Navigation – Plan du site

Dans les rubriques en ligne

  • Le
    Terrains
    Anissa Maâ
    Agencéité migrante et retours volontaires depuis le Maroc
    [Texte intégral]
  • Terrains
    Olivier Allard
    Les Warao dans la crise du chavisme (Venezuela)
    [Texte intégral]
  • Terrains
    Milena Jakšić
    L’enquête judiciaire dans l’affaire Thomas Lubanga Dyilo
    [Texte intégral]
  • Image d'accroche
    Portraits
    John Adair
    Quand un anthropologue fait le portrait de son informateur
    [Texte intégral]

Dernier numéro
71 | avril 2019
Apocalypses

Sous la direction de Matthew Carey
Fukushima, mon amant
Informations sur cette image
Crédits : Hugo Pascalie
Notes de la rédaction

L’invention de l’arme atomique a confronté, pour la première fois, l’humanité à l’éventualité de sa destruction totale ; elle a matérialisé la possibilité d’une apocalypse imminente, et absolue. Comment alors qualifier l’expérience apocalyptique de sociétés amérindiennes menacées de disparition ? L’apocalypse n’est jamais partielle, elle est plurielle. Ce n’est pas toujours le même monde qui s’effondre : l’humanité ici ; la tribu là-bas ; ailleurs, la culture. Chaque apocalypse représente une fin mais aussi un monde : une communauté morale conçue, dans l’anticipation de son anéantissement, comme un ensemble social total.
Ce numéro explore la diversité des apocalypses et des mondes qu’elles vouent à l’annihilation.

Actualités

  • Logo INSHS
  • Logo Université Paris Lumière
  • Logo Université Paris Ouest
  • Logo MAE - Maison Archéologie Ethnologie
  • Logo FMSH-Diffusion
  • OpenEdition Journals