Navigation – Plan du site

Une jeunesse (in)visible : les « Neets vulnérables » de la Garantie jeunes

Young vulnerable in the shadow : the French Garantie jeunes
Julie Couronné et François Sarfati
p. 41-66

Résumés

À partir d’une enquête ethnographique menée dans trois missions locales mettant en œuvre la Garantie jeunes, cet article analyse la catégorie de « Neets vulnérables », qui constitue la cible du dispositif. Cette catégorie est traversée par deux processus contradictoires. Le premier participe à rendre visible une jeunesse issue des classes populaires les plus démunies, qui correspond bien à la cible : ces jeunes cumulent un ensemble de difficultés depuis le plus jeune âge et leurs ressources économiques sont très réduites. Le second processus à l’œuvre invisibilise en revanche une partie des difficultés rencontrées par ces jeunes. La définition de la cible par la négative induite par l’expression « Neets vulnérables » ne prend pas en considération leurs expériences de travail et ne dit rien de leur rapport à l’emploi, les réduisant ainsi à des jeunes « sans expérience », « sans travail », « sans diplôme ». Or, la réalité de leur situation au moment où ils entrent à la Garantie jeunes est bien plus complexe, comme le montrent les quarante parcours reconstitués.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Plan

Une cible atteinte
Des ruptures scolaires
Des difficultés économiques héritées
Des parcours hyper-institutionnalisés
Ce que ne dit pas la catégorie « Neets vulnérables »
Des jeunes qui se sont déjà confrontés au monde du travail
La précarité et la discontinuité : une expérience familiale
Parcours de jeunes sous l’effet de l’accompagnement

Aperçu du texte

Proposée aux jeunes âgés de 16 à 25 ans qui ne sont ni en études, ni en emploi, ni en formation – les « Neets », (Not in education, employment, or training) –, la Garantie jeunes cible les plus vulnérables d’entre eux. Son objectif est « d’amener les jeunes en situation de grande précarité vers l’autonomie par l’organisation d’un parcours d’accompagnement global, social et professionnel, vers et dans l’emploi ou la formation ». Ce dispositif comporte deux éléments pensés comme complémentaires. Le premier réside dans un accompagnement individuel et collectif des jeunes organisé dans et par les missions locales. La phase inaugurale consiste à accueillir les destinataires du dispositif par groupes de quinze pendant six semaines. Des ateliers leur sont proposés tout au long de la journée (simulation d’entretien d’embauche, rédaction de curriculum vitæ, etc.). Par ailleurs, les jeunes sont accompagnés de manière individuelle, par les conseillers d’insertion de la Garantie jeunes. Le seco...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Julie Couronné et François Sarfati, « Une jeunesse (in)visible : les « Neets vulnérables » de la Garantie jeunes », Travail et Emploi, 153 | 2018, 41-66.

Référence électronique

Julie Couronné et François Sarfati, « Une jeunesse (in)visible : les « Neets vulnérables » de la Garantie jeunes », Travail et Emploi [En ligne], 153 | janvier-mars 2018, mis en ligne le 01 janvier 2020, consulté le 18 octobre 2018. URL : http://journals.openedition.org/travailemploi/7905 ; DOI : 10.4000/travailemploi.7905

Haut de page

Auteurs

Julie Couronné

Centre d’études de l’emploi et du travail, Cnam (Lise-CNRS), julie.couronne@cnam.net

François Sarfati

Centre d’études de l’emploi et du travail, Cnam (Lise-CNRS), francois.sarfati@lecnam.net

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© La documentation française

Haut de page
  • OpenEdition Journals