Navigation – Plan du site
Actualité de la recherche

Journée d’études : « Faire de l’histoire rurale des États-Unis aujourd’hui : problématiques et pistes de recherche »

EHESS, 26 janvier 2018
Paul Micheneau

Texte intégral

  • 1 Swierenga Robert P., « Toward The « New Rural History » : A Review Essay », Historical Method Newsl (...)
  • 2 Danbom David, Born in the Country, A History of Rural America, The John Hopkins University Press, B (...)

1En 1974, Robert P. Swierenga constatait la difficile émergence du champ de l'histoire rurale aux États-Unis, par opposition à l'unité dont elle faisait l'objet en France depuis les travaux pionniers de Marc Bloch1. Dans la vingtaine d'années qui suivirent, une génération de chercheurs, enrichie par les apports de l'histoire sociale, s'intéressa au thème de la ruralité dans une logique pluridisciplinaire. Ces recherches innovantes débouchèrent sur la parution de l'ouvrage synthèse de David Danbom, Born in the Country, A History of Rural America2. À cette occasion, s'est tenue le 26 janvier 2018 à l'École des Hautes Études en Sciences Sociales et organisée par Emmanuel Falguières (doctorant, CENA-EHESS) et Romain Huret (directeur d'études, CENA-EHESS), une journée d'études intitulée : « Faire de l’histoire rurale des États-Unis aujourd’hui : problématiques et pistes de recherche ». Des projets aboutis ou en cours sur des thèmes très divers mais ayant en commun l'espace rural comme matériau d'analyse ont donc été présentés. L'objectif de cette journée était, premièrement, d'offrir une autre lecture des espaces ruraux en les replaçant dans leurs complexités historiques et sociologiques. Plus précisément, il s'agissait de proposer une définition de la ruralité émancipée des méthodes habituelles, aux contours caricaturaux, de description de l'espace rural. Deuxièmement, la diversité des recherches offrit à voir des applications concrètes et locales de l'étude d'un territoire rural en vue de dégager des tendances méthodologiques et heuristiques communes.

2Les présentations sont revenues longuement sur les manques et aspérités de la recherche sur la ruralité aux États-Unis qu'il nous faut évoquer ici. Tout d'abord, les organisateurs ont rappelé la nécessité de sortir du traitement exceptionnaliste du rural en en offrant un portrait autre qu'une définition en négatif de l'espace urbain. Le bureau du recensement aux États-Unis fixe une limite de 2500 habitants dont moins de 500 habitants par milles carré, seuil au-dessous duquel un espace est qualifié de rural. De plus en plus, cette distinction est cependant remise en cause au profit d'un continuum entre le rural et l'urbain. Paul Schor a abordé le rôle du pouvoir politique aux différents échelons (État fédéral, États fédérés, Comtés) sous le prisme de l'ingérence de l'État dans la ruralité à partir de la mise en place des Land Grant Colleges dans les années 1860 et leurs conséquences sur le temps long sur la construction politique de l'espace rural. Sa présentation a contextualisé le mouvement du Country Life Movement, qui, à partir de 1909, visait à développer économiquement et socialement les espaces ruraux étatsuniens grâce à l'apport de la technologie moderne dans le domaine agricole. L'intervention est revenue sur les résultats contrastés de cette entreprise. Cette analyse a, en outre, permis de réinterroger les notions de ruralité et de modernité que l'historiographie a longtemps placées en opposition. Puis, Alexia Blin a nuancé à la fois la corrélation entre espace rural et économie agricole, mais aussi la notion d'hinterland, ou d'arrière-pays, qui a longtemps défini l'espace rural dans le cadre de l'histoire économique. Il a ainsi été rappelé que l'histoire rurale et l'histoire des entreprises, construites distinctement, avaient tout intérêt à dialoguer pour faire émerger, entre autres, la compréhension d'un nouveau modèle d'entreprise proposé par les coopératives à partir des années 1870.

3Cette construction de la ruralité par le pouvoir politique est également visible par le recours des populations rurales à la cartographie comme l'a souligné Emmanuel Falguières. Une des spécificités étatsunienne tient en effet à la conquête de nouveaux espaces vers l'Ouest, espaces qui, par distribution ou vente de cadastres, ont fait l'objet d'un aménagement qui s'alignait sur le projet républicain du General Land Office, dans la seconde moitié du XIXe siècle. Cet exposé, centré sur un comté du Kansas, a permis à nouveau de contrebalancer l'idée d'une absence du pouvoir politique dans le construction de la ruralité, par la mise en évidence d'un projet de peuplement longuement réfléchi. L'échelle du comté permet également ici de penser la localité avec un régime d'historicité dans lequel l'avenir est le lieu de production de l'organisation d'un territoire. En outre, la création d'un imaginaire collectif sur ce qu'est l'identité d'une région en formation, le Midwest, s'applique également pour le Sud des États-Unis. En prenant l'exemple de la musique, et notamment de l'audience radiophonique, les propos de Manuel Bocquiet sont, à cet égard, significatifs. Sa présentation a démontré de quelle manière le style de la Old Time music, originaire du Sud des Appalaches dans les années 1920, a très rapidement été associé à la notion d'authenticité car inventé dans un espace rural. En effet, les stations de radio et artistes de l'époque véhiculaient la vision d'une musique pure, sans empreintes urbaines extérieures, car créée au sein d'un isolat culturel clos. Ainsi, l'ancrage dans les mentalités de l'entre-deux-guerres de la distinction urbain-rural et la création d'un imaginaire fantasmé de ce qu'est la ruralité sudiste peuvent également être analysés au prisme de la culture musicale de l'époque. Enfin, cette recherche a permis de démontrer à la fois l'origine de l'image stéréotypée d'un Sud rural exclusivement blanc et masculin, mais aussi, par opposition, la diversité des populations rurales, visible dans la distinction raciale des genres musicaux, que cette image masquait.

