Navigation – Plan du site
Usages numériques : quelles transformations des pratiques sociales ?

Usages numériques : quelles transformations des pratiques sociales ?

Contributions du 15e séminaire M@rsouin
Claire de Bellefon et Margot Beauchamps

Texte intégral

1Depuis maintenant quinze ans, le groupement d’intérêt scientifique M@rsouin (Môle armoricain de recherche sur la société de l’information et les usages d’Internet), créé en 2002 et financé par le Conseil Régional de Bretagne, regroupe les chercheurs en sciences humaines et sociales bretons travaillant sur les bouleversements opérés par le numérique dans nos sociétés.

2Ce numéro de Terminal rassemble une sélection d’articles présentés lors de la 15e édition du séminaire annuel de M@rsouin, sur la trentaine de communications présentées.

3Chaque année, en mai, ce séminaire réunit les chercheurs du réseau et des chercheurs extérieurs de manière à favoriser le partage des savoirs et à encourager les coopérations interdisciplinaires sur les usages numériques. Le séminaire est également ouvert à toute personne, chercheuse ou non, intéressée par l’usage des TIC : des acteurs du territoire aux prises avec des problématiques liées au numérique sont donc régulièrement présents. Les cinq articles qui composent ce numéro témoignent de la diversité disciplinaire et thématique des recherches abordées au cours du séminaire.

4Les deux premiers articles questionnent les usages du numérique dans le cadre de l’institution scolaire, primaire et secondaire. Agnès Leprince interroge tout d’abord le lien entre usages du numérique et performance scolaire, à partir des données issues d’une enquête par questionnaire menée dans le cadre de la recherche ANR INEDUC « Inégalités éducatives et construction des parcours des 11-15 ans dans leurs espaces de vie ». Elle nous y apprend que des corrélations existent entre les deux, mais qu’elles dépendent beaucoup des types d’usages (documentaires, récréatifs ou communicationnels) et de leur intensité. Xavier Levoin et Bastien Louessard explorent quant à eux une autre dimension de l’interface vie privée / vie scolaire des élèves, en se demandant comment les Espaces Numériques de Travail (ENT) affectent la temporalité des interactions entre les familles et l’institution scolaire. En examinant les usages d’un ENT via une série d’entretiens auprès de parents d’élèves, chefs d’établissements, conseillers principaux d’éducation et élèves, les auteurs nous enseignent que les ENT peuvent cristalliser les tensions entre les différents membres de la communauté éducative du fait de discordances temporelles : le temps de travail des professeurs pour renseigner l’ENT ne répond pas toujours aux souhaits des parents d’avoir l’information presque « en temps réel ». Les ENT peuvent malgré cela se révéler de bons outils de médiation entre les différentes parties prenantes.

5Le troisième article se penche lui aussi sur des questions liées aux temps : Jean-Marc Josset et Alain Rallet y étudient les formes complexes de perception du temps de transport, profondément transformées par les possibilités d’utilisation du temps de transport offertes par les smartphones. Ces derniers ouvrent, en outre, la voie à un renouvellement des méthodes d’observation et de collecte de données sur les mobilités, ce qui permet d’éclairer d’un jour nouveau les principes d’évaluation de la qualité des transports. Dominées par le principe de la recherche du gain objectif de temps de transport, les réflexions sur le transport en commun font peu de cas de la perception subjective des temps de déplacement et de la perception du bien-être par les voyageurs. Les auteurs explicitent l’intérêt d’explorer ces autres dimensions de la qualité des transports, et présentent l’expérimentation d’une méthode de collecte de données via des smartphones pour évaluer le bien-être en contexte de mobilité.

6Les mobilités sont également au cœur des préoccupations du quatrième article. Raphaël Charbey, Romain Demarets, Christian Licoppe et Julien Morel s’y attachent à comprendre les pratiques de mobilités suscitées par la participation au jeu en réseau Ingress, qui s’appuie sur la géolocalisation. Ce jeu rassemble plusieurs millions de joueurs du monde entier et constitue pour les auteurs le terrain d’une recherche originale, dans laquelle ils croisent deux méthodes qui le sont rarement en sciences sociales : d’un côté, une enquête ethnographique, et de l’autre, une analyse fondée sur des données massives (big data) issues de millions de logs de joueurs. La réflexion sur les pratiques ludiques de l’espace est ainsi articulée à des questionnements de nature plus épistémologique sur les croisements de méthodes pour l’analyse des mobilités.

  • 1 Les enquêtes M@rsouin sont réalisées par l’Observatoire du GIS avec deux objectifs : produire des d (...)

7Enfin, le dernier article s’attache à analyser une pratique sociale ayant (ré-)émergé ces cinq dernières années qu’est la consommation collaborative, via les plateformes en ligne de type Le bon coin, Blablacar, etc. Émilie Huiban, Jacques Fischer-Lokou, Nicolas Deporte et Christine Petr nous présentent ainsi une approche exploratoire des ressorts motivationnels à pratiquer la consommation collaborative. Les quatre auteurs proposent une lecture des données de l’enquête M@rsouin 2014 sur la consommation collaborative1 à l’aune de la théorie de l’autodétermination, issue du champ de la psychologie sociale, approche originale jusqu’alors ignorée des recherches sur la consommation collaborative.

Haut de page

Notes

1 Les enquêtes M@rsouin sont réalisées par l’Observatoire du GIS avec deux objectifs : produire des données barométriques sur les usages numériques et fournir aux chercheurs des matériaux originaux plus spécifiques à leurs questionnements de recherche.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Claire de Bellefon et Margot Beauchamps, « Usages numériques : quelles transformations des pratiques sociales ? », Terminal [En ligne], 121 | 2017, mis en ligne le 31 décembre 2017, consulté le 27 avril 2018. URL : http://journals.openedition.org/terminal/1696 ; DOI : 10.4000/terminal.1696

Haut de page

Auteurs

Claire de Bellefon

Ingénieure d’études au sein du GIS M@rsouin, claire.debellefon@imt-atlantique.fr

Margot Beauchamps

Coordinatrice du GIS M@rsouin, margot.beauchamps@imt-atlantique.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Télécom École de Management
  • Logo CREIS terminal
  • OpenEdition Journals