Navigation – Plan du site

AccueilNuméros106-1072e partie : Informations et consc...Le développement durable dans une...

2e partie : Informations et consciences environnementales

Le développement durable dans une école d’ingénieurs TIC ?

Entretien avec André Chomette
Nicolas Jullien

Texte intégral

Propos recueillis par Nicolas Jullien

Quel lien faites-vous entre TIC et développement durable ?

Il y a au moins trois liens entre TIC et développement durable :
- Les TIC elles-mêmes consomment de l’énergie, utilisent des matières rares et dangereuses, produisent des déchets... Et leur poids global dans ce domaine a cru considérablement depuis quelques années.
- L’utilisation des TIC dans l’ensemble des secteurs économiques doit permettre d’optimiser les consommations et de réduire les nuisances. Elles font, à ce titre, partie de ce que l’on appelle les écotechnologies.
- D’un point de vue social (ou sociétal), le déploiement des TIC pourrait aider les personnes en difficulté à mieux s’intégrer (personnes dépendantes, personnes en difficulté) et, plus généralement, elles pourraient participer d’un fonctionnement plus coopératif et collaboratif des groupes humains et des sociétés.

Pensez-vous que les grandes écoles et les universités doivent intégrer le développement durable dans leurs objectifs stratégiques ?

Bien évidemment, sans contestation possible. Les grandes écoles et universités forment les cadres de demain et ceux-ci seront confrontés à tous les problèmes que nous pouvons prévoir aujourd’hui : ils auront à vivre dans une société qui subira de plein fouet les conséquences des comportements irresponsables des générations précédentes associées à une démographie galopante et à la montée en puissance (économique) de milliards de nouveaux consommateurs impatients de prendre leur part. Autant dire que les modes de pensées, les processus de décision et les choix socioéconomiques des futurs ingénieurs et cadres de toute nature devront tenir compte des problèmes liés au développement durable en priorité.

Dans une école d’ingénieur qui forme les futurs cadres des entreprises du secteur des TIC, comment faire en sorte que le développement durable soit pris en compte dans le cursus et les enseignements ?

Il faut une conjonction de plusieurs facteurs : la volonté du directeur et de l’équipe de direction, la motivation d’un nombre suffisant d’enseignants-chercheurs et une sensibilisation minimale des élèves. Une fois ces conditions acquises, le reste est assez simple. En plus de quelques modules spécialisés posant clairement les problèmes liés au développement durable, et en n’oubliant pas tout le volet social et sociétal, il est assez aisé d’introduire, dans les enseignements « classiques » un volet lié au développement durable. Par exemple, en électronique, il faut envisager, dès la conception d’un circuit, son mode de destruction « propre » futur.

Comment faire en sorte que les activités de recherche d’une grande école ou d’une université intègrent les enjeux du développement durable ?

Là aussi, c’est une question de volonté et de motivation. Il a existé une période où la science prenait assez facilement en compte certains problèmes éthiques : on se souvient des moratoires, notamment en biotechnologie. La même chose doit être faite en ce qui concerne le développement durable. D’une part, il faut s’interroger sur l’impact des recherches en cours, quitte à en arrêter si l’on considère qu’elles ne peuvent qu’aggraver la situation. D’autre part, on doit utiliser les compétences des laboratoires de l’école pour lancer des recherches « utiles » dans le domaine du développement durable.

Quels sujets portant sur les TIC et le développement durable seraient à développer en priorité ?

Il faut travailler dans les trois directions évoquées à la question 1 :
Réduire l’impact écologique du secteur des TIC en diminuant de manière significative la consommation des équipements (serveurs, terminaux...) et en travaillant sur toute la chaîne allant de leur fabrication à leur destruction.
Utiliser les TIC pour améliorer l’efficacité énergétique aussi bien des réseaux d’alimentation en énergie (smart grids) que de l’ensemble des appareils électriques dans un appartement. On peut également utiliser les TIC pour améliorer l’empreinte carbone des transports (exemple de la gestion de la charge des batteries des véhicules électriques).
Étudier les usages des TIC dans la société et pousser des comportements collectifs plutôt que des usages individuels de consommation.

Lorsque vous étiez en responsabilité, quels obstacles avez-vous rencontrés dans vos efforts d’intégration du développement durable dans les missions et activités de Télécom Bretagne ?

La difficulté principale a été la faible motivation des élèves. Contrairement à une opinion répandue consistant à dire que les « jeunes » sont plus motivés par ce sujet que les plus anciens, j’ai été très désagréablement surpris par le manque d’intérêt des élèves d’écoles de télécommunications pour ces sujets. Au mieux ils pensent (en général, mais il y a bien sûr quelques exceptions) que cela les concernera un peu !

Quels conseils donneriez-vous à un responsable de grande école ou d’université souhaitant s’engager dans une démarche de développement durable ?

De ne jamais se décourager !

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Nicolas Jullien, « Le développement durable dans une école d’ingénieurs TIC ? »Terminal [En ligne], 106-107 | 2010, mis en ligne le 28 avril 2018, consulté le 17 juin 2021. URL : http://journals.openedition.org/terminal/1814 ; DOI : https://doi.org/10.4000/terminal.1814

Haut de page

Auteur

Nicolas Jullien

André CHOMETTE a été Directeur de Télécom Bretagne, école d’ingénieurs membre de l’Institut Télécom, entre juillet 2003 et août 2010. Sous son impulsion a été entamée une démarche de développement durable.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Institut Mines-Télécom Business School
  • Logo CREIS-Terminal
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search