Navigation – Plan du site

AccueilNuméros13SynThèsesAux guichets du temps partiel. Tr...

SynThèses

Aux guichets du temps partiel. Transactions temporelles dans le service public d’emploi allemand et français

Thèse de doctorat en sociologie soutenue le 4 décembre 2018 à Sciences Po sous la direction de Didier Demazière
Hadrien Clouet

Texte intégral

1Depuis les années 1970, le salariat à temps partiel s’étend sur les marchés de l’emploi allemand et français. Cette thèse interroge le rôle joué à cet égard par le service public de l’emploi de chacun des deux pays. Elle montre comment les emplois à temps partiel sont traités par les agents, réglés par des dispositifs et saisis par des instruments. En conséquence, elle souligne le rapport étroit qui lie les formes bureaucratiques de traitement des chômeurs et les temporalités de l’emploi vers lesquelles ils sont orientés.

2Pour en administrer la preuve, ce travail décrit les conditions dans lesquelles des chômeurs, qui déclarent rechercher une activité à temps plein lors de leur inscription, acceptent finalement d’être mis en relation avec des activités à temps partiel. Ces rectifications ne touchent pas de façon indifférenciée l’ensemble des demandeurs d’emploi. Elles sont le produit de négociations, concentrées sur certains profils de personnes. La thèse restitue donc les conditions dans lesquelles l’emploi à temps partiel est suggéré, conseillé ou imposé à des individus qui n’y aspirent initialement pas.

3Pourtant, la promotion du temps partiel ne répond à aucune consigne des supérieurs hiérarchiques ni à une appétence particulière des conseillers à l’emploi. Pourquoi se produit-elle si fréquemment au cours des échanges entre chômeurs et conseillers ? La thèse en cherche la réponse dans les conditions de mise en œuvre de l’action publique, qui configurent les débouchés possibles et le répertoire de stratégies disponibles.

4La thèse s’appuie sur trois types de matériau. D’abord, elle repose sur une recherche dans des archives publiques. Ensuite, elle mobilise une immersion ethnographique de plusieurs mois dans quatre agences pour l’emploi, deux allemandes (Arbeitsagentur et Jobcenter en Sarre) et deux françaises (Pôle emploi, en Seine-Saint-Denis et dans les Yvelines). Enfin, elle recourt à une étude quantitative d’offres d’emploi stockées au sein des intermédiaires publics.

5Dans sa première partie, la thèse rappelle comment l’indemnisation des chômeurs a servi à réguler le temps d’emploi des chômeurs. Elle revient sur la construction du statut de chômeur et sur l’enrôlement, dès les années 1930, des “travailleurs occasionnels”, autorisés à cumuler des petits salaires avec les allocations. L’identité de chômeur est rendue compatible avec certaines formes dégradées de salariat (chapitre 1). Cependant, cette compatibilité est bouleversée par l’irruption de l’emploi à temps partiel, trente ans plus tard. De façon contingente, cette forme d’emploi s’avère ajustée aux dispositifs de cumul entre allocation chômage et travail occasionnel. L’identité de chômeur est dès lors élargie pour inclure certains travailleurs à temps partiel, notamment des femmes (chap. 2). Néanmoins, en descendant au niveau des agences, on ne voit que peu de traces de ce dispositif. D’une part, il génère peu d’enthousiasme, chez les conseillers comme chez les chômeurs. D’autre part, même lorsque ces derniers s’en saisissent, ils ne développent pas de raisonnement pécuniaire visant à maximiser leur revenu. Les hypothèses de “l’activation” échouent sur le rapport social de guichet (chap. 3).

6La seconde partie pointe, en revanche, comment le temps d’emploi est saisi par les conseillers, de façon variable dans les quatre agences. Si les dispositifs réglementaires sont laissés de côté, le temps d’emploi est au cœur des discussions visant à valoriser le profil de recherche des chômeurs, afin d’améliorer les chances de recrutement. Les conseillers tentent notamment d’associer les chômeurs à des offres qu’ils jugent adéquates à leurs caractéristiques sociales (chap. 4). Mais face aux contrôles hiérarchiques et à la mesure institutionnelle des performances, les conseillers privilégient également certains types d’offres, dont celles à temps partiel, pour atteindre des résultats quantifiés (chap. 5).

7La troisième partie s’intéresse plus particulièrement à la numérisation de la recherche d’emploi, qui influence les débouchés professionnels des chômeurs. Les interfaces informatiques divergent entre Pôle emploi, d’une part, et l’Arbeitsagentur ou le Jobcenter, d’autre part. Elles prescrivent une recherche d’emploi respectivement numérique (choisir un nombre d’heures hebdomadaires souhaitées) et nominale (choisir entre “temps partiel flexible”, “temps plein”, “temps partiel matinal”…). Ces deux modes d’expression équipent ou désarment certains groupes sociaux (chap. 6). En outre, les critères informatiques de recherche sont interdépendants. Si les corrélations et causalités demeurent inaccessibles aux chômeurs, elles conduisent certaines concessions dans la qualité d’emploi recherchée à en provoquer d’autres (chap. 7).

8Ainsi, cette thèse montre la prégnance d’une forme originale de réduction du temps d’emploi : individualisée, administrative, sans compensation salariale. Inégalement répartie, on la retrouve surtout en Jobcenter et dans l’agence séquano-dionysienne de Pôle emploi. La circulation et l’allocation des emplois à temps partiel dépendent donc également des formes bureaucratiques de l’intermédiation.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Hadrien Clouet, « Aux guichets du temps partiel. Transactions temporelles dans le service public d’emploi allemand et français »Trajectoires [En ligne], 13 | 2020, mis en ligne le 30 mars 2020, consulté le 25 octobre 2020. URL : http://journals.openedition.org/trajectoires/4877 ; DOI : https://doi.org/10.4000/trajectoires.4877

Haut de page
  • Logo CIERA - Centre interdisciplinaire d’études et de recherches sur l’Allemagne
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search