Navigation – Plan du site
Cahier médical

Difficultés d’ordre syntaxique dans le langage médical : les prépositions (français-espagnol)

Manuel Cristóbal Rodríguez Martínez et Emilio Ortega Arjonilla
Traduction de Aurélie Barbe
p. 47-56

Texte intégral

Introduction

1De nombreux chercheurs hispanophones abordent l’étude de la traduction médicale d’un point de vue descriptivo-terminologique en prenant l’anglais comme langue de départ, en raison de l’importance du volume de traductions dans la paire anglais-espagnol. Les études relatives aux autres combinaisons linguistiques sont bien moins nombreuses, y compris dans la combinaison français-espagnol qui, très loin derrière l’anglais pour la traduction vers l’espagnol, occupe malgré tout une honorable deuxième place (Crespo, 2010 ; Martínez, 2010 ; Sánchez y Munoa, 2013 ; Sánchez y Varela, 2015). La recherche portant sur la traduction médicale depuis le français a certes beaucoup progressé ces dernières années mais les études traductologiques sur la combinaison français-espagnol présentent encore des lacunes qui pourraient être comblées par des études spécifiques tenant compte des singularités de la traduction de textes médicaux entre le français et l’espagnol. À cet égard, il y a lieu d’étudier le rôle joué par les prépositions dans les textes médicaux rédigés en français et en espagnol, en tant qu’exemple des asymétries évidentes entre les expressions et la grammaire dans ces deux langues.

Justification et méthodologie de l’étude

2Dans le contexte actuel où l’anglais sert de lingua franca pour la communication scientifique internationale, il existe pléthore d’études linguistiques ou traductologiques partant de l’anglais ou se référant spécifiquement à la combinaison linguistique anglais-espagnol pour diverses raisons, dont celles déjà citées. Dans le cas du français médical et, plus généralement, de la combinaison linguistique français-espagnol, la situation est bien différente. En dépit de quelques efforts notables entrepris ces derniers temps pour combler les lacunes en matière de recherche, il reste encore de nombreux aspects à étudier, dont ceux qui font l’objet du présent article : les prépositions et leur rôle dans la construction syntaxique des textes médicaux en français et en espagnol, qui représentent une difficulté spécifique de la traduction médicale dans cette combinaison linguistique.

3Il s’agit donc ici de la problématique du transfert des prépositions et des locutions introduites par des prépositions, entre le français et l’espagnol dans le langage médical avec la mise en exergue de l’importance de ces éléments syntaxiques dans la traduction de documents spécialisés. Il existe des références bibliographiques concernant les études contrastives et prescriptives (García, 1988) ainsi que des études portant sur l’emploi des prépositions chez Tabacinic (2013). Toutefois, aucune étude approfondie des prépositions françaises dans le discours médical et de leur traduction en espagnol n’a – jusqu’à présent – été effectuée dans la littérature scientifique.

4Afin de montrer l’omniprésence de prépositions dans le discours médical, nous avons créé un corpus de notices de médicaments, commercialisés en France et en Espagne, contenant divers principes actifs, afin d’extraire et de classer les types de structures utilisées habituellement dans le descriptif des voies d’administration, des effets indésirables et des traitements auxquels sont destinés les médicaments en question. Nous avons choisi de consacrer notre étude aux notices d’utilisation car il s’agit d’une terminologie standard et de structures régies par des réglementations nationales et internationales, comme les modèles QRD proposés par l’Agence européenne des médicaments (EMA), les Termes normalisés de l’EDQM (base de données
« Standard Terms »), le MedDRA et d’autres ressources multilingues élaborées par les institutions européennes, cette littérature étant également caractérisée par sa forte densité terminologique (Mayor, 2009). Une fois établi, le corpus a été trié pour sélectionner et classer des exemples de l’emploi des prépositions et structures prépositionnelles présentant le plus d’occurrences, en vue de procéder ensuite à des comparaisons avec les formulations figurant dans les notices espagnoles.

5Le tableau suivant présente les principales caractéristiques du corpus :

  • 1 Sigle correspondant aux textes d’origine française.
  • 2 Sigle correspondant aux textes d’origine espagnole.

