Navigation – Plan du site
  • ENS Éditions
  • ENS de Lyon

Volume!

Notice révisée le 21/12/2011
volume

Volume ! La revue des musiques populaires est une revue semestrielle à comité de lecture des éditions Seteun, fondée en 2002 par Samuel Étienne, Gérôme Guibert et Marie-Pierre Bonniol. La revue offre un espace autonome aux chercheurs souhaitant développer des recherches spécifiques consacrées à l'étude pluridisciplinaire des musiques populaires, en croisant les apports méthodologiques et théoriques français (musicologie, ethnomusicologie, sociologie de la culture, histoire culturelle etc.) avec ceux des "cultural" et "popular music studies". La revue a été publiée sous le titre Copyright Volume ! de 2001 à 2008.

Derniers articles

S'abonner à ce flux
  • > Appel à candidatures pour intégrer l'équipe Volume!

    La revue Volume! souhaite élargir son comité de rédaction et propose un appel à candidature pour le 30 mai 2018.

    Condition d'éligibilité : être inscrit en doctorat, postdoctorat ou en poste de chercheur ou enseignant-chercheur, dans une discipline liée aux popular music studies. Être résident en France.

    Fonction au sein de la revue : les membres du comité de rédaction animent scientifiquement la revue : réception des articles sur contribution spontanée ou dans le cadre d'un dossi...

  • > Music Video in its Contexts: 30 Years Later

    Thirty years after I wrote the article reproduced elsewhere in this issue of Volume, the videoclip is an elusive entity. In the present moment it has become, it would seem, both ubiquitous and minor. Through the videoclip, YouTube has become the largest disseminator of music in the world, but this has diminished rather than magnified the clip’s status as cultural form. The abundance of clips on Youtube seems a sign of little more than that platform’s uncontrolled voraciousness and role as dum...

  • > Sylvie Pierre, Jean-Christophe Averty, une biographie

    Dans cette biographie de Jean-Christophe Averty, Sylvie Pierre revient avec précision sur les travaux de celui qui a participé à faire passer la télévision d’un « art d’emprunt » (patchwork d’émissions de cirque, de concerts, de reportages, de jeux…) à un média populaire perçu comme haut lieu de création. En filigrane, le lecteur trouve des informations intéressantes sur la place toute particulière, dans l’esthétique télévisuelle d’Averty, des sons et des musiques originales, entendus comme ...

  • > Digital vibes : la numérisation de Vibrations

    À l’automne 2013, l’équipe de Volume ! était en train de conclure l’édition du numéro « Écoutes » (no 10-1), dont j’assurais la direction. L’idée de numériser la collection complète de Vibrations m’est venue alors que j’échangeais avec Antoine Hennion, pendant la mise en forme de la version française de son article « La production du succès. Une anti-musicologie de la chanson de variétés » (2013), d’abord publié en anglais dans l’un des tout premiers numéros de la revue Popular Music (en 1983...

  • > Kirsten Dyck, Reichsrock: The International Web of White-Power and Neo-Nazi Hate Music

    In Reichsrock, ethnomusicologist Kirsten Dyck (James Madison University, Harrisonburg, Virginia) excavates and dissects one of the few musical “genres” (if this can indeed be labeled as such) that has inspired and continues to inspire hatred and discrimination worldwide: white-power and neo-nazi hate music. Although there exists a notable body of work on the topic (e.g. Corte & Edwards, 2008; Futrell et al., 2006), Dyck significantly advances these studies by shedding light on the global char...

  • > Rosemary Lucy Hill, Gender, Metal and the Media: Women Fans and the Gendered Experience of Music

    Female participation in the metal genre has ramped up exponentially since the mid 2000s. Prior to this bands such as Girlschool, Vixen, Warlock, Meanstreak, Chastain and Znöwhite were at the vanguard of what later became known as the femme metal movement. Numbers of female metal musicians—particularly those contributing lead vocals—have been on the rise since the release of Evanescence’s landmark album Fallen in 2003, but women still face sexism as both metal musicians and fans. Rosemary Hill...

  • > Le clip vidéo et ses contextes : 30 ans plus tard

    Trente ans après la publication de mon article (traduit et republié dans ce numéro de Volume !), le clip vidéo demeure une entité insaisissable. De nos jours, il semble à la fois omniprésent et secondaire. C’est grâce au clip que YouTube est devenu le plus grand diffuseur de musique au monde, mais loin de le magnifier, cela a plutôt eu pour effet de minimiser son statut culturel. L’abondance de clips sur YouTube ne semble être guère plus qu’un signe de la voracité de la plateforme et de son r...

  • > Les storyworlds non naturels et impossibles de Michel Gondry : la mise en abyme dans « Bachelorette »

    La première moitié de l’article dégage les principaux procédés rhétoriques et narratologiques utilisés par le vidéaste Michel Gondry dans trois de ses clips les plus emblématiques (« Come into My World » [2002], « Deadweight » [1997] et « Let Forever Be » [1999]) afin de créer des storyworlds non naturels et impossibles. Ces procédés comprennent l’antithèse, la similarité, l’inversion, le déplacement, la duplication/répétition, l’agrandissement/réduction, la substitution, la superposition, l’...

  • > Le clip vidéo et ses contextes : musiques populaires et postmodernité dans les années 1980

    Les premières analyses journalistiques ou universitaires du phénomène des clips vidéo se souciaient des effets possibles de l’image sur la pureté ou l’authenticité de la musique. Lorsque ce format parvint au succès à la fin des années 1980, une vague plus exclusivement scientifique d’écrits s’en servit comme prisme pour interpréter le postmodernisme. Selon ces travaux, le postmoderne se caractérisait par le caractère fragmentaire et collagiste des textes culturels ; ils sacrifiaient la profon...

  • > The Unnatural and Impossible Storyworlds of Michel Gondry’s Music Videos: The Mise en Abyme of “Bachelorette”

    The first half of this essay identifies key rhetorical and narratological conventions video artist Michel Gondry employs to create unnatural and impossible storyworlds in three of his most iconic music videos: “Come into My World” (2002), “Deadweight” (1997), and “Let Forever Be” (1999). The key conventions identified include: antithesis, similarity, reversal, displacement, duplication/ repetition, magnification/ reduction, substitution, superimposition, embedding, and mise en abyme. The seco...