Navigation – Plan du site

AccueilNuméros102La propriété intellectuelle empo...ExpérimentationLe droit des chercheurs à mettre ...

La propriété intellectuelle emportée par le numérique ?
Expérimentation

Le droit des chercheurs à mettre leurs résultats de recherche en libre accès

Appropriation des archives ouvertes par différentes communautés dans le monde
Hélène Bosc

Résumés

Le développement d’Internet a permis à la communauté scientifique de prendre conscience de sondroit: celui de mettre en libre accès ses propres résultats de recherche. En 2002, un groupe dechercheurs et éditeurs a lancé la Budapest Open Access Initiative (BOAI). Il a formulé le concept dulibre accès (LA) et les deux stratégies pour y parvenir : déposer dans une archive ouverte le doubled’un article publié dans un périodique payé par souscription (« LA Vert »), et/ou publier dans unerevue en libre accès (« LA Doré »). Le concept du libre accès s’est rapidement étendu mais il ad’abord été presque complètement assimilé au seul « LA Doré ». L’auto-archivage a été négligé en dépit du fait que cette voie verte représente la possibilité de croissance du LA la plus immédiate et laplus rapide.Les efforts déployés alors (analyses stratégiques, études, développement d’outilstechniques pour créer des archives institutionnelles et mesurer leur impact) ont permis de démontrerl’importance et les avantages de l’auto-archivage. De ce fait le nombre d’archives a augmenté, toutcomme l’obligation d’auto-archiver dans les universités, les institutions et les fondations derecherche. Dans quelques pays, une politique d’auto-archivage a été proposée au niveau gouvernemental. Cet engagement des hommes politiques commence à inquiéter certains éditeursscientifiques, qui s’organisent en lobby anti-LA et réussissent dans certains cas à ralentir ou arrêterla législation. C’est pour cette raison que la communauté scientifique, moins vulnérable au lobby deséditeurs - que peuvent l’être les politiciens - prend l’initiative d’organiser une politique de LA avecl’obligation d’auto-archivage au niveau de l’université.

Haut de page

Texte intégral

1L’article d’Hélène Bosc est en ligne sur Open Archive (HAL – Archives Ouvertes) à l’URL

2https://hal.archives-ouvertes.fr/​sic_00340784

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Hélène Bosc, « Le droit des chercheurs à mettre leurs résultats de recherche en libre accès »Terminal [En ligne], 102 | 2008, mis en ligne le 29 mars 2019, consulté le 21 janvier 2022. URL : http://journals.openedition.org/terminal/3702 ; DOI : https://doi.org/10.4000/terminal.3702

Haut de page

Auteur

Hélène Bosc

Bibliothécaire retraitée de l’INRA (Institut National de la Recherche Agronomique) PRMD, 37380 Nouzilly,Courriel : hbosc-tchersky@orange.fr

Haut de page

Droits d’auteur

tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Institut Mines-Télécom Business School
  • Logo CREIS-Terminal
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search