Navigation – Plan du site

Présentation

Textyles, revue des lettres belges de langue française, est une revue universitaire, qui paraît deux fois par an, sous la forme de volumes d’environ 150 pages, comprenant un dossier consacré à une œuvre ou à une problématique, des varias, des comptes rendus d’ouvrages critiques et une bibliographie exhaustive des publications critiques de l’année écoulée dans le domaine des lettres belges. Elle constitue ainsi un véritable organe de synthèse pour la recherche, la documentation et l’enseignement des lettres belges, en Belgique et à l’étranger.

Chaque dossier publié par la revue est dirigé par un membre du comité éditorial, éventuellement en collaboration avec un spécialiste invité pour l’occasion. Tous les articles sont évalués par le comité. Le cas échéant, il est demandé aux auteurs dont l’article est accepté d’y apporter certaines précisions ou modifications.

Dernier numéro en ligne
55 | 2019
Nicole Malinconi

Sous la direction de Laurent Demoulin et Pierre Piret

Depuis la publication d’Hôpital silence en 1985, Nicole Malinconi a construit une œuvre à la fois très cohérente et très diversifiée. Cette cohérence, elle a tenté de la désigner en parlant d’«écriture du réel» : «l’écriture d’Hôpital silence m’avait ouvert la voie à autre chose qu’à la réalité, bien plutôt au réel des mots, les mots des vies et des histoires, du parler de la langue ordinaire, du mal dit, du faussement dit.» Cette orientation cardinale se décline toutefois de manière diverse dans son travail. Naviguant entre les genres, entre le récit, l’essai, le théâtre, l’écrit d’artiste, le dialogue, le témoignage, la biographie; échappant aux classifications en vigueur; interrogeant les institutions sociales, la portée du quotidien, la force de telle oeuvre littéraire, picturale, musicale, architecturale, la trahison médiatique des images et des expressions, l’énigme des trajectoires personnelles, les aléas de l’immigration, la diversité sociale des discours, l’œuvre de Nicole Malinconi appelle une lecture plurielle, qui en fasse apparaître la richesse. C’est à cet appel que répond le présent dossier de Textyles en étudiant divers pans de l’œuvre, d’Hôpital silence (1985) à De fer et de verre (2017) en passant par Vous vous appelez Michèle Martin, Au bureau, Rien ou presque, Jardin public, Si ce n’est plus un homme, À l’étranger, Un grand amour, Petit Abécédaire de mots détournés, Nous deux et Da solo. Un entretien et un texte inédit de l’auteure complètent ce riche dossier.

Actualités

Derniers comptes rendus

Le carnet de Textyles

Calenda | Littératures

  • OpenEdition Journals