Navigation – Plan du site

Accueil

  • ENS Éditions
  • ENS de Lyon

Présentation

La revue de sciences humaines Tracés, éditée par ENS Éditions, réunit deux fois par an des auteurs issus de diverses disciplines autour d’un thème ou d’un problème commun traversant les sciences humaines. Parfois, il s’agit de rendre compte d’un débat ancien qui a pris un tour nouveau en raison de l’actualité éditoriale ou d’événements politiques. D’autres fois, l’ambition est de soumettre à une interrogation croisée une notion que les multiples traditions intellectuelles et disciplinaires abordent en ordre dispersé ou bien encore tenter des rapprochements plus spéculatifs autour d’un terme aux usages mal contrôlés. La conviction profonde de Tracés est que le dialogue interdisciplinaire est non seulement possible mais fécond.

Revue soutenue par l’Institut des Sciences Humaines et Sociales du CNRS.

Dernier numéro en ligne
41/2021
Batailles de la faim

Battles of hunger
Sous la direction de Pierre Janin, Natalia La Valle, Anne Lhuissier et Thomas Ribémont

La faim est un phénomène construit, inhérent aux sociétés humaines, quels que soient le niveau de ressources disponibles, les régimes politiques ou de gouvernance. Les relations entre faim et politique sont étroites : la faim cristallise des rapports de force et de pouvoir, donnant lieu à des batailles plurielles, tant matérielles que symboliques. Dans ce numéro, les textes soulignent les expériences vécues, les pratiques et les normes des acteurs, individuels, collectifs et institutionnels, et leurs multiples conflits et intérêts en jeu. Le double prisme politique et empirique retenu ici apparaît généralement comme un angle mort, voire un impensé, pour de nombreuses institutions (appareils d'État, acteurs de l’aide et du développement, etc.), qui déclinent la lutte contre la faim en objectifs normés, selon un processus souvent présenté comme consensuel. Or, la nature des pouvoirs et des visions antagoniques de la faim contredit les lectures technocratiques : les batailles naissent et se cristallisent du fait de rapports de domination, de logiques et d’intérêts opposables. Le dossier aborde ainsi les controverses autour de la définition et de la délimitation de la faim ; la faim comme source de revendication de droits et de ressources, ou comme outil de protestation et d’actions collectives ; l’utilisation de la faim à des fins de contrôle social et politique des populations. Ce faisant, nous espérons apporter des connaissances et des pistes de réflexion qui contribueront à faire de la faim un problème public et de l’alimentation un bien commun.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search