Navigation – Plan du site

AccueilNuméros26Dossier Université Invitée: GenèveAvant-propos

Dossier Université Invitée: Genève

Avant-propos

Foreword
Martin Rueff

Texte intégral

1S’il fallait faire l’histoire de la littérature comparée à l’université de Genève, entre des considérations anthropologiques et universitaires, il faudrait absolument isoler la figure de Georges Steiner et insister sur son autorité, sur sa maîtrise. Steiner, c’est une œuvre bien sûr, mais c’est aussi une figure, et un moment. Une figure de maîtrise et un moment particulier où la littérature comparée pouvait incarner une position de surplomb à la perpendiculaire des littératures nationales. Sirius Steiner. Le formidable polyglotte professeur à Genève mais aussi une des coqueluches des plus prestigieuses universités anglo-saxonnes. Culte du jugement à l’emporte-pièce et de la force de persuasion, bibliothèque universelle.

2La littérature comparée comme domination.

3Il est tout à fait extraordinaire que ce moment se soit inversé en son contraire : la littérature comparée ne figure plus le point de vue englobant, mais l’inquiétude même de toutes sortes de domination, exploitation, revendication et la fascination des interstices, des failles, des translations. Il y autre chose. Le culte de la littérature comparée s’accompagnait aussi du refus de la théorie et du refus des méthodes. Beaucoup de cet enseignement reposait sur la maîtrise de la parole, difficilement enseignable. Les choses ont changé. La littérature comparée est un des lieux les plus actifs de l’interrogation théorique aujourd’hui.

4Nos assistantes à l’UNIGE, Marie Kondrat et Cécile Neeser Hever, en sont la preuve la plus convaincante.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Martin Rueff, « Avant-propos »TRANS- [En ligne], 26 | 2021, mis en ligne le 08 mars 2021, consulté le 14 mai 2021. URL : http://journals.openedition.org/trans/5653 ; DOI : https://doi.org/10.4000/trans.5653

Haut de page

Auteur

Martin Rueff

Poète, critique, philosophe et traducteur, Martin Rueff est professeur de littérature française et d’histoire des idées à l’université de Genève, co-directeur du Programme de littérature comparée.

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Presses Sorbonne Nouvelle
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search