  • 3 Bourdieu Pierre, Le bal des célibataires. Crise de la société paysanne en Béarn, Paris, Seuil, 2002 (...)

4La remise en cause de l'exceptionnalisme du milieu rural n'évince cependant pas ses singularités. Plusieurs interventions ont, à cet égard, proposé des pistes de recherches sur des sujets jusqu'alors abordés quasi-exclusivement dans un contexte urbain. S'appuyant sur l'analyse de Pierre Bourdieu sur les célibataires dans le Béarn rural, Romain Huret s'est attaché à tester les méthodes et concepts bourdieusiens pour comprendre l'ampleur de la hausse du nombre de célibataires dans la ruralité étatsunienne à partir de la fin du XIXe siècle3 . Outre la durabilité du phénomène, l'analyse portait essentiellement sur les spécificités du célibat et le statut social des individus qui en résulte en milieu rural par opposition à une historiographie orientée vers les espaces urbains sur le sujet. De la même manière, la ruralité permet d'interroger différemment les pratiques de consommation des populations comme l'a prouvé Lise Morrison. Son intervention a soulevé l'intérêt de tracer les schémas de distribution et de consommation des marchandises par les populations rurales dans le Wisconsin afin de comprendre les habitudes économiques spécifiques dans la ruralité étatsunienne. Elle conduit aussi à observer comment le commerce alimentaire se développe dans les zones rurales et les façonne. Sur le plan politique enfin, l'exemple de l'émergence du socialisme dans l'Oklahoma rural et l'interaction entre les deux notions ont mis en évidence les lieux de formation de nouvelles idées politiques sur le thème de l'activité agricole, comme l'a souligné Marie Plassart. Étudier de près les camps d'été socialistes à travers l'État met en lumière l'élaboration de pans oubliés du programme socialiste au début du XXe siècle. Plus largement, sa contribution a souligné les manques historiographiques quant aux modalités de l'investissement politique des populations rurales.

  • 4 Heffer Jean, « Les déterminants du prix de la terre. La prédominance du marché dans un comté du Mis (...)
  • 5 European Rural History Organisation

5La diversité des sujets abordés et la richesse des discussions lors de cette journée d'étude ont offert des clés de compréhension de ce qu'est le rural et des identités que les populations des espaces ruraux se donnent. Les exemples cités offrent également à comprendre des États souvent moins étudiés dans l'historiographie des États-Unis. De plus, les interventions ont soulevé une problématique récurrente, celle de l'accès aux archives rurales, notamment pour les chercheurs européens pour lesquels il est moins aisé de cumuler les séjours en archives dans les comtés ruraux des États-Unis. De plus, parce qu'il existe une pluralité des espaces ruraux dont il est nécessaire de rendre compte, les discussions ont soulevé l'intérêt d'opérer des recherches à échelle locale, comme a pu le réaliser Jean Heffer sur le Missouri4. Les projets présentés ici s'inscrivent dans cette logique en faisant dès lors se confronter les acteurs à différentes échelles. Ces contributions ouvrent des débats intellectuels pertinents qui alimenteront sans aucun doute le congrès de l'EURHO5 organisé par l'École des Hautes Études en Sciences Sociales et qui se tiendra à Paris du 10 au 13 septembre 2019. Lors de cet évènement, plus de 400 chercheurs internationaux se réuniront pour discuter des avancées scientifiques sur le thème de la ruralité autour d'une centaine de sessions et de deux keynotes.

Haut de page

Notes

1 Swierenga Robert P., « Toward The « New Rural History » : A Review Essay », Historical Method Newsletter, Kent, Kent State University, Vol. 6, No 3 (1973), p. 111-122 ; Bloch Marc, Les caractères originaux de l'histoire rurale française, Paris, Les Belles-Lettres, 1931.

2 Danbom David, Born in the Country, A History of Rural America, The John Hopkins University Press, Baltimore, 1995, 306 p.

3 Bourdieu Pierre, Le bal des célibataires. Crise de la société paysanne en Béarn, Paris, Seuil, 2002, 268 p.

4 Heffer Jean, « Les déterminants du prix de la terre. La prédominance du marché dans un comté du Missouri (1860-1870) », Histoire & Sociétés Rurales, 2009/2 (Vol. 32), p. 81-108.

5 European Rural History Organisation

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Paul Micheneau, « Journée d’études : « Faire de l’histoire rurale des États-Unis aujourd’hui : problématiques et pistes de recherche » », Transatlantica [En ligne], 1 | 2017, mis en ligne le 05 décembre 2018, consulté le 12 décembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/transatlantica/8750

Haut de page

Auteur

Paul Micheneau

École des Hautes Études en Sciences Sociales

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Transatlantica – Revue d'études américaines est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • Logo AEFA - Association Française d'Etudes Américaines
  • OpenEdition Journals