Navigation – Plan du site

Accueil

Présentation

Textyles, revue des lettres belges de langue française, est une revue universitaire, qui paraît deux fois par an, sous la forme de volumes d’environ 150 pages, comprenant un dossier consacré à une œuvre ou à une problématique, des varias, des comptes rendus d’ouvrages critiques et une bibliographie exhaustive des publications critiques de l’année écoulée dans le domaine des lettres belges. Elle constitue ainsi un véritable organe de synthèse pour la recherche, la documentation et l’enseignement des lettres belges, en Belgique et à l’étranger.

Chaque dossier publié par la revue est dirigé par un membre du comité éditorial, éventuellement en collaboration avec un spécialiste invité pour l’occasion. Tous les articles sont évalués par le comité. Le cas échéant, il est demandé aux auteurs dont l’article est accepté d’y apporter certaines précisions ou modifications.

Dernier numéro en ligne
58-59 | 2020
Georges Eekhoud

Autres vies autres vues
Sous la direction de Paul Aron et Clément Dessy

Notes de la rédaction

Le romancier Georges Eekhoud (1854-1927), auteur d’une œuvre abondante et appréciée de son vivant, est loin d’être un inconnu des lettres belges. Son rôle de préfacier, d’animateur de la vie littéraire, de traducteur, d’enseignant, de journaliste et de chroniqueur reste toutefois dans l’ombre de la notoriété que lui vaut de nos jours l’audace de ses positions en faveur de l’homosexualité masculine. La présente livraison de la revue Textyles tente d’éclairer son rôle d’intermédiaire culturel entre la France et la Belgique, autant qu’entre les deux communautés linguistiques nationales. Elle se penche également sur son travail d’« écrivain d’art », dans ses œuvres de fiction, mais aussi dans ses critiques artistiques. Elle évoque le premier Eekhoud, à l’heure où le futur romancier écrivait de la poésie, l’atelier de l’écrivain par l’analyse de ses brouillons, la réception de ses œuvres en Italie, ses études et adaptations théâtrales des dramaturges élisabéthains. Ces différentes approches révèlent un « autre Eekhoud », parfois bien éloigné du célèbre romancier de L’Autre vue (1904).  

Actualités

Derniers comptes rendus

Le carnet de Textyles

Calenda | Littératures

  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search