Navigation – Plan du site

Présentation

Textyles, revue des lettres belges de langue française, est une revue universitaire, qui paraît deux fois par an, sous la forme de volumes d’environ 150 pages, comprenant un dossier consacré à une œuvre ou à une problématique, des varias, des comptes rendus d’ouvrages critiques et une bibliographie exhaustive des publications critiques de l’année écoulée dans le domaine des lettres belges. Elle constitue ainsi un véritable organe de synthèse pour la recherche, la documentation et l’enseignement des lettres belges, en Belgique et à l’étranger.

Chaque dossier publié par la revue est dirigé par un membre du comité éditorial, éventuellement en collaboration avec un spécialiste invité pour l’occasion. Tous les articles sont évalués par le comité. Le cas échéant, il est demandé aux auteurs dont l’article est accepté d’y apporter certaines précisions ou modifications.

Dernier numéro en ligne
53 | 2018
Malédictions littéraires

Sous la direction de Denis Saint-Amand et Gérald Purnelle
Le buveur d'absinthe
Informations sur cette image
Crédits : © Liège, Musée des Beaux-Arts - La Boverie. Don d'Eugène Dumont à la Ville de Liège, 1900

L’une des figures les plus saillantes de l’imaginaire littéraire est celle de l’écrivain maudit. Dominé par la souffrance, qui peut infléchir directement son oeuvre, celui-ci suit une trajectoire qui se décline sur le mode du ratage, soit qu’il ne parvient jamais à émerger dans le champ littéraire, soit qu’il se trouve rapidement déclassé et écarté des différentes instances de consécration. Dialoguant avec les motifs de la bohème et de la folie, la malédiction littéraire a surtout fait l’objet d’une analyse dans le domaine français, de Villon aux Poètes maudits de Verlaine. Est-elle aussi présente dans le domaine belge? Qui sont les grands maudits de la littérature francophone de Belgique? Certains auteurs négocient-ils leur position dans le sous-champ en surjouant leur ratage? D’André Baillon à Joseph Orban en passant par Henri Michaux et Marcel Moreau, comment s’énonce la souffrance
littéraire en Belgique?

Actualités

Derniers comptes rendus

Le carnet de Textyles

Calenda | Littératures

  • OpenEdition Journals