Navigation – Plan du site

Qu’est-ce qu’une recherche « active » d’emploi ?

Expériences de chômeurs ayant obtenu un emploi
What Is an “Active” Job Search ? Experiences of Unemployed Who Got a Job
Didier Demazière
p. 5-28

Résumés

La recherche d’emploi occupe une place marginale dans les analyses de l’expérience du chômage. Celles-ci ont beaucoup souligné l’ampleur et la variété des conséquences de la privation d’emploi sur les situations individuelles et les vies quotidiennes. Pourtant, dans une période où l’activation est un pivot de la lutte contre le chômage, la recherche d’emploi devient centrale dans l’expérience des chômeurs. Ceux-ci sont contraints de s’y engager activement, de sorte que l’on peut considérer la recherche d’emploi comme un travail pour les chômeurs. Partant de cette hypothèse, nous analysons les expériences de la recherche d’emploi à partir d’entretiens réalisés avec des chômeurs qui sont parvenus à obtenir un emploi relativement durable. Nous montrons que les expériences de la recherche d’emploi se caractérisent par trois types d’opérations de cadrage effectuées par les chômeurs eux-mêmes : ciblage, distanciation et limitation. Ce travail d’autocontrôle représente un écart par rapport au modèle du demandeur d’emploi actif, mais il est pourtant un trait majeur des recherches débouchant sur un emploi.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

Expériences du chômage et recherche d’emploi
Donner du sens à une activité incontournable
Gérer les variations d’une activité éprouvante
Discipliner le volume d’une activité débordante

Aperçu du texte

La recherche d’emploi est indéniablement au cœur du chômage. Historiquement d’abord, la distinction entre les chômeurs et les pauvres a été fondée sur le caractère involontaire de l’absence d’emploi, repéré par la continuité du passé professionnel (Salais et al., 1986 ; Topalov, 1994). Depuis le milieu du xxe siècle, c’est la recherche d’emploi qui est considérée comme le meilleur indice de la volonté de travailler, et qui permet de différencier les chômeurs et les inactifs (Liebeskind Sauthier, 2009). La codification statistique du chômage en a fait un critère central puisque, conformément aux recommandations du Bureau international du travail, les enquêtes nationales mesurent le caractère effectif des démarches de recherche d’emploi (Gautié, 2002). Désormais, la recherche d’emploi est le « point d’ancrage le plus solide de l’identité juridique du chômeur » (Willmann, 1998, p. 248). Être reconnu comme demandeur d’emploi – pour utiliser l’expression officielle figurant dans le Code ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Didier Demazière, « Qu’est-ce qu’une recherche « active » d’emploi ? », Travail et Emploi, 151 | 2017, 5-28.

Référence électronique

Didier Demazière, « Qu’est-ce qu’une recherche « active » d’emploi ? », Travail et Emploi [En ligne], 151 | juillet-septembre 2017, mis en ligne le 01 juillet 2019, consulté le 15 juillet 2018. URL : http://journals.openedition.org/travailemploi/7670 ; DOI : 10.4000/travailemploi.7670

Haut de page

Auteur

Didier Demazière

Centre de sociologie des organisations (CSO), CNRS et Sciences Po Paris ; didier.demaziere@sciencespo.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© La documentation française

Haut de page
  • OpenEdition Journals