Navigation – Plan du site

Revue de presse du numéro 45

Texte intégral

Le Figaro littéraire, 22 septembre 2005

1"[…] L'ethnologie, centrée sur les sociétés occidentales, est aussi l'objet de Terrain, très belle revue semestrielle, plaisamment illustrée […] La dernière livraison est consacrée à un sujet dont la littérature regorge, surtout celle du XIXe siècle, mais assez peu abordé jusqu'à une date récente: "L'argent en famille" Une pétition de principe, d'origine sentimentale, a fait admettre pendant longtemps la séparation des deux sphères, celle de l'affectivité et celle du calcul rationnel. L'intimité est censée exclure l'intérêt, tandis que les marchés et les entreprises ne font pas de sentiment. La barrière entre les sphères séparées a été remise en cause, comme l'expose Viviana A. Zelizer […] Son article s'appuie en effet sur une enquête saisissante: comment on a procédé au règlement financier des dommages humains causés par les attentats du 11 septembre à New York […]"

Libération, 13 octobre 2005

2"L’amour, l’affection, les sentiments censés structurer la famille peuvent faire, ou ne pas faire, bon ménage avec les passions plus ou moins intéressées suscitées par l’argent. Qu’il s’agisse d’héritage, de séparation ou de recomposition, d’émancipation des enfants, les relations de la famille à l’argent ne seront jamais uniquement marchandes."

Les Echos, 9 mars 2006

3"[…] On peut savoir gré à une équipe d’ethnologues et de sociologues de s’être penchée sur la question, souvent considérée comme taboue, de la place de l’argent dans les relations familiales. Le réflexe classique est, en effet, de maintenir une cloison étanche entre ces deux monde perçus comme hostiles : on pense que l’introduction de l’argent ne peut que polluer des relations affectives où les intérêts matériels ne doivent pas intervenir. C’est ce souci de neutralisation de l’argent qui mène parfois des couples à prendre à la lettre la formule « tout ce qui est à toi est à moi » pour n’avoir qu’un compte joint où chacun peut puiser sans qu’aucune règle formelle ne soit instituée. C’est un souci du même ordre qui pousse d’autres couples à confier l’un de ses membres le soins de gérer la totalité du budget […] L’ensemble des études présentées dans cet ouvrage conduit à une double conclusion. D’une part, il es impossible de faire comme si l’argent ne jouait aucun rôle dans les relations familiales. Sa présence s’impose en de multiples occasions et aucune famille ne peut échapper à l’obligation de définir, plus ou moins formellement, la façon dont se dérouleront les transactions financières entre ses membres. D’autre part, il apparaît clairement que ces transactions monétaires n’obéissent pas à une rationalité économique pure et se démarquent spectaculairement des échanges se déroulant habituellement sur un marché […] Il suffit d’avoir perçu cette fonction de miroir que joue l’argent pour comprendre à quel point toutes les familles sont sensibles à toutes les décisions monétaires qui seront prises en leur sein et les obligeront à mettre à nu la vérité des relations qui unissent les uns aux autres."

Le Monde de l’éducation, novembre 2005

4"Que deviennent la famille et ses solidarités quand divorces et remariages brouillent les schémas traditionnels ? La revue Terrain jette un regard ethnologique sur nos sociétés où, après la séparation, les enfants demeurent à 85% au domicile de leur mère. Le lien avec le père est alors affaibli, même quand celui-ci participe financièrement à l’éducation de ses enfants, et notamment quand il se remarie. Sa nouvelle épouse prend alors la figure de la marâtre privilégiant sa propre progéniture au détriment de celle de son époux […]"

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

« Revue de presse du numéro 45 », Terrain [En ligne], 45 | septembre 2005, mis en ligne le 21 février 2018, consulté le 23 avril 2018. URL : http://journals.openedition.org/terrain/3913

Haut de page
  • Logo CNRS
  • Logo Université Paris Lumière
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Université Paris Ouest
  • Logo MAE - Maison Archéologie Ethnologie
  • Logo FMSH-Diffusion
  • OpenEdition Journals