Navigation – Plan du site

AccueilNuméros15ACTUALITÉ DE LA RECHERCHELectures critiquesFlorent Cholat, Luc Gwiazdzinski,...

ACTUALITÉ DE LA RECHERCHE
Lectures critiques

Florent Cholat, Luc Gwiazdzinski, Céline Tritz et John Tuppen (dir.), Tourisme(s) et adaptation(s)

Elya éditions, coll. « L’innovation autrement », préface de Maria Gravari-Barbas, 2019, 370 p.
Samuel Bates
Référence(s) :

Florent Cholat, Luc Gwiazdzinski, Céline Tritz et John Tuppen (dir.), Tourisme(s) et adaptation(s), Elya éditions, coll. « L’innovation autrement », préface de Maria Gravari-Barbas, 2019, 370 p.

Texte intégral

1Cet ouvrage collectif est une compilation d’articles de portée inégale. On peut le scinder en deux grandes parties, grâce à une structuration progressive de ses chapitres en deux temps :

  1. jusqu’à la page 188, les auteurs tentent de répondre à la question : quels concepts pour concevoir quelle gouvernance du tourisme, en réponse à quels risques et compte tenu de quelles pratiques touristiques ? L’interrogation s’inscrit dans un contexte de changements, environnemental en général et climatique en particulier ;

  2. à partir de la page 189, les auteurs donnent à voir des déclinaisons empiriques de réponses ; ils aboutissent à la nécessité de réversibilité des territoires, qui imprime les trajectoires touristiques et dicte leur mouvement (évolution tendancielle), partant des observations et des données sur l’état courant des systèmes touristiques.

2En l’occurrence, les auteurs empruntent une approche systémique à visée pluridisciplinaire, voire transdisciplinaire. La focale est le système d’acteurs impliqués dans le fait touristique à des échelles différentes. Conformément aux approches intégrées, le territoire reste fortement affiché en tant que dénominateur commun. En effet, celui-ci croise une multiplicité de dimensions géographiques et institutionnelles qui sont suffisamment flexibles pour embrasser la globalité des tourismes aux niveaux locaux. Ces échelles locales cristallisent les décisions d’acteurs hétérogènes en prise avec la gouvernance des systèmes touristiques.

3Ce faisant, l’ouvrage pose les bons concepts, nécessaires aux évolutions paradigmatiques dans l’analyse des phénomènes touristiques : adaptation, résilience, vulnérabilité, incertitude, complexité, gouvernance. Entre autres, le chapitre « Tourisme et risque » est ici exemplaire de par son articulation synthétique du tourisme et de la résilience. De ce fait, tout lecteur intéressé par l’actualité du tourisme gagne à lire cet ouvrage pour en percevoir les tendances récentes et à venir.

4Pour autant, la polysémie des concepts reste délibérément ouverte. Ce choix facilite sans doute l’émergence du renouveau paradigmatique dans lequel peut confluer une diversité de conceptions du tourisme à l’heure du changement climatique et des transitions nécessaires à la durabilité de pratiques touristiques. Le revers de la médaille demeure une analyse trop souvent descriptive d’un état courant de systèmes touristiques, sans offrir une évaluation plus précise des modus operandi de l’adaptation (coût, faisabilité, acceptabilité, succès en termes de durabilité au sens fort des systèmes…). Le moteur de l’évolution des territoires et des pratiques touristiques est ici fourni en pièces détachées. Il reste à concevoir le(s) cadre(s) de formalisation les associant. Les exemples in situ présentés dans cet ouvrage illustrent néanmoins une part de la complexité des interdépendances au sein de systèmes touristiques. Ils peuvent donc permettre d’induire un (des) cadre(s) de modélisation plus intégré(s) de l’adaptation de l’objet d’étude « tourisme(s) ».

5Il reste que, d’une part, une conception évolutionnaire des systèmes touristiques est ici sous-jacente, sans clairement poser un cadre théorique de référence. D’autre part, face à l’impératif de réversibilité des territoires, la question de la temporalité dans l’analyse des tourismes est ici évoquée en surface, bien qu’elle fonde l’évaluation de l’état courant des systèmes touristiques et de l’adaptation de(s) mode(s) de gouvernance.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Samuel Bates, « Florent Cholat, Luc Gwiazdzinski, Céline Tritz et John Tuppen (dir.), Tourisme(s) et adaptation(s) »Mondes du Tourisme [En ligne], 15 | 2019, mis en ligne le 01 juin 2019, consulté le 25 juillet 2021. URL : http://journals.openedition.org/tourisme/2248 ; DOI : https://doi.org/10.4000/tourisme.2248

Haut de page

Auteur

Samuel Bates

Professeur de sciences économiques, Université d’Angers, UFR ESTHUA Tourisme et Culture

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Mondes du tourisme est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search