Navigation – Plan du site
Dictionnaire testimonial et mémoriel

Redignification

Redignification
Redignification
Marie Ines Harté
p. 207
Traduction(s) :
Redignification

Texte intégral

1Néologisme venu de l’espagnol (redignificacíon), la redignification désigne le processus par lequel la victime d’un crime violent pourrait dépasser cette condition et ce statut pour tenter de reprendre le contrôle de sa propre histoire. Utilisé et théorisé en Colombie par des anthropologues, des sociologues et psychologues travaillant avec les victimes des plus récents conflits armés colombiens (1980-2000), la redignification est l’un des objectifs principaux du travail de mémoire historique entrepris aux niveaux local et national, aussi bien par les associations de victimes, que par les instances et institutions publiques, notamment le Centre national de la mémoire historique (Centro Nacíonal de Memoria Histórica : www.centrodememoriahistorica.gov.co).

2Dans un contexte de violence généralisée, les violations des droits fondamentaux et le déni de la personne qui en résulte induisent un sentiment de honte, d’humiliation et d’impuissance face à des violences légitimées par les discours des acteurs armés. La mémoire est entendue, ici, comme un processus permettant l’élaboration d’une identité à la fois individuelle et sociale en réponse à cette situation. Ainsi, en Colombie, organisations et institutions reconstruisent la mémoire historique du conflit et visent à la convertir en un moyen dit de redignification des victimes. À partir d’exercices et de soutien de groupe et individuels de remémoration (expression et partage des souvenirs), les victimes tentent de construire des discours cohérents censés les amener à se libérer de ce qui les oppresse en apportant une nouvelle interprétation aux événements.

3Le processus de redignification est supposé se dérouler en plusieurs étapes. La narration des souvenirs conduit à une prise de conscience de la condition de victime, ainsi qu’à une connaissance de la chronologie et de la causalité des événements. Dès lors, la reconstruction de récits cohérents permettrait une réinterprétation des expériences passées grâce à l’attribution de significations nouvelles, ce qui ferait naître un sentiment positif d’indignation. Sentiment grâce auquel les victimes sont censées se libérer de la honte et de la culpabilité dans lesquelles les actes et les discours des criminels politiques les ont enfermées. Elles reprendraient alors le contrôle sur leur histoire, leur vie, et retrouveraient une certaine estime de soi en s’affirmant comme individus, pouvant revendiquer leurs droits à la réparation, seraient capables de mieux décider de leur avenir. Enfin, l’expression publique de la mémoire entraînerait la reconnaissance sociale et politique de la douleur endurée, devant théoriquement clôturer le processus de redignification.

Haut de page

Bibliographie

Martha Nubia Bello, « Identidad, dignidad y desplazamiento forzado. Una lectura psicosocial », in Desplazamiento forzado interno en Colombia : Conflicto, Paz y desarrollo, Bogotá, ACNUR – CODHES, 2001.

Grupo de Memoria Histórica – CNRR, Memorias en Tiempo de Guerra. Repertorio de iniciativas, Bogotá, 2009.

IJuan David Villa, « La memoria como territorio en disputa y fuente de poder : un camino hacia la dignificación de las víctimas y la resistencia no violenta », in ICTJ, Recordar en conflicto : iniciativas no oficiales de memoria en Colombia, Bogotá, 2009.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Marie Ines Harté, « Redignification », Témoigner. Entre histoire et mémoire, 118 | 2014, 207.

Référence électronique

Marie Ines Harté, « Redignification », Témoigner. Entre histoire et mémoire [En ligne], 118 | 2014, mis en ligne le 01 octobre 2015, consulté le 22 octobre 2019. URL : http://journals.openedition.org/temoigner/1277 ; DOI : 10.4000/temoigner.1277

Haut de page

Auteur

Marie Ines Harté

Facultad de Finanzas, Gobierno y Relaciones Internacionales – Universidad Externado de Colombia.

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Fondation Auschwitz
  • Logo Fédération Wallonie-Bruxelles
  • Logo Loterie nationale
  • Logo Nationale Loterij
  • OpenEdition Journals