Navigation – Plan du site
Varia

Ugo Foscolo, personnage des lettres françaises du XIXe siècle

Sarah Béarelle
p. 141-160

Résumés

En 1827, au détour des Mémoires d’une contemporaine, Ida Saint-Elme livre un bref portrait de Foscolo, l’insère dans ses souvenirs, en qualité de personnage. Plus tard, en 1835, l’écrivain italien revêt les traits d’une figure romanesque en jaillissant à maintes reprises aux côtés des protagonistes de Saphira d’Auguste-Hilarion de Kératry. Dans un opuscule daté de 1862, L’âme de l’Italie, Foscolo fait office de personnage doté d’une telle consistance qu’il compte comme l’un des actants principaux de la nouvelle signée Pellissier de Lamoulière. Ces apparitions foscoliennes, ces constructions de mots et de signes tributaires de la médiation d’un narrateur et des choix d’un auteur, témoignent d’un transfert culturel situé dans un empan temporel assez large, allant de la Restauration au Second Empire. Elles attestent d’une migration, d’une hybridation qui fixe l’auteur et relativise l’absolu de son identité en sa nation, déterminent la conscience d’une autre dimension identitaire en le plaçant en France et, par conséquent, transcendent et enrichissent sa valeur interprétative.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en novembre 2020.

Plan

Mémoires d’une contemporaine (1827)
Saphira (1835)
L’âme de l’Italie (1862)
Foscolo personnage historique
Conclusion

Aperçu du texte

La présence des productions d’Ugo Foscolo dans les écrits littéraires français a déjà attiré l’attention de plusieurs spécialistes. Dans le domaine de la réception, l’étude de sa migration dans la fiction constitue une composante qui a partie liée avec la dynamique de sa postérité, à son essaimage médiatique, à son transfert. De fait, l’écrivain « invité » dans la fiction-hôte revêt des atours qui créent un double fictif, un item hybride qui résulte d’une médiation. Certains critiques foscoliens n’ont pas manqué de s’aventurer à la rencontre de ce Foscolo-personnage ; pour autant, les voies italo-centristes qu’ils ont empruntées pourraient s’enrichir par l’élargissement des espaces migratoires. Franchir les Alpes, arpenter les récits français et laisser sourdre un Foscolo « aux consonances françaises » permettra d’étayer les réseaux tissés entre ces deux nations sœurs.

Conformément à l’acc...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Sarah Béarelle, « Ugo Foscolo, personnage des lettres françaises du XIXe siècle », Transalpina, 22 | 2019, 141-160.

Référence électronique

Sarah Béarelle, « Ugo Foscolo, personnage des lettres françaises du XIXe siècle », Transalpina [En ligne], 22 | 2019, mis en ligne le 01 novembre 2020, consulté le 28 janvier 2020. URL : http://journals.openedition.org/transalpina/516

Haut de page

Auteur

Sarah Béarelle

Université libre de Bruxelles
Haute École Francisco Ferrer

Haut de page

Droits d’auteur

Transalpina. Études italiennes

Haut de page
  • Logo Presses universitaires de Caen
  • OpenEdition Journals