installé dans une partie de l’enceinte du bâtiment même. Le 26 novembre de cette même année, a été ouvert un nouvel espace muséographique logé dans un grand cube faisant face à l’ancienne caserne dont une salle seulement est maintenant conservée comme mémorial. Contrairement à la tendance lourde des actuelles scénographies muséales, Herman Van Goethem, promoteur et conservateur de ce musée, n’a pas privilégié les jeux d’ombres et les dispositifs immersifs qui invitent les visiteurs à se plonger, par empathie, dans une ambiance simulée qui les rapprocherait de l’expérience des victimes (et leur procurerait l’illusion rédimante de cette impossible proximité).

3Les salles sont lumineuses, hautes de plafond, les informations facilement accessibles et tout à fait intelligibles privilégiant par là même l’aspect didactique de l’économie représentationnelle. Autre pari d’envergure et non sans risque intellectuel brillamment relevé, le déroulement de l’exposition permanente établit constamment des liens entre ce qui a conduit à la Shoah, dans la situation particulière de la Seconde Guerre mondiale, et – sans aucunement diminuer la spécificité de ce génocide – les mécanismes de discrimination et de violence de masse qui ont permis d’autres violences collectives sur des groupes minoritaires ou dominés, généralement victimes de stigmatisation raciale.

4L’exposition permanente est répartie sur trois étages thématiquement développés comme suit. D’abord, « La masse », ensuite, « L’angoisse », enfin, « La mort ». Le quatrième est dédié aux expositions temporaires et donne aux visiteurs une vue plongeante sur l’ancienne antichambre de la mort.

Mur de photos des Juifs déportés de Malines

Mur de photos des Juifs déportés de Malines

Mur de visages placé dans le hall d’entrée représentant précisément l’ensemble des Juifs déportés de Dossin, soit 24 908 Juifs et 351 Tsiganes. Photos couleur : ayant survécu. Photos noir et blanc : assassinés ou morts des suites des conditions du camp. Visages anonymes : mort sans que puisse être identifié leur visage.

© Philippe Mesnard.

Console interactive

Console interactive

© Philippe Mesnard.

Hall d’entrée

Hall d’entrée

Hall d’entrée, projection d’un film pédagogique, ici, un dessin du Sonderkommando David Olère documentant le passage d’un groupe de Juifs sélectionnés pour la chambre à gaz.

© Philippe Mesnard.

Hall d’entrée

Hall d’entrée

Hall d’entrée, même film, séquence sur les sévices infligés à de jeunes Africains.

© Philippe Mesnard.

La masse

La masse

Premier étage de l’exposition permanente.

© Georges Boschloos.

La masse

La masse

Premier étage de l’exposition permanente.

© Philippe Mesnard.

La masse

La masse

Premier étage de l’exposition permanente.

© Georges Boschloos.

Migration

Migration

Thématique liée à l’atteinte aux droits de l’homme comme transition, près de l’escalier, entre la masse (1er étage) et l’angoisse (2e étage).

© Philippe Mesnard.

L’angoisse

L’angoisse

Deuxième étage de l’exposition permanente.

© Georges Boschloos.

L’angoisse

L’angoisse

Deuxième étage de l’exposition permanente.

© Philippe Mesnard.

L’angoisse

L’angoisse

Deuxième étage de l’exposition permanente.

© Philippe Mesnard.

Discrimination

Discrimination

Thématique liée aux droits de l’homme comme transition, près de l’escalier, entre l’angoisse (2e étage) et la mort (3e étage).

© Philippe Mesnard.

La mort

La mort

Troisième étage de l’exposition permanente.

© Georges Boschloos.

La mort

La mort

Troisième étage de l’exposition permanente.

© Philippe Mesnard.

Caserne Dossin

Caserne Dossin

Vue plongeante du quatrième étage du musée sur la caserne Dossin.

© Philippe Mesnard.

Mémorial dans la caserne Dossin

Mémorial dans la caserne Dossin

Chaque stèle représente un des 28 convois de déportation partis de Malines.

© Georges Boschloos.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Mur de photos des Juifs déportés de Malines
Légende Mur de visages placé dans le hall d’entrée représentant précisément l’ensemble des Juifs déportés de Dossin, soit 24 908 Juifs et 351 Tsiganes. Photos couleur : ayant survécu. Photos noir et blanc : assassinés ou morts des suites des conditions du camp. Visages anonymes : mort sans que puisse être identifié leur visage.
Crédits © Philippe Mesnard.
URL http://journals.openedition.org/temoigner/docannexe/image/1163/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 72k
Titre Console interactive
Crédits © Philippe Mesnard.
URL http://journals.openedition.org/temoigner/docannexe/image/1163/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 40k
Titre Hall d’entrée
Légende Hall d’entrée, projection d’un film pédagogique, ici, un dessin du Sonderkommando David Olère documentant le passage d’un groupe de Juifs sélectionnés pour la chambre à gaz.
Crédits © Philippe Mesnard.
URL http://journals.openedition.org/temoigner/docannexe/image/1163/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 44k
Titre Hall d’entrée
Légende Hall d’entrée, même film, séquence sur les sévices infligés à de jeunes Africains.
Crédits © Philippe Mesnard.
URL http://journals.openedition.org/temoigner/docannexe/image/1163/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 56k
Titre La masse
Légende Premier étage de l’exposition permanente.
Crédits © Georges Boschloos.
URL http://journals.openedition.org/temoigner/docannexe/image/1163/img-5.jpg
Fichier image/jpeg, 60k
Titre La masse
Légende Premier étage de l’exposition permanente.
Crédits © Philippe Mesnard.
URL http://journals.openedition.org/temoigner/docannexe/image/1163/img-6.jpg
Fichier image/jpeg, 56k
Titre La masse
Légende Premier étage de l’exposition permanente.
Crédits © Georges Boschloos.
URL http://journals.openedition.org/temoigner/docannexe/image/1163/img-7.jpg
Fichier image/jpeg, 60k
Titre Migration
Légende Thématique liée à l’atteinte aux droits de l’homme comme transition, près de l’escalier, entre la masse (1er étage) et l’angoisse (2e étage).
URL http://journals.openedition.org/temoigner/docannexe/image/1163/img-8.jpg
Fichier image/jpeg, 32k
Titre L’angoisse
Légende Deuxième étage de l’exposition permanente.
Crédits © Georges Boschloos.
URL http://journals.openedition.org/temoigner/docannexe/image/1163/img-9.jpg
Fichier image/jpeg, 60k
Titre L’angoisse
Légende Deuxième étage de l’exposition permanente.
Crédits © Philippe Mesnard.
URL http://journals.openedition.org/temoigner/docannexe/image/1163/img-10.jpg
Fichier image/jpeg, 48k
Titre L’angoisse
Légende Deuxième étage de l’exposition permanente.
Crédits © Philippe Mesnard.
URL http://journals.openedition.org/temoigner/docannexe/image/1163/img-11.jpg
Fichier image/jpeg, 28k
Titre Discrimination
Légende Thématique liée aux droits de l’homme comme transition, près de l’escalier, entre l’angoisse (2e étage) et la mort (3e étage).
URL http://journals.openedition.org/temoigner/docannexe/image/1163/img-12.jpg
Fichier image/jpeg, 32k
Titre La mort
Légende Troisième étage de l’exposition permanente.
Crédits © Georges Boschloos.
URL http://journals.openedition.org/temoigner/docannexe/image/1163/img-13.jpg
Fichier image/jpeg, 32k
Titre La mort
Légende Troisième étage de l’exposition permanente.
Crédits © Philippe Mesnard.
URL http://journals.openedition.org/temoigner/docannexe/image/1163/img-14.jpg
Fichier image/jpeg, 40k
Titre Caserne Dossin
Légende Vue plongeante du quatrième étage du musée sur la caserne Dossin.
Crédits © Philippe Mesnard.
URL http://journals.openedition.org/temoigner/docannexe/image/1163/img-15.jpg
Fichier image/jpeg, 44k
Titre Mémorial dans la caserne Dossin
Légende Chaque stèle représente un des 28 convois de déportation partis de Malines.
Crédits © Georges Boschloos.
URL http://journals.openedition.org/temoigner/docannexe/image/1163/img-16.jpg
Fichier image/jpeg, 46k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Philippe Mesnard, « Caserne Dossin (Malines). Le parti pris de la clarté et des droits de l’homme »Témoigner. Entre histoire et mémoire, 115 | 2013, 110-119.

Référence électronique

Philippe Mesnard, « Caserne Dossin (Malines). Le parti pris de la clarté et des droits de l’homme »Témoigner. Entre histoire et mémoire [En ligne], 115 | 2013, mis en ligne le 01 juin 2015, consulté le 28 février 2021. URL : http://journals.openedition.org/temoigner/1163 ; DOI : https://doi.org/10.4000/temoigner.1163

Haut de page

Auteur

Philippe Mesnard

Rédacteur en chef

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search