Textes compilés

70 (TOFRA)1 et 70 (TOESP)2

Tokens

380 595

Types

9 443

Rapport Type/Token

2,48 %

Genre de texte

Notice de médicaments destinés à un usage humain

Thématique

Biosanitaire, pharmaceutique

Langue(s)

Français et espagnol

Limitations diatopiques

Français européen et espagnol péninsulaire

Originalité du texte

Original

Taille du texte

Texte complet

Documenté

Oui

Annotations

Non

Les prépositions dans le discours médical

6Hernando (2002 : 146) définit les prépositions de la manière suivante :

  • 3 Classe de mots se caractérisant par leur forme invariable, par leur fonction en tant que lien de su (...)

Una clase de palabras que se caracteriza formalmente por ser invariable; funcionalmente, por servir de nexo de subordinación entre un elemento inicial (núcleo) y otro terminal (complemento), y semánticamente, por aportar un matiz significativo de intensidad diversa al sintagma o grupo sintagmático que encabeza, de acuerdo con la situación y el contexto3.

7Bien entendu, les prépositions ne sont pas toutes dépourvues de sens et leur rôle ne se limite pas forcément à un simple lien du point de vue syntaxique ; nous verrons que bien souvent, dans le langage médical, la préposition peut changer le sens d’un énoncé ou modifier la réalité empirique décrite dans le texte. Face à ce phénomène, le traducteur se doit de connaître les particularités du transfert linguistique des prépositions entre ses langues de travail car, même si les prépositions n’ont pas un fonctionnement différent dans le domaine scientifico-technique, il est essentiel de connaître les usages et le régime prépositionnel des verbes les plus souvent rencontrés dans de tels textes lorsqu’ils font partie d’expressions, et, surtout, leur équivalent en langue cible. Pour étayer cette dernière affirmation, rappelons qu’Astorga (2009 : 572) faisait remarquer que le traducteur devait être un grand non-conformiste et qu’il devait toujours tout faire « pour ne pas se laisser influencer par l’apparente similitude des structures de ses langues de travail », comme dans le cas du français et de l’espagnol.

8Pour une analyse plus précise, la démarche se fonde sur le concept d’unité phraséologique. Il existe, certes, une grande diversité de nomenclatures et de classements mais, pour les besoins de cet article, nous avons choisi la classification et la définition d’unités phraséologiques de Corpas Pastor (1996). Selon l’auteure (Corpas, 1996 : 20), une unité phraséologique est une unité lexicale composée de deux mots au moins et d’une phrase entière au plus, caractérisée par sa grande fréquence d’utilisation, par la coapparition de ses éléments, par sa nature figée et sa spécialisation sémantique, par son caractère idiomatique et ses éventuelles variations, et par la proportion relative de tous ces aspects dans les différentes catégories d’unités phraséologiques.

9Pour les unités phraséologiques, notre étude concerne les difficultés provenant des collocations et des prépositions présentes dans les locutions. Par collocations, on entend unités présentant un certain niveau de figement, se traduisant par une fréquence élevée de coapparition avec d’autres vocables, ce qui leur accorde une certaine stabilité, et qui ont la faculté d’être reproductibles (Castillo, 2000 : 267). Pour la présente étude, on analysera des exemples de collocations grammaticales rencontrées dans la pratique qui sont des combinaisons d’un mot de base associé à une préposition. Quant aux locutions, ce sont des unités phraséologiques qui ne constituent pas en elles-mêmes des énoncés mais remplissent une fonction phrastique (Corpas, 1996 : 88). La présence de ces unités phraséologiques dans le texte rend la problématique plus complexe, la stratégie de traduction devant être adaptée au cas par cas en raison de l’absence de correspondances directes entre langues de travail ; il faut donc trouver les équivalences qui conviennent à chaque contexte d’utilisation (Sevilla, 2009).

10Nous avons utilisé le logiciel AntConc (version 3.4.4) pour rechercher des structures récurrentes dans la langue biosanitaire spécialisée et plus particulièrement le vocabulaire utilisé dans les notices de médicaments à usage humain.

11Les différents exemples puisés dans le sous-corpus français sont présentés ci-après en regard des propositions extraites du sous-corpus espagnol.

1. Substantif + préposition

  • 4 Traduction relevée dans les notices espagnoles.

Substantif + prép.

Contexte

Traduction4

Aptitude à

Cependant, ne conduisez pas si ce médicament affecte votre aptitude à conduire,

Capacidad para

Comprimé à

Ce médicament se présente sous forme de comprimés enrobés à libération prolongée.

