Navigation – Plan du site

AccueilNuméros118Dictionnaire testimonial et mémorielCassandre

Dictionnaire testimonial et mémoriel

Cassandre

Cassandra
Cassandra
Véronique Léonard-Roques
p. 200-201
Traduction(s) :
Cassandra [en]

Texte intégral

1Cassandre, fille du roi Priam, apparaît brièvement dans L’Iliade d’Homère : du haut des murailles de Troie, elle apostrophe ses compatriotes pour les appeler à manifester leur deuil au retour du cadavre d’Hector. Son potentiel tragique et lyrique se voit développé ultérieurement, dans les tragédies. Prophétesse inspirée par Apollon (à partir de l’Agamemnon d’Eschyle) ou faisant bon usage de sa raison (dans nombre de versions modernes), elle devient une figure du savoir inaudible puisque, sans jamais être crue, elle annonce l’éradication de sa cité et les horreurs de la guerre. Esclave déportée à Mycènes et dernier témoin du désastre, elle incarne la chute de Troie par son retournement de condition, sa solitude et sa fin tragique (elle est mise à mort par Clytemnestre). En surplomb du temps, sa position de visionnaire lui permet même de témoigner d’un passé qui ne lui est pas personnel : dans la tradition issue d’Eschyle, elle rappelle les crimes enfouis à l’origine de la malédiction des Atrides qu’actualisent une nouvelle fois l’assassinat d’Agamemnon par Clytemnestre et le matricide commis par Oreste. Soulignant combien « la prévision de l’avenir est indissociable de la connaissance du passé, donc de la mémoire » (Romain Racine), Cassandre est une figure de la parole résistant à l’oubli.

Cassandre.

Cassandre.

© D.R.

2D’Eschyle à Christa Wolf, elle opère face à l’Histoire officielle en figure hantée par la transmission de la mémoire des vaincus. C’est particulièrement à l’aune de la question du témoignage que l’étrangère, la « barbare », mesure la prétendue « civilisation » des vainqueurs. Chez Eschyle, en guise de présent d’hospitalité, Cassandre demande au chœur de transmettre sa mémoire, ce que nul ne fera dans la suite de la pièce ou de la trilogie. « Le poète troyen est mort... La parole est au poète grec », déclare la protagoniste de Giraudoux dans la dernière réplique de La Guerre de Troie n’aura pas lieu. Face à la tradition épique faisant autorité au sein du canon littéraire (le « fleuve des épopées »), Wolf vise à faire entendre le point de vue des vaincus dans un récit (« ce minuscule ruisseau ») qui se démarque des genres institutionnalisés, désacralise les valeurs héroïques et dont Cassandre, devenue héroïne éponyme, est la narratrice.

3L’identité de cette figure, son programme mythologique propre, n’est pas sans renvoyer à certaines des propriétés mêmes du matériau profondément mémoriel qu’est le mythe, « mémoire inventive » (Marcel Detienne) n’existant que par sa réception et outil de symbolisation collectif particulièrement apte à porter témoignage des violences.

Haut de page

Bibliographie

Marie Goudot (dir.), Cassandre, Paris, Autrement, coll. « Autrement », 1999.

Véronique Léonard-Roques et Philippe Mesnard (dir.), Cassandre, figure du témoignage et de transmission mémorielle, Paris, Kimé, coll. « Entre Histoire et mémoire », à paraître en 2015.

Romain Racine, « Cassandre », in Pierre Brunel (dir.), Dictionnaire des mythes féminins, Monaco, Rocher, 2002.

René Schérer, Zeus hospitalier. Éloge de l’hospitalité, Paris, Armand Colin, 1993.

Christa Wolf, Cassandre [édition allemande : 1983], traduit de l’allemand par Alain Rance et Renate Lance Otterbein, Paris, Stock, 1994.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Cassandre.
Crédits © D.R.
URL http://journals.openedition.org/temoigner/docannexe/image/1258/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 220k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Véronique Léonard-Roques, « Cassandre »Témoigner. Entre histoire et mémoire, 118 | 2014, 200-201.

Référence électronique

Véronique Léonard-Roques, « Cassandre »Témoigner. Entre histoire et mémoire [En ligne], 118 | 2014, mis en ligne le 01 octobre 2015, consulté le 20 avril 2021. URL : http://journals.openedition.org/temoigner/1258 ; DOI : https://doi.org/10.4000/temoigner.1258

Haut de page

Auteur

Véronique Léonard-Roques

Université Blaise Pascal – CELIS EA 1002. Clermont-Ferrand.

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search