Comprimido de

Déficit en

Ce médicament ne doit pas être utilisé en cas d’intolérance au fructose, […] ou de déficit en sucrase-isomaltase.

Deficiencia de

Déséquilibre en

[...] déséquilibre en électrolytes et en eau pouvant conduire à une déshydratation.

Alteración de

Difficulté à

Les symptômes peuvent inclure une respiration bruyante, […] une difficulté à respirer, une perte de conscience.

Dificultad para

Douleur à

[...] vous avez des douleurs à l’estomac ou une indigestion.

Dolor de/en

Obstruction sur

[...] obstruction sur les voies urinaires,

Obstrucción de

Traitement par

Quelques patients ont rapporté des sensations de bourdonnement, de sifflements ou de sonnerie dans les oreilles pendant le traitement par [nom de produit].

Tratamiento con

12La difficulté qu’impliquent ces collocations, c’est qu’elles sont introduites par un substantif. Par conséquent, les dictionnaires, aussi bien généralistes que spécialisés, proposent des définitions dépourvues de tout contexte, alors que de telles indications seraient utiles pour faciliter l’appréhension du régime prépositionnel des termes concernés. Tandis que les termes delphiques – termes ayant une signification différente dans le langage courant et dans le langage spécialisé (Ortega, 2003 : 1109) – peuvent figurer dans des dictionnaires généralistes et que beaucoup d’entre eux s’utilisent dans de nombreux contextes différents, bon nombre de termes cryptiques – relevant d’un technolecte (Ortega, 2003 : 1109) – n’y figurent généralement pas et manquent souvent de contexte d’utilisation.

13Comme on peut le constater, la présence d’éléments contextuels est cruciale lorsque l’on ne possède pas de connaissances linguistiques et discursives suffisantes dans le domaine de spécialisation étudié, le régime prépositionnel entre le français et l’espagnol étant différent dans tous les cas exposés dans le tableau ci-dessus.

2. Verbe + préposition

Verbe + prép.

Contexte

Traduction

Conduire à

Des modifications très fréquentes de la quantité de sels minéraux et d’eau dans votre corps pouvant conduire à une déshydratation.

Producir

Continuer à

Vous devez continuer à suivre un régime alimentaire standard pauvre en cholestérol.

Continuar + gérondif

Essayer de

Si vous êtes enceinte ou essayez de l’être.

Intentar + infinitif

Interagir sur

[nom de produit] peut interagir sur le fonctionnement d’autres médicaments […].

Interaccionar con

Traiter par

Des patients traités par [nom de produit] [...] développent une réaction appelée akathisie, qui comprend le fait de se sentir agité et de ne pas pouvoir rester assis ou debout tranquillement.

Tratar con

14Dans le cas de collocations régies par un verbe, il est relativement simple de trouver des contextes d’utilisation. Cependant, dans de nombreux cas, le régime prépositionnel des verbes subit le phénomène de calque au cours du processus de transfert, ce qui aboutit à l’utilisation dans la langue cible de phrases ayant des structures peu naturelles.

15Une autre observation pertinente à cet égard concerne l’existence de nombreux verbes utilisés dans le langage médical français qui ont généralement des équivalents directs en espagnol, ces derniers n’étant cependant pas employés dans les textes biosanitaires espagnols. On trouve ainsi des verbes comme conduire à > conducir a, toucher > tocar, signaler > señalar, etc., qui, soit n’ont pas le sens de la langue d’origine tout en ayant la même étymologie (tocar), soit sont réservés à un registre moins élevé (conducir a). Dans de tels cas, les faux amis, difficulté majeure du langage spécialisé, ne font qu’ajouter aux défis intrinsèques de la traduction de ce type de texte, chaque verbe devant faire l’objet de recherches documentaires spécifiques pour lever les éventuels doutes conceptuels, stylistiques et linguistiques.

3. Préposition + substantif

Préposition + substantif

Contexte

Traduction

Après reconstitution

Après reconstitution, la suspension peut être conservée pendant 7 jours maximum, à une température ne dépassant pas 25º C.

Después de

En surpoids

Vous pouvez débuter un diabète si vous avez un taux de sucre (glycémie) et de graisses élevé dans le sang, si vous êtes en surpoids et si vous avez une pression artérielle élevée.

Tener sobrepeso

Sans objet

Effets sur l’aptitude à conduire des véhicules ou à utiliser des machines.

Sans objet.

Ici, il faudra une
formulation spécifique à chaque cas (cf. plus bas)

Sous dialyse

Si vous êtes sous dialyse, les contrôles médicaux seront effectués la veille de chaque séance de dialyse […].

En/con diálisis

Sous forme de

Ce médicament se présente sous forme de solution injectable en ampoules.

En forma de

16Les collocations formées d’une préposition suivie d’un substantif sont très fréquentes en français, tant dans la langue courante que dans la langue spécialisée ; toutefois, en espagnol, ce type de construction est plus rare. Le tableau ci-dessus montre qu’en général, on évite ce type de construction dans les traductions vers l’espagnol.

17Dans les exemples sélectionnés, nous observons une tendance à la synthèse en français tandis que l’espagnol aura recours à un nombre plus important d’éléments en raison du changement de catégorie grammaticale lors du passage d’une langue à l’autre. Ainsi existe-t-il des cas où une préposition française comme après, qui entraînera l’emploi d’un substantif, sera traduite par la locution prépositionnelle después de suivie d’un verbe à l’infinitif :

après l’arrêt de l’atorvastatine > después de haber dejado de tomar atorvastatina

18Un autre cas où l’on peut observer ce contraste entre l’économie linguistique du français et l’explicitation de l’espagnol est celui de la phrase Sans objet, présente sur les notices en français à propos des contre-indications dans les rubriques consacrées aux effets indésirables d’un médicament (conduite, grossesse, allaitement, etc.). En espagnol, il est préférable de faire une phrase spécifique expliquant la situation, comme le montre le tableau suivant, qui compare le texte de paragraphes concernant les effets d’un médicament sur l’aptitude du patient à conduire :

Notice en français

Notice en espagnol

Effets sur l’aptitude à conduire des véhicules
ou à utiliser des machines Sans objet.

Conducción y uso de máquinas:
No produce efectos sobre la capacidad de conducir
vehículos o utilizar máquinas peligrosas

4. Locutions

Locution

Contexte

Traduction

À l’abri de

À conserver dans le flacon soigneusement fermé à l’abri de l’humidité.

Proteger/protegido de

En cours de

Toute manifestation allergique (éruption cutanée, démangeaisons…) en cours de traitement doit être signalée immédiatement à un médecin.

Durante

En dehors de

Ce médicament peut être pris au moment ou en dehors des repas.

Sin

En raison de

Il ne faut pas mélanger le furosémide à des solutions fortement acides (pH inférieur à 5,5) […], en raison du risque de précipitation.

Por

En rapport avec

– fatigue, faiblesse, confusion, douleurs, raideurs musculaires ou mouvements involontaires des muscles (peut être en rapport avec un faible taux de sodium dans le sang).

Relacionado con

Suite à

L’attention est attirée chez les conducteurs de véhicules ou les utilisateurs de machines sur les risques de somnolence suite à la prise de [sic.] [nom de produit].

Tras

19Pour Corpas Pastor (1996), les locutions accusent un niveau élevé de figement idiomatique et de cohésion lexicale, ce qui s’avère utile pour leur identification par leur réitération dans les textes et dans le corpus. Cependant, ces locutions peuvent subir des modifications en raison de similitudes isomorphiques et entraîner des erreurs orthographiques et des calques (Gallego, 2013).

20Toutefois, le corpus montre qu’une attention spéciale est portée à cette particularité dans la langue spécialisée, et les propositions réunies pour ces locutions en reflètent le sens et la fonction sémantique. Dans le petit échantillon sélectionné, nous observons une tendance à remplacer la locution par une préposition ainsi qu’une transposition impliquant le choix dans la langue cible d’un verbe ayant une plus importante charge sémantique.

Conclusions

21La compilation d’un corpus de notices rédigées en français et en espagnol et l’analyse de ces éléments nous ont permis d’aboutir à la conclusion qu’il existe peu d’études portant sur certains aspects linguistiques concrets, par exemple les prépositions, dans le langage biosanitaire. Alors que la majorité des études sur la traduction spécialisée se focalisent sur l’aspect terminologique et descriptif, il reste néanmoins vrai que les études en phraséologie et celles de corpus dans le langage spécialisé connaissent un regain d’intérêt. Toutefois, comme le mentionnent Barceló et Delgado (2015 : 66), les recherches et les dictionnaires devraient s’intéresser davantage aux constructions autour des termes.

22Par ailleurs, il a été démontré que les prépositions et locutions prépositionnelles sont très présentes dans les notices médicales, forme textuelle frappée de nombreuses restrictions linguistiques et stylistiques et segment des sciences biomédicales sélectionné pour obtenir des données extrapolables vers d’autres domaines de la langue biosanitaire. En outre, les exemples sélectionnés montrent, à leur tour, une nette différence dans les formulations proposées entre le français et l’espagnol, entre celles mettant en lumière un changement de catégorie grammaticale dans les locutions prépositionnelles lors du passage du français à l’espagnol et les cas où il existe des correspondances isomorphiques.

23L’étude des particularités linguistiques sur la base d’un corpus s’avère utile car elle permet de réaliser des comparaisons et de situer dans son contexte l’usage de la terminologie et de la phraséologie à l’intérieur d’un domaine spécialisé. Comme nous l’avons déjà fait remarquer, l’absence d’indications relatives aux contextes d’utilisation dans les dictionnaires généraux complique le travail de traduction des collocations et des locutions, qui sont tributaires de règles quant aux choix à effectuer. Dans le langage spécialisé, les adjectifs et la concaténation d’adjectifs et de noms abondent et sont très souvent introduits dans la phrase par des prépositions :

Notice en français

Notice en espagnol

Ce médicament se présente sous forme d’une poudre pour suspension buvable en flacon

Este medicamento se presenta en forma de polvo para suspensión oral en sobres

[…] indiqué dans le traitement des infections
bactériennes à germes sensibles

[…] indicado para tratamiento de infecciones
causadas
por bacterias sensibles

Effets sur l’aptitude à conduire des véhicules
ou à utiliser des machines

Conducción y uso de máquinas

24Dans de tels cas, l’utilisation d’un corpus comparable constitue une ressource utile pour rechercher des correspondances tant conceptuelles que stylistiques, ainsi que pour confirmer l’utilisation d’une expression ou d’un terme donné. En outre, dans les textes caractérisés par leurs structures « rigides », la possibilité de comparer tant la structure du texte que les enchaînements et titres introduisant les différentes parties peut constituer une valeur ajoutée, sachant que la structure d’un texte médical est parfois conditionnée et régie par des réglementations nationales et internationales, des normes de rédaction, etc., ce qui peut aboutir à une formulation totalement différente, comme dans le cas de « l’aptitude à conduire des véhicules ou utiliser des machines ».

25Enfin, il faut signaler que notre analyse concerne un type de texte spécifique, et n’est donc ni absolue ni exhaustive. L’étude pourrait être élargie en confrontant les résultats à d’autres types de textes du domaine médical, par exemple les articles de recherche proposés par de nombreuses revues dans au moins deux langues, ou à d’autres éléments moins étudiés dans la littérature scientifique sur la traduction médicale, comme les variations de genre et de nombre dans la traduction français-espagnol. Une telle démarche nous permettrait de produire une littérature scientifique robuste pouvant servir de référence à de futures recherches en traductologie dans cette combinaison linguistique.

Haut de page

Bibliographie

ASTORGA ZAMBRANA, Esther (2009). « Análisis léxico contrastivo francés-español de textos médicos », Entreculturas, 1, p. 571-578.

BARCELÓ MARTÍNEZ, Tanagua et Iván DELGADO PUGÉS (2015). « La traducción de la preposición sur en el lenguaje jurídico francés: estudio de caso », Çédille, revista de estudios franceses, 11, p. 51-67.

CASTILLO CARBALLO, María Auxiliadora (2000). « Norma y producción lingüística: las colocaciones léxicas en la enseñanza de segundas lenguas », in ¿Qué español enseñar?: norma y variación lingüísticas en la enseñanza del español a extranjeros: actas del XI Congreso Internacional ASELE, Asociación para la Enseñanza del Español como Lengua Extranjera.

CORPAS PASTOR, Gloria (1996). Manual de fraseología española. Madrid, Gredos.

CRESPO HIDALGO, Juan (2011). « Estudio cienciométrico de las tesis doctorales sobre Traducción e Interpretación en España (1972-2010) », in ORTEGA ARJONILLA, Emilio et al. (eds.). Panorama actual de la investigación en Traducción e Interpretación, Granada (Espagne). Atrio, p. 35-92.

GALLEGO HERNÁNDEZ, Daniel (2013). « La traducción español-francés de locuciones preposicionales en el lenguaje comercial. Estudio comparativo basado en corpus ». Çédille, revista de estudios franceses, 9, p. 245-274.

GARCÍA YEBRA, Valentín (1988). Claudicación en el uso de preposiciones. Madrid, Gredos.

HERNANDO CUADRADO, Luis Alberto (2002). « La preposición en español », Didáctica (Lengua y Literatura), 14, p. 145-159.

MARTÍNEZ LÓPEZ, Ana Belén (2010). « La terminología médica en francés, inglés y español: problemas que se derivan de la presencia del inglés como lingua franca de la comunicación científica a escala internacional », Anales de Filología Francesa, 18, p. 393-404.

MAYOR SERRANO, María Blanca (2009). « Recomendaciones para la elaboración de los prospectos de los medicamentos », Panace@, 29 (10), p. 103-104.

ORTEGA ARJONILLA, Emilio (2003). « Aspectos metodológicos de la traducción científica y técnica: aplicaciones al ámbito francés-español », in PEINADO GARCÍA, Miguel Ángel y Emilio ORTEGA ARJONILLA (coords.). Panorama actual de la investigación en traducción e interpretación, Granada (Espagne), Atrio, p. 199-234.

SÁNCHEZ TRIGO, Elena et Laura MUNOA (2013). « Lengua francesa y traducción en el ámbito biomédico y científico », Panace@, 38 (14), p. 171-175.

SÁNCHEZ TRIGO, Elena et Tamara VARELA VILA (2015). « Traducción de referencias culturales en textos biomédicos sobre enfermedades neuromusculares (francés-español) », Çédille: revista de estudios franceses, 11, p. 501-528.

SEVILLA MU—OZ, Manuel (2009). « Procedimientos de traducción (inglés-español) de locuciones en contexto », Paremia, 18, p. 197-207.

TABACINIC, Karina Ruth (2013). « Preposiciones como conectores en el discurso biomédico », Panace@, 14 (37), p. 66-79.

Haut de page

Notes

1 Sigle correspondant aux textes d’origine française.

2 Sigle correspondant aux textes d’origine espagnole.

3 Classe de mots se caractérisant par leur forme invariable, par leur fonction en tant que lien de subordination entre un élément initial (noyau) et un autre terme (complément) et, sémantiquement, par la nuance qu’ils apportent de manière plus ou moins intense au sens. du syntagme ou du groupe syntagmatique qu’ils introduisent, en fonction de la situation et du contexte.

4 Traduction relevée dans les notices espagnoles.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Manuel Cristóbal Rodríguez Martínez et Emilio Ortega Arjonilla, « Difficultés d’ordre syntaxique dans le langage médical : les prépositions (français-espagnol) »Traduire, 236 | 2017, 47-56.

Référence électronique

Manuel Cristóbal Rodríguez Martínez et Emilio Ortega Arjonilla, « Difficultés d’ordre syntaxique dans le langage médical : les prépositions (français-espagnol) »Traduire [En ligne], 236 | 2017, mis en ligne le 01 juin 2019, consulté le 08 juillet 2020. URL : http://journals.openedition.org/traduire/917 ; DOI : https://doi.org/10.4000/traduire.917

Haut de page

Auteurs

Manuel Cristóbal Rodríguez Martínez

Manuel Cristóbal Rodríguez Martínez, diplômé de l’Université de Málaga (UMA), est traducteur du français et de l’anglais vers l’espagnol. Il est titulaire d’un master de traduction pour le milieu de l’édition et prépare un doctorat dans le cadre du programme Linguistique, Littérature et Traduction de l’UMA. Il traduit surtout des articles de recherche et des textes à thématique scientifique, parallèlement à ses recherches en traduction médicale et littéraire.

Emilio Ortega Arjonilla

Emilio Ortega Arjonilla est professeur à la Faculté de Traduction et d’Interprétation de l’Université de Málaga (UMA), où il enseigne depuis 1995. Il est chercheur principal au sein du Groupe de recherche interuniversitaire HUM 767 sur la Traduction, la Communication et la Linguistique appliquée, basé à l’UMA. Codirecteur académique des collections Interlingua (Comares, Granada) et Tecnología, traducción y cultura (Tirant lo blanc, Valencia), il est également directeur de Entreculturas (revue de traduction et de communication interculturelle).

Haut de page
  • Logo Syndicat national des traducteurs professionnels
  • OpenEdition